A lire ailleurs du 07/05/2012 au 14/05/2012

. Le hardware n’est pas l’infrastructure – Christian Fauré
Intéressante distinction menée par Christian Fauré et Ars Industrialis : le software est devenu l’infrastructure et la hardware la superstructure. Il est plus facile de changer de hardware que de software. « Nos problèmes d’adhérence, de dépendance, sont avant tout des problèmes logiciels et non matériels ».

. Les trajets domicile-travail augmentent les risques d’hypertension et d’obésité | Slate.fr
Selon une étude américaine, les personnes vivant à plus de 16 km de leur travail ont plus de risques de faire de l’hypertension et ceux vivant à plus de 24 km de devenir obèses. Non seulement les « navetteurs » ont moins de temps pour faire de l’exercice physique, cuisiner ou dormir, mais ils sont aussi plus enclin à subir un stress chronique lié à leurs trajets.

. Réinventer les urinoirs publics – The Atlantic Cities
Et si en filtrant le sodium et l’acidité de l’urine on était capable de la réutiliser pour l’arrosage ?

. Contre l’urbanisme Kickstarter – Design Observer
Alexandra Lange s’énerve contre les succès de KickStarter. Elle rappelle d’abord que KickStarter sélectionne les projets d’une manière peu transparente. Mais surtout que quand les projets deviennent urbains, ils posent de nouvelles questions. Pourrions-nous crowfunder une ligne de bus s’interroge-t-elle en voyant qu’un projet urbanistique a récolté 115 000 dollars ? Pourtant des projets de financements urbains communautaires se développent, comme http://brickstarter.org.

. Souriez, vous êtes identifiés – LeMonde.fr
L’application SceneTap – http://www.scenetap.com – permet de fournir des indications en temps réel sur la population d’un lieu (une fête, un bar…) : le taux de remplissage, le pourcentage de femmes ou d’hommes, l’âge moyen de chacun. Une simple caméra et une base de données de visages permet de faire le décompte. Des outils qui aident à mieux connaître la clientèle, à faire des ciblages commerciaux, à prévoir la charge de travail… Et déjà beaucoup voudraient aller plus loin : identifier pleinement les clients comme le propose Face.com ou Klik – http://klik.me/ -, qui identifient les gens sur une photo avant même que vous ne la preniez avec votre mobile – ou encore les pointeuses faciales de Fareclock ou Faceclock – http://faceclock.com. Comme le souligne l’ONG Guardian Project – https://guardiaproject.info -, « désormais, on peut partir d’un visage anonyme pris dans la rue et aboutir à une masse d’informations sensibles sur cette personne. »

. Kit de ressources sur l’OpenData
Excellent kit de ressource sur l’Open Data.

. LazyTruth pour débusquer les fausses rumeurs – New Scientist
Nous colportons par mails des milliers de fausses informations que nous croyons vraies. LazyTruth du MIT propose un logiciel qui agit comme un plug-in de votre messagerie pour vous prévenir de la véracité des chaînes d’e-mail que vous échangez.

. Le ministère de la Culture a-t-il un avenir ? – Télérama.fr
Juliette Bénabent revient sur le rôle du ministère de la Culture dans un passionnant article de Télérama. Elle dresse le constat que depuis les années 80, le champ culturel s’est étendu et que le territoire est désormais maillé de structures nombreuses pour porter la culture. Pour Philippe Chantepie, auteur d’un rapport pour un « ministère nouvelle génér@tion », le ministère manque de pertinence, de vision et est déconnecté de la vie culturelle. Il n’arrive pas à sortir de l’opposition entre culture élitiste et culture populaire. Nombres d’acteurs dénoncent l’inertie du ministère. « L’Etat doit faire des choix culturels, pas des choix artistiques », explique l’ancien ministre Jean-Jacques Aillagon. Les défis sont pourtant là et nombreux : réguler les industries du numérique, agir sur la demande, ranimer le rayonnement international, relancer la démocratisation… La culture est un combat, il nous faut des guerriers.

. Pourquoi les applications de lecture sociale dans Facebook ne marchent-elles pas ? – BuzzFeed
Les applications de lecture sociale sans friction lancées par la plupart des grands médias ne fonctionnement pas. La raison, estime John Herrman, est peut-être lié au fait que nous les percevons comme des contenus de seconde classe. C’est l’automatisation du partage « sans friction » qui semble le plus en cause, notamment parce qu’il met en avant des contenus de lecture plutôt que des contenus de partage.

. Il faut réduire la protection du droit d’auteur à 20 ans – Politique du Netz
Politique du Netz est en train de traduire en français le livre de Christian Engström et Rickard Falkvinge du Parti Pirate – www.copyrightreform.eu. Ce billet milite pour une réduction de la durée de tous les types de droits à 20 ans, une durée rationnelle pour un investisseur, tout en proposant un compromis pragmatique permettant de vivifier la créativité.

. Raréfaction des métaux : demain, le « peak all » – Oil Man
Matthieu Auzanneau revient sur l’épuisement des principaux métaux, un problème similaire au pic pétrolier. Il cite longuement « Quel futur pour les métaux », le livre de Philippe Bihouix et Benoît de Guillebon qui montrent que la baisse de la concentration moyenne des minerais et les difficultés à trouver de nouveaux gisements pourraient devenir aussi problématique que l’épuisement des ressources en pétrole d’ici 30 à 60 ans. Plus important : l’éolien et le solaire sont dépendantes des métaux rares. Le nucléaire également, et ce alors qu’aucune découverte significative n’a été réalisée… Nous ne savons pas recycler ces matières premières rares et sommes encore loin de maximiser l’économie de ressources en métaux rares.

. La société civile contrôlera aussi le Net – Owni.fr
« Initialement, la qualité du service proposé par vos fournisseurs d’accès à Internet devait être contrôlée par… ces mêmes fournisseurs d’accès. Un rôle de juge et parti dénoncé depuis longtemps par OWNI. Mais, sous la pression de plusieurs associations, le régulateur des télécoms (Arcep) ajuste le tir dans son projet de mesure de la qualité du Net français, selon des informations que nous avons recueillies auprès de proches du dossier. Un début de bonne nouvelle pour les consommateurs. »

. Avec «Touché», tout, tout devient une interface, même l’eau ! – Zéro Seconde
Disney research – http://www.disneyresearch.com/research/projects/hci_touche_drp.htm – (et oui !) a publié une vidéo – http://www.youtube.com/watch?v=E4tYpXVTjxA# ! – qui montre un nouveau prototype d’interaction, capable de comprendre différentes modalités de toucher, selon qu’on pose un doigt ou qu’on saisit une surface… L’une des applications intéressante est une poignée de porte intelligente, capable d’afficher des informations sur la porte selon la manière dont on la touche.

. La nouvelle ère de l’agriculture urbaine – The Dirt
Le livre « Carrot City : Creating Places for Urban Agriculture » – http://www.amazon.com/dp/1580933114/ – explore le champ de l’agriculture urbaine à travers une cinquantaine d’études de cas, illustrant la diversité des possibilités en la matière. La plupart de ces cas montrent comment cette agriculture peut fournir de la nourriture pour une partie de la population tout en ayant un impact positif sur l’environnement. Pour les auteurs, le défi est à présent de continuer à faire parler de l’agriculture urbaine, en stimulant les façons de rendre ces agriculture plus effective.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *