Compter les votes et les opinions autrement

Le vote nécessite le plus souvent un choix simple, voire binaire. Pourtant, de nombreuses autres méthodes de décomptes de votes existent, mais la complexité des procédures et des calculs font qu’elles sont rarement utilisées.

selectricity.jpgD’où l’idée de fournir des logiciels pour faciliter leur mise en oeuvre. Exemple, avec Selectricity (Demo), un système de vote préférentiel imaginé par des chercheurs du MIT : les votants classent les options dans l’ordre de leur préférence et le logiciel calcule les résultats selon plusieurs méthodes. L’avantage, explique son concepteur, Benjamin Mako Hill, chercheur au Centre pour les médias civiques du futur du MIT : générer une plus grande satisfaction des électeurs qu’un vote traditionnel. Via le MIT et l’Atelier.

Le groupe de travail sur les décisions multicritères de l’université de Saragosse et l’université polytechnique de Madrid, elles, travaillent à prendre en compte les opinions de personnes, un peu comme si on utilisait la teneur des commentaires d’un billet pour déterminer une note, un vote ou une opinion. Lors d’un test, des étudiants sont invités à donner leur avis sur la mise en place d’un complexe de loisir. Leurs commentaires seront ensuite analysés avec des technologies d’analyses de données (data mining) pour connaître plus précisément les tendances d’ensemble. A terme, ce type d’analyse a pour but de mieux comprendre les raisons et les processus qui nous font changer d’avis, rien de moins. Via L’Atelier et Alphagalileo.

swottinokia.jpgAutre exemple, appliqué à la recommandation plutôt qu’au vote, le programme Swotti. Swotti est un moteur de recherche d’opinions, sémantique (parce qu’il est capable de regrouper des qualificatifs ensembles pour construire des graphes d’opinions), qui scrute le web et applique des filtres pour classer et affiner les appréciations des utilisateurs sur des produits. Via ReadWriteWeb.

À lire aussi sur internetactu.net

7 commentaires

  1. A noter que ces systèmes de vote sont plus destinés à évaluer des opinions que d’offrir une nouvelle forme de vote dans nos démocraties.
    Pour les votes démocratiques, les principes de vote par valeurs sont à privilégier. Ils sont notamment plus simples et ne nécessitent pas de moyens informatiques de comptages (donc plus aisément contrôlables par le citoyen). Les votes par valeurs apportent une plus grande satisfaction des électeurs qu’un vote traditionnel.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_par_valeurs
    http://www.votedevaleur.info

  2. Qu’elles soient bonnes ou pas, les idées traversent l’atlantique en 5 minutes dans le sens US > France.
    Dans le sens France > US, il faut à peu près 20 ans. Bizarre non?.

    Par exemple dans le domaine concerné par cet article: le système de vote http://www.colorvote.com fondé sur l’Abaque de Régnier.

  3. Ah, pour une fois, Olivier ne me prend pas par défaut 😉 Puisque nous avions parlé de ce système en 2002 !

    PS : pourqu’elles traversent l’Atlantique dans l’autre sens, il faudrait que voit le jour une publication française sur l’innovation en anglais et qu’elle parvienne à montrer sa pertinence sur leur terrain. Ca n’a hélas pas l’air d’être une préoccupation de notre innovation nationale, si ?

  4. C’est bien d’avoir parlé de cela en 2002 😉
    Dommage, les images ont disparu.

    En faisant le recherche suivante dans Google http://tinyurl.com/2957rd on voit le peu d’impact qu’une publication dans IA peut avoir dans le monde anglo-saxon: seulement 23 citations en anglais !!! et je doute que celles-ci soient dues à ton article. Ce n’est en rien un reproche. Tout le monde sait que tu fais un boulot formidable, ainsi que les autres rédacteurs d’IA.

    Tout semble se passer depuis des décennies comme si les décisions et les deniers publics étaient tout entier investis dans l’importation des modèles, des idées et des produits anglo-saxons. Je crains que lorsque Rantamplan se reveillera, une « publication en anglais sur l’innovation des francophones » arrivera un peu tard. Une sorte de GAME OVER économique, industriel et politique grossit à l’horizon. Il a des racines très profondes et touche tous les domaines de la galaxie numérique au coeur de la quelle se trouve l’Internet.

    http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=GameOver

    Ceci est en cours de rédaction et d’annotation par un certain nombre d’experts. Que dirais-tu pour une publication dans IA lorsqu’il sera finalisé?

  5. Il me semble que toute publication en français a forcément peu d’impact dans d’autre langue que la sienne – déjà que dans sa propre langue, ce n’est pas toujours évident ;-).

    Je ne partage pas forcément ton avis sur l’importation des modèles. Finalement, nous avons la chance d’être plus ouverts en connaissant à la fois ce qui se passe chez nous et en étant curieux de ce qu’il se passe ailleurs, ce qui est peut-être moins le cas de cultures dominantes. Une culture importe rarement des modèles, à tout le moins toujours en les adaptant.

    Pour Game Over, parlons-en par e-mail si tu veux bien. Pour l’instant, au premier survol, j’avoue n’avoir pas tout compris. Mais je suis preneur d’éclaircissements.

  6. Merci Hubert pour ton travail de veille.
    Cela montre que le panel des outils se développe, que les méthodes enfouies peuvent ressortir par l’arrivée du numérique.
    Quand à savoir si cela aura un écho dans notre culture de la démocratie ou si indirectement cela pourrait la faire évoluer…
    Moi en tout cas je serais bien preneur (financeur) d’une expérimentation de ces types d’outils à échelle d’une commune, d’un Pays, autour des multiples paramètres nécessaires à l’élaboration d’un choix respectant les conditions du développement durable. 😉 désolé.

  7. j’ai fais la découverte de ce site complètement dément qui est pipzoo. ce site permet à chaque personne de créer des votes et des sondage sur tous les sujets possibles. et de plus on peut illustrer nos votes avec des photos, des vidéos de youtube, dailymotion et autre site de partage vidéos. on peut aussi mettre les adresse de blog et myspace envoyer des messages, faires des commentaires ect…
    je trouve que ce site permet de contourner toutes formes de censure et c’est qui est géniale, l’internaute devient le vrai décideur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *