Diffusion et utilisation des TIC en France et en Europe en 2008

Le Département des études, de la prospective et des statistiques (Deps) du ministère de la Culture et de la Communication (partenaire d’InternetActu) vient de livrer une nouvelle étude (.pdf) qui dresse un portrait statistique de l’utilisation et de la diffusion des TIC en France et en Europe par les ménages et les particuliers.

Ce portrait met en lumière l’intensification des usages numériques des particuliers et s’attarde sur les facteurs de développement que sont les usages culturels et le commerce électronique de produits culturels.

En 2007, 62 % des ménages français disposent d’un ordinateur et un ménage sur deux d’une connexion à l’internet. L’offre croissante de contenus, la réduction du cout des machines et l’usage plus simple des principales fonctionnalités motivent de plus en plus les ménages à passer à l’ordinateur et à l’internet. Le fait de posséder un ordinateur dépend, moins qu’avant, de l’âge, du niveau d’éducation, des revenus ou de la profession. Pour autant, 1/3 des ménages n’a jamais accédé à l’internet et les oubliés de la fracture numérique demeurent les plus âgés, ceux dont les revenus sont les plus modestes ou dont le niveau d’éducation est le plus bas. Alors que pour l’équipement ou la connexion, la France se situe dans la moyenne européenne, les pratiques y sont plus intenses que dans d’autres pays européens, y compris dans les catégories sociales où les TIC sont moins développées. Mais les disparités d’usages par l’âge sont plus fortes et plus élevées en France que dans les autres pays européens (au profit des plus jeunes notamment).

En France, 64 % de la population s’est connectée au moins une fois au cours des trois derniers mois. Parmi ces internautes, 64 % sont des utilisateurs très réguliers, qui se connectent tous les jours ou presque. En termes de connexion aboutissant à un achat, la France est au 1er rang des pays européens pour les produits culturels (livres, musiques, films, matériel d’apprentissage en ligne livré ou mis à jour en ligne).

Dans cette cartographie de l’accès et de l’utilisation des TIC dans l’Union Européenne, la France occupe une position intermédiaire conclut l’étude : plutôt en dessous de la moyenne de l’UE en termes d’accès internet ou de téléphonie, elle est plutôt au-dessus de cette moyenne en termes d’usages et de commerce électronique.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *