La voiture intelligente… niveau loisir

La voiture intelligente imaginée par Chris Baker pour WiredAvec son système uConnect, Chrysler propose de transformer nos véhicules en centre de divertissements. Pour quelques centaines de dollars pour l’équipement plus un abonnement mensuel, Chrysler envisage une large gamme de solutions, comme le détaille nos collègues du Blog Auto : uConnect GPS (qui permet d’avoir accès à un navigateur avec écran tactile et commandes vocales), uConnect Studios (une télévision enfants par satellite), uConnect Tunes (qui intègre graveur multimédia et systèmes audios) et uConnect web qui propose de transformer nos voitures en hotspot Wi-Fi roulant. Depuis le succès de Sync., le système à reconnaissance vocale de Ford qui permet de piloter par la voix son GPS ou son téléphone en conduisant, les constructeurs sont devenus très attentifs à notre connexion mobile en voitures, rappelle Wired. uConnect web va permettre, via un connexion mobile et Wi-Fi à tout un chacun de relever ses mails, télécharger de la musique, jouer à des jeux en ligne ou envoyer ses photos depuis sa voiture. Reste à savoir si les autorités de régulation américaines laisseront ces distractions potentielles s’intégrer à l’habitacle ?

Si la technologie dans les voitures semble révéler une forte demande des consommateurs, tous les analystes ne partagent pas les mêmes observations. « On constate que l’accès internet dans la voiture n’est tout de même pas une priorité des consommateurs », relativise Thilo Koslowski, analyste au Gartner. « La voiture n’est pas vue comme une plateforme internet. » Selon lui, les constructeurs dépassent la demande des consommateurs, alors qu’ils devraient s’intéresser à rendre leurs voitures compatibles avec les technologies que les gens utilisent.

Reste que les sirènes du marketing pourraient rendre plus rentable de permettre aux gens de bloguer et d’accéder à Facebook depuis leurs voitures que de leur apporter des systèmes de transports intelligents permettant aux véhicules de communiquer entre eux, de mieux gérer le trafic temps réel, d’accroître la sécurité ou de créer un système global de paiement des péages… La satisfaction des besoins immédiats est effectivement souvent plus simple à satisfaire.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *