A lire ailleurs du 17/05/2010 au 24/05/2010

Êtes-vous humain ?- Ecrans

Des captchas sur la ville, entre les vrais tags, pour nous rappeler de nous demander si nous sommes biens humains dans ce monde là ?

Pourquoi utiliser des services de géolocalisation ? – PsyetGeek

Les services de géolocalisation jouent sur des leviers psychologiques simples rappelle Yann Leroux : ils permettent de garder le contact avec son entourage, ils permettent de s'approprier les choses, ils permettent de surveiller, de se projeter ailleurs, et de se retrouver…

Google investit dans un moteur de recherche qui prédit l'avenir – Eco89

Le moteur Recorded Future veut prédire l'avenir en repérant toutes les références à des évènements annoncés ou prévisibles.

Les sites d'info : retour vers le papier ? – @rretsurimage

Passionnant débat sur la presse en ligne française entre pure players qui se posent la question de la diversification, malgré sa longueur (1h39). Via Narvic.

Le projet Diaspora : un anti Facebook – ReadWriteWeb France

Le projet Diaspora – http://www.joindiaspora.com – se propose de construire un réseau social open source et privé, rendant à l'utilisateur le contrôle de sa vie privée. Diaspora se veut un projet de réseau distribué agrégeant vos informations personnelles, permettant des partages privés d'information.

La télémédecine, ou comment délocaliser la médecine générale – Santé virtuelle – Basta !

Consulter son médecin par écrans interposés ? Pour l'Élysée et le ministère de la Santé, la télémédecine serait l'avenir de la médecine. L'enjeu : permettre « l'égalité d'accès aux soins » pour tous face aux déserts médicaux qui s'étendent, sans faire l'effort de mieux répartir les praticiens. Problème : la télémédecine risque de déréguler tout le secteur des professionnels de santé et, demain, de délocaliser toubibs et pharmaciens. Après les centres d'appel de la « relation client », ceux de la « relation patient » ?

The Evolution of Privacy on Facebook – Matt Mckeon

Via un petit graphique montrant l'évolution des paramètres de confidentialité par défaut de Facebook, Matt Mckeon montre comment nos données personnelles que l'on pensait privées sont de plus en plus accessibles à tous. Eclairant.

Plouarzel, une commune qui utilise Openstreetmap – @Brest

Comment une petite commune de Bretagne a basculé son système d'information géographique en libre via OpenStreetMap et en faisant appelle à la coproduction pour combler les trous des données…

Esclavage moderne : enchaînés aux milliers de fils invisibles de la communication – Dindification

Pour Pierre Fraser : "Il faut être conscient que ce n’est pas parce que nous sommes constamment en interaction que nous communiquons, bien au contraire. Les plus branchés d’entre nous (…) vivent dans une angoisse existentielle de la reconnaissance, et se demandent quand quelqu’un voudra bien interagir avec eux. (…) L’interaction n’est pas devenue communication, elle est devenue reconnaissance pour le travail effectué et ce que je suis. (…) C’est le culte de l’individu poussé à son paroxysme, la parfaite synchronie d’une société individualiste de masse."

Le nouveau Facebook : un guide complet – ReadWriteWeb France

Fabrice Epelboin s'inspirant d'Alex Iskold dresse le portrait du nouveau Facebook…

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *