A lire ailleurs du 16 au 26 mars 2009

Ce fil d’information, accessible sur notre site ou sur aaaliens.com, est aussi disponible au format RSS. Vous êtes invités à nous aider à réaliser cette sélection en nous signalant des articles qui vous semblent importants et qui interrogent notre réflexion et notre futur en utilisant le tag “internetactu” dans Del.icio.us.

Ressource
. Devenir Media
Le livre d’Olivier Blondeau et Laurence Allard, Devenir Media, l’activisme sur internet entre défection et expérimentation est désormais librement téléchargeable sur leur site. Une bonne occasion pour se plonger dans cet épaisse réflexion qui montre que l’internet ne sert pas qu’à ré-enchanter la démocratie, mais bien un espace d’expérimentation, un laboratoire pour reconfigurer les répertoires d’action de l’action politique.

. René Barsalo, l’internet culturel (.pdf)
Une présentation de René Barsalo analyste et designer à la Société des arts technologiques (SAT) de Montréal, qui montre le « déclic générationnel » et « l’adn culturel », qui illustre les transformations générationnelles de notre accès à la culture et à la connaissance.

. McKinsey : What Matters (Ce qui est important)
McKinsey lance un nouveau site adressant 10 grandes questions – biotechnologies, changement climatique, crise du crédit, énergie, géopolitique, globalisation, santé, innovation, internet et organisation – à des spécialistes pour qu’ils exposent leurs réponses, et les pistes qu’ils dessinent pour les résoudre.

Modèles économiques
. BoxUK : Monétiser vos applications web : quels business modèles ?
Dan Zambonini dresse la taxonomie des modèles d’affaires possibles à partir des 100 meilleures applications pour le web 2008 du site Webware.com. Et montre que 34 % ont un modèle qui repose sur la publicité, 12 % sur des modèles de production, 8 % sur des modèles de ventes de produits numériques. Intéressant pour comprendre la diversité des modèles économiques du web existants.

. Framablog : L’Open source est une entreprise, les médias sociaux un pays
Pour Chris Anderson, les projets Open Source sont des dictatures bienveillantes, à l’instar des entreprises privées, hiérarchisées autour d’une vision unique, alors que les médias sociaux sont des démocraties, les pays n’existant que pour servir leur peuple.

. Ecrans.fr : Chris Anderson : « A l’avenir, chaque entreprise va devoir fabriquer des produits gratuits »
Intéressante interview de Chris Anderson, qui termine son livre sur la gratuité. « Chaque entreprise va devoir fabriquer des produits gratuits ou bien va devoir entrer en concurrence avec des compagnies dont les produits seront gratuits », prédit le gourou des nouvelles technologies.

. Ecrans.fr : Pub, Big Google is watching you
Google se lance dans la publicité comportementale en proposant aux annonceurs de cibler leurs messages en fonction des centres d’intérêts des internautes, via une nouvelle plateforme publicitaire destiné aux sites partenaires (pas au moteur). Le ciblage exclu l’analyse des messages sur Gmail et les sites sensibles (religion, santé, pornographie, politique), mais utilisera différentes techniques comme l’analyse des pages visitées sur les sites de la galaxie Google (Blogger et YouTube notamment). Les premières annonces ciblées par centres d’intérêts seront des bannières publicitaires et des incrustations vidéo qui seront commercialisées aux enchères…

Hadopi
. Le blog musical de Philippe Axel : Internet, un droit fondamental ?
Dans les coulisse d’Hadopi, Philippe Axel rappelle ce que serait un droit fondamental d’accès à l’internet comme proposé par le député Martin-Lalande. Le droit fondamental ne doit pas être un droit d’accès, mais celui de disposer d’un processus juridique complet avant d’en être privé.

Politique
. Fast Company : Comment Chris Hugues a contribué au succès de Facebook et de la campagne d’Obama (angl.)
FastCompany fait sa Une sur Chris Hughes, cet américain de 25 ans qui a fait la campagne internet d’Obama… Rencontre.

Politiques publiques
. ReadWriteWeb France : Le gouvernement anglais lance sa révolution internet
Les Anglais pourront bientôt déposer leurs commentaires sur les hôpitaux, les dentistes, les pharmacies, les opticiens ou encore les écoles, sur de nouveaux sites webs qui seront lancés dans le courant de l’année. Ces sites de feedback, à la façon de services comme eBay ou Amazon, sont censés aider à améliorer les services publics et de les rendre plus humain pour les usagers.

. La 27e Région : Les jeunes britanniques repensent leur système éducatif
Des élèves font passer des entretiens d’évaluations à leurs enseignants, d’autres participent à la gestion de leur établissement… Ce sont les initiatives lancées par Edge, une fondation britannique qui soutient l’apprentissage par la pratique, en traitant les jeunes comme des adultes…

. La 27e Région : Les espaces publics numériques, laboratoires de l’action publique
Malgré leurs difficultés, les espaces publics numériques sont toujours là, même s’ils ont depuis longtemps quitté la sensibilisation à l’internet pour laquelle ils ont souvent été créé, pour endosser le rôle d’auxiliaire de bien des politiques publiques (emploi, culture, citoyenneté, lutte contre l’exclusion…). Ils traversent les crises et les réductions budgétaires mais demeurent les « strapontins de l’action publique », explique Stéphane Vincent, animateur de la 27e Région. Pourquoi ne sont-ils pas plus présents au sein des grandes politiques de la ville ? Que deviendront-ils dans 5, 10 ou 15 ans ? A quoi aimerions-nous que ressemblent les espaces numériques demain ? Que deviendront-ils en tant que lieux ? les fonctions qu’ils assurent auront-elles intégré les structures ? Autant de questio ! n qu’il serait tant de se poser collectivement, non ?

. Putting people first : Le NESTA britannique lance un laboratoire d’innovation pour améliorer les services publics britanniques (angl.)
Le Nesta britannique (le fonds pour la science, la technologie et les arts) lance un laboratoire d’innovation chargé de réunir les acteurs publics pour imaginer et trouver des solutions pour fournir de meilleurs services publics. La première phase du programme portera sur le sujet de l’emploi des travailleurs âgés, pour trouver des solutions de transitions pour les particuliers et des solutions pour éviter le rejet des travailleurs âgés.

. BE Etats-Unis – Gouvernement 2.0
« Innovant », « à la pointe de la technologie », voilà des termes peu souvent associés au gouvernement fédéral des Etats-Unis. Et pourtant l’adoption de technologies dites Web 2.0 est en route au sein des différentes agences de renseignement, civiles ou de sécurité nationale. Et petit à petit, les flux RSS, les blogs, Facebook, Twitter, mondes virtuels (style Second Life) et autres services de l’Internet, rassemblés sous le terme collectif de « Cloud », investissent différents organes gouvernementaux.

. Framablog : Traduction du plan d’action britannique en faveur de l’Open Source
Détail du plan d’action du gouvernement britannique du 24 février 2009 qui a pour objectif de passer à la vitesse supérieure en ce qui concerne l’usage de logiciel open source, en définissant la politique du gouvernement et en énumérant une liste d’action à engager comme « la réutilisation comme principe pratique » ou « la mise en demeure des fournisseurs pour passer à l’open source » ou encore « l’utilisation de standards ouverts » dans tout les cahiers des charges… Un exemple à suivre.

Prospective
. Le Monde.fr : A Austin, les acteurs du Web imaginent l’Internet de demain
Finie l’utopie des espaces virtuels comme sur Second Life : l’ubiquité du Web sera désormais une réalité, et les scénarios à la Minority Report, du nom d’un film de science-fiction dans lequel les moindres faits et gestes peuvent être surveillés, ne sont pas si loin.

. ReadWriteWeb : Les tendances de Demo, vers un web plus intelligent (angl.)
Sara Perez dresse le bilan de la conférence DEMO 2009 et fait le point sur les tendances qui rendent le web plus intelligent : que ce soit dans la recommandation avec http://www.xmarks.com, dans les outils de recherches sémantiques avec http://www.evri.com, dans les lecteurs RSS avec http://www.ensembli.com, dans le commerce intelligent avec http://www.gazaro.com, voire dans la compréhension des intuitions avec http://www.primalfusion.com – 2e partie : http://www.readwriteweb.com/archives/demo_trend_the_smarter_web_part_2.php

. Time : 10 idées pour changer le monde tout de suite (angl.)
Le Time consacre l’un de ses dossiers à 10 idées pour changer le monde : la nouvelles valeur de l’emploi ; le recyclage de la banlieue ou comment les centres commerciaux se transforment en bibliothèques ou en écoles ; l’amortalité, c’est-à-dire ces personnes qui sont toujours des adolescents ; ou l’intelligence écologique…

Internet des objets
. Clubic : Puces bénignes, ou vues comme telles
Le Japon est à la veille d’une invasion de puces RFID : les circuits intégrés émetteurs sont déjà nichés dans les poches du Nippo-sapiens, et nourrissent des services inédits, en germe dans les laboratoires.

. L’atelier.fr : L’Internet des objets doit s’inspirer de la nature
Dans les cellules vivantes, les structures hétérogènes autonomes doivent collaborer pour atteindre un but commun. Le projet européen Bionets – http://www.bionets.eu – tente de reproduire ces mécanismes pour construire une infrastructure informatique robuste.

Journalisme
. Novövision : Et si on s’était trompé sur le Tous journalistes ?
Et si le « Tous journalistes » ne signifiait pas que « tout le monde allait devenir le journaliste de tout le monde », mais bien plutôt que « chacun était en train de devenir son propre journaliste pour lui-même »…

Identités actives
. Carnets de La Grange : Notes sur l’opacité no 4, la catégorie « privé » dans les réseaux sociaux
La catégorie « privé » n’existe pas, rappel Karl Dubost. Sur un site social, l’espace de confidentialité n’existe jamais. « Il y a toujours une autre « personne » dans la pièce, qui est l’entité qui fournit le service. » Ce n’est pas nouveau ! « Votre banque a accès à liste des achats que vous avez effectuée avec votre carte bancaire. La compagnie de téléphone cellulaire connaît le moindre de vos déplacements. » Mais le problème à résoudre est de deux natures :  » Comment le contrat responsabilise l’entreprise dans l’accès à vos données ? Quels sont les moyens technologiques offerts par l’entreprise pour obfusquer vos données personnelles ? »

. Carnets de La Grange : Notes sur l’opacité n°5, Anti identités numériques
Karl Dubost rappelle que nous ne sommes pas identiques à nous mêmes dans le temps et dans l’espace social, mais que nous sommes-mêmes profondément changeants… Alors comment pourrait-on définir notre « opacité numérique », alors que sa probabilité dans le numérique justement est faible. Faible parce que le réseau numérique donne une information sur le contexte et surtout la maintien dans le temps. « Si nous avons tant de mal à définir nos identités numériques, c’est peut-être bien parce que la contraction de l’espace-temps social est si grande sur le réseau que notre structure sociale individuelle s’effondre, un peu comme les étoiles qui s’effondrent sous leur propre masse. Réintroduire des mécanismes d’opacité dans nos communications nous permet de préserver une structure d’espace-temps qui ! puisse être gérée. Une opacité plus grande garantie les intervalles nécessaires à l’anonymat et donc aux identités locales. »

. Metaxu : Un domicile numérique
Philippe Quéau propose de créer pour tout un chacun une sorte de « domicile numérique inviolable ». Politiquement le sujet est ultra-sensible. Mais si cette idée de domicile numérique inviolable venait à prendre force et consistance, adieu Hadopi et spams, adieu espionnage et surveillance, adieu cyber-brother etc.

. NextNature : Le scan de cerveau remplacera-t-il l’entretien d’embauche d’ici 5 ans ? (angl.)
Selon le professeur Willem Verbeke de l’université Erasmus de Rotterdam, spécialiste de neuro-économie, prédit que l’analyse de cerveau pour décrocher un emploi sera un jour courante. Le CV2020 : analyse d’urine et sérum de vérité ?

Débats
. ReadWriteWeb France : La cartographie du web en question
Thibaut Thomas revient sur le rôle de la cartographie en faisant amplement référence au dernier numéro de Communication & Langages pour réfléchir à notre utilisation des cartes. Mais il faut être conscient de l’analyse qui sous tend leur conception : « Les cartographes du web cherchent un pouvoir, le pouvoir de dire le monde qu’ils élaborent. Ce pouvoir de signification est également un pouvoir économique. Il leur donnera prise sur leurs congénères, car au travers de la “maîtrises” technique ils sauront interpréter ce que les autres ignoreront. Les cartographes du web seront les devins de demain, ils inventent une écriture et les prérogatives qui l’accompagnent.”

. Vincenzo Susca : Technomagie, la nature de la mutation anthropologique (.pdf)
Le sociologue Vincenzo Susca, directeur des Cahiers européens de l’imaginaire, explique que la technologie devient « technomagie », c’est-à-dire le totem autour duquel les tribus postmodernes actualisent l’expérience de l’extase mystique. Celle-ci se présente comme une simple vibration autour du corps communautaire et à la fois un éclatement du soi vers quelque chose de plus grand. Le lien qui en découle ne repose plus sur un contrat rationnel et abstrait – sur le contrat social – mais sur un pacte dont l’émotion, les passions et les symboles partagés deviennent les nouvelles matrices de l’être-ensemble. Via Pintini.

. Novövision : Clay Shirky et l’impensable scénario de la fin des journaux
Narvic traduit et commente l’article de Clay Shirky sur l’impensable scénario de la fin des journaux, qui explique que les journaux ne pourront pas être sauvés, ni sur le papier, ni sur le web, car la relation entre annonceurs, éditeurs et journalistes s’est déliée avec l’internet. « Nous n’avons plus besoin de journaux, mais de journalistes ». Et quoi que l’industrie y fasse, les outils pour partager les contenus ne vont pas disparaître, ils vont se multiplier…

. ReadWriteWeb France : Les deux facettes de la connectivité
Nicolas Cynober revient sur le récent billet de Kevin Kelly – http://www.kk.org/thetechnium/archives/2009/01/two_strands_of.php – sur les deux facettes de la connectivité, qui distingue une connectivité sociale (le web 2.0) d’une connectivité technique (web mobile, cloud computing, web sémantique), car comme les humains, les machines ont besoin d’une langue commune pour communiquer. Reste à savoir quelles vont être les passerelles entre ces deux mondes ? Mais souvent, c’est à la machine de comprendre l’homme. Et si la solution était inverse ? Et si c’était à l’homme de fournir à la machine des éléments qu’elle comprenne plus facilement, comme le prône l’approche par les données structurées ? Et Kevin Kelly d’évoquer l’arrivée du web 3.0 comme la ! rencontre de ces deux réseaux, celui des hommes et des machines.

Innovations
. Fred Cavazza : Toujours plus de maturité dans les applications pour tables interactives
Les applications pour tables interactives sortent des laboratoires ! Fred Cavazza montre les premières applications comme un jeu pour jouer à la voiture, ou une table de restaurant augmentée…

. La Feuille : Qu’est-ce qu’un livre à l’heure du numérique ?
Comment le numérique transforme notre rapport au livre et à la lecture, et qu’est-ce qu’un livre quand il n’a plus de support physique ? Pour Hubert Guillaud, avec le numérique, le texte devient liquide, et s’inscrit dans une continuité sans fin.

Web 2.0
. Global Voices : Sur Twitter, personne ne sait que vous êtes un robot
Un blogueur japonais témoigne de son incrédulité lorsqu’il a découvert que deux de ses plus proches amis sur Twitter n’étaient pas le genre de personnes qu’il imaginait, mais des robots.

. GroupeReflect : Une étude sur la communauté Everquest II questionne les modes de constitution des réseaux sociaux
Une étude universitaire américaine apporte des éléments de réponse quant à la constitution de communautés de joueurs. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, les joueurs ne se retrouvent pas indifféremment dans les jeux massivement multijoueurs. Les communautés de joueurs se construisent d’abord autour d’amis et d’amis d’amis. Les chances de collaborer à une communauté Everquest sont 5 fois plus grande dans un rayon de 10 km que dans un rayon de 100 km !

. South by South West : Réseaux sociaux, public, privé, ou entre les deux ?
Chistophe Aguiton du laboratoire des usages de France Télécom fait le compte rendu de la session de la conférence SXSW sur la vie privée, organisée par la sociologue américaine danah boyd. « Nous sommes plus concernés par ce que peuvent savoir nos proches que par ce que peuvent collecter l’Etat ou les entreprises », rappelle la chercheuse. Pour Siva Vaidyanathan, pour répondre à ce nouveau défi, il faudrait limiter la possibilité des entreprises de stocker et croiser les données personnelles. Pour Judith Donath : la diversité des comportements et des style de vie tels qu’ils apparaissent grâce au Web relationnel est si large quelle conduira nos sociétés à un niveau de tolérance et d’ouverture très élevé.

. LibéLyon : Je CouchSurf dès la première nuit (et j’aime ça) !
Le CouchSurfing vous connaissez ? C’est l’hospitalité à l’heure du web 2.0. Un reportage qui nous fait descendre à l’intérieur de la communauté des CouchSurfers lyonnais et de ceux qu’ils accueillent.

Droits numériques
. Ecrans.fr : Creative Commons tend vers zéro
L’organisation Creative Commons, dédiée à la distribution et à la réutilisation des œuvres, vient de lancer un nouveau type de contrat, le CC0 ou CC Zero. Il vise à « lever un maximum de droits pour être le plus proche possible du domaine public, explique Melanie Dulong de Rosnay de Creative Commons Pays Bas. Le droit d’auteur par défaut correspond à l’option tous droits réservés, les licences CC correspondent à certains droits réservés, et CC0 tend vers aucun droit réservé ».

Réalité augmentée
. Yanko Design : Quand le surréel devient réel avec les jeux et la réalité augmentée (angl.)
Nos jeux d’enfants seront-ils toujours les mêmes à l’heure de la réalité augmentée ? Pas sûr, si on en croit le prototype vidéo imaginé par le designer Frantz Lasorne – http://turing.lecolededesign.com/flasorne/a5/projetdiplome/ -qui montre comment les enfants joueront avec leurs jouets dans un univers augmenté demain.

Mobilité
. L’Atelier.fr : Les déplacements propres sont une question de collaboration
Pour créer un Vélib de la voiture électrique, comme l’envisage Tucson dans l’Arizona, il ne faut pas seulement des voitures, mais également réfléchir à ou mettre les bornes selon la topographie de la ville, un système qui précise où sont les bornes de rechargement disponibles…

. Zdnet.fr : Deux chercheurs du MIT révolutionnent le chargement des batteries
Des batteries permettant la recharge d’appareils (ou de voitures) en quelques secondes, grâce à un nouveau revêtement qui accélère le transit des ions et des électrons de l’anode à la cathode dans une batterie… Autres avantages : des possibilités d’accélération accrues et des déchargements/chargement qui altèreraient moins le potentiel des batteries… Mais ce n’est encore que du prototype de laboratoire.

. FredCavazza.net : Pourquoi je suis contre Hadopi et pour la licence globale
En expliquant sa position, Fred Cavazza signale Torrent Droit Preview, une application mobile qui permet de lancer le téléchargement d’une oeuvre en scannant son code barre avec son téléphone…

. Pasta&Vinegar : Pratiques sociales autour du jeu mobile (angl.)
Nicolas Nova signale une intéressante étude sur les usages sociaux des consoles DS qui identifie trois niveaux de pratiques différentes des jeux multijoueurs en réseaux : le jeu renégat où les utilisateurs se réapproprient un contexte traditionnellement hostile au jeu ; le jeu colocalisé, et le jeu privatisé. Et imaginent même qu’on pourrait imaginer des jeux où des joueurs pourraient observer une partie sans participer…

Education
. L’Atelier.fr : I-Slate fait de l’imprécision un argument pédagogique et écologique
L’université de Rice a mis au point une ardoise électronique qui embarque une puce basse consommation fonctionnant à l’énergie solaire, capable d’interpréter les réponses des élèves et de s’adapter à l’imprécision pour consommer moins d’énergie. Un concurrent à l’OLPC ?

Synthèse vocale
. Slate : Pourquoi les voix synthétiques n’ont rien d’humain
Sur le Kindle 2, d’Amazon, une voix synthétique vous propose de lire n’importe lequel de vos livres électroniques. L’occasion pour Farhad Manjoo de faire le point sur la lecture automatique pour constater que ceux-ci ont encore du mal avec les phrases longues. Farhad a fait des tests : la machine fait des pauses au mauvais endroit, ne change pas de on, n’arrive pas à prononcer la plupart des noms propres… Selon Andy Aaron, chercheur en synthèse vocale à IBM : « Comment un ordinateur peut-il comprendre cela ? Et donc comment peut-il savoir qu’il devrait effectuer une pause avant cette phrase pour en renforcer l’impact et créer un effet dramatique ? » s’interroge Aaron. «Je ne dis pas que c’est impossible, mais pour l’instant, nous sommes encore très loin de pouvoir concevoir un système de lecture aussi bon qu’un acteur professionnel. A vrai dire, ce n’est pas même envisageable en l’&ea ! cute;tat actuel des connaissances, il y a encore bien trop d’obstacles. »

Science
. Los Alamos National Laboratory : La carte des sciences (angl.)
Les scientifiques du laboratoire de Los Alamos ont produit la première carte de la science, qui trace et représente les comportements d’informations en ligne des scientifiques par disciplines.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *