Faire vraiment du sport avec le numérique

A l’occasion de la conférence sur les interfaces hommes-machines 2008, qui vient de se tenir à Florence (Italie), Luca Chittaro, interviewait Florian Mueller et Stefan Agamanolis du Distance Lab, qui travaillent ensemble dans le Groupe de recherche Human Connectedness du MediaLab Europe. Les deux chercheurs organisaient un atelier sur les interfaces d’effort (ou « d’exercice »), c’est-à-dire, les interfaces interactives qui demandent un exercice physique : « des expériences interactives qui vous font transpirer ! », comme ils les définissent eux-mêmes.

tennisdetablea3.jpgSi ces interfaces d’effort n’ont pas pour but de remplacer la pratique du sport, ils ont pour objectif d’apporter les mêmes bénéfices physiques, mentaux et de bien-être que le sport, expliquent les chercheurs, et même d’augmenter l’expérience sportive, par exemple en reliant des gens en train de faire du sport à distance.

Ils donnent notamment deux exemples. Remote Impact (vidéo) est un combat de boxe à distance et sans douleur, mais qui s’efforce d’être aussi intense qu’un réel combat. Jogging over a distance (vidéo) permet quant à lui à deux joggeurs de courrir ensemble où qu’ils soient dans le monde : grâce aux capteurs d’efforts cardiaques, si votre concurrent est fatigué, sa voix viendra de derrière vous, s’il est en meilleure forme que vous, sa voix semblera venir de devant vous.

A voir également : la table de tennis de table qui permet de jouer à trois à distance, et surtout le principe des Pauses à deux, qui permettent, en utilisant des murs, des systèmes de caméras, de rétroprojection et des capteurs simples, d’avoir l’impression de pratiquer n’importe quel sport de balle à deux à distance : football, volley, tennis…

letsthegamebegin.jpg

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *