Comment Google apprend-t-il à nous écouter ?

Voilà longtemps que Google cherche à nous écouter, comme si suivre le moindre de nos mouvements en ligne ne lui suffisait pas. Mais c’est par le mobile que Google va peut-être parvenir à ses fins.

La nouvelle application de recherche vocale pour l’iPhone développée par Google est ambitieuse (à télécharger ici), explique Kate Greene dans la Technology Review. Le principe est pourtant simple : permettre aux gens d’utiliser un moteur de recherche en faisant une requête vocale comme l’explique avec beaucoup de pédagogie cette vidéo de présentation.

La difficulté de ce type d’entreprise est connue : la compréhension des termes énoncés peut être multiple. Et cela n’est pas sans difficultés pratiques, comme le montre les problèmes que connait l’application avec certains accents britanniques, rapporte l’AFP.

Heureusement pour lui, Google a un énorme volume de données sur comment les internautes utilisent les moteurs de recherche : une connaissance que Google va utiliser pour entraîner son algorithme. Si le système a un problème pour interpréter un mot dans une phrase, il va pouvoir regarder quels termes sont fréquemment groupés ensemble pour mieux les reconnaître. Google possède déjà des données corrélant des données parlées à des mots écrits, via son service Goog411, un système de pages jaunes vocales qui permet, selon votre localisation et votre requête d’être mis en contact avec le service de votre choix. Selon Mike Cohen, chercheur chez Google, les exemples vocaux provenant de ce service ont été une ressource utile pour entraîner le système. Mais les données que Google a utilisées pour Goog411 font encore pâle figure face à celles qu’il va pouvoir collecter : « La bonne nouvelle par rapport à cette nouvelle application est que Google va collecter plein de données parlées », explique Jim Glass, chercheur au MIT et directeur du Groupe des systèmes des langages parlés. « En accumulant toutes ces données, ils vont améliorer plus encore leur système de reconnaissance vocale. » C’est là le principe que Google applique à la plupart de ses innovations : faire qu’elles soient des réceptacles à données afin non seulement de les nourrir, mais plus encore de les développer.

Bien que Google n’ait pas dévoilé de détails sur le fonctionnement de son système de reconnaissance vocale, il est probable qu’il n’ait pas encore fait quelque chose de radicalement nouveau, explique Nelson Morgan de l’Institut international pour la science de l’informatique. « Tous ceux qui font de la reconnaissance de la parole ont des systèmes qui ressemblent à celui-là ». D’abord, le système analyse les caractéristiques de la voix. Ensuite, sur la base de probabilités, il corrèle les sons aux mots. Enfin, ces mots sont triés via des modèles qui utilisent des combinaisons ou des séquences de mots pour lever les ambiguïtés.

« La beauté des moteurs de recherche est qu’ils n’ont pas besoin d’être précisément exact », explique encore Jim Glass à la Technology Review. Quand un utilisateur soumet un mot, l’algorithme de Google ne fait que le placer dans son moteur et propose à l’utilisateur de choisir le bon résultat ou de recommencer. « Comme les gens ont l’habitude de raffiner leurs requêtes quand ils font une recherche sur le web, ils sont plus tolérants avec l’imperfection des résultats ».

À lire aussi sur internetactu.net

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je comprends que la quantité de données amassées par Google sur les individus inquiètent. Mais je ne peux m’empêcher d’admirer leur capacité à capitaliser sur leurs services précédents pour en créer de nouveaux qui ont d’entrée de jeu une longueur d’avance sur leurs concurrents. Nous, utilisateurs, participons involontairement à une mutualisation savamment orchestrée.

  2. Google prévoirait par la suite un système d’écoute des conversations téléphoniques automatisé, dans le but d’enrichir ainsi le profil de l’utilisateur.
    Ainsi les systeme de publicité google Adword sera en mesure de vous montrez de la pub en référence avec votre conversation…
    « Tu vois quoi pour noel ? » >> aller sur ebay.fr Plein de cadeau pour noel.

    Un système d écoute téléphonique moderne à la Big Brother !!
    Dommage que les gens sont trop « formaté » pour en voir le danger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *