A lire ailleurs du 07/09/2012 au 13/09/2012

Revue de web le 14/09/12 | Aucun commentaire | 862 lectures | Impression

. FaceDeals : Un Check-In en reconnaissance faciale – golem13
Une caméra qui reconnait les visages des personnes sur Facebook pour faire leur check-in à leur place, distribuer des coupons voir demain servir de pointeuse…

. 4 idées qui vont changer la réalité augmentée – Augmented Stories
Pour la chercheuse et designer Helen Papagiannis la réalité augmentée va être transformée par le toucher et les interfaces haptiques, par le dépassement de l’écran, par la possibilité de changer de point de vue ou d’utiliser d’autres interfaces que la vue et enfin par ce que la chercheuse appelle l’effet Méliès, la possibilité d’enchanter la réalité.

. L’intelligence artificielle… de milliers d’humains – Technology Review
Et si le turc mécanique d’Amazon était plus efficace pour créer une intelligence artificielle que les technologies d’intelligence artificielle, comme Siri ? C’est ce que pensent des chercheurs de l’université de Rochester avec Chorus, un système de tchat où ce n’est pas une intelligence artificielle qui vous répond, mais le résultat d’interaction de dizaines d’humains qui votent entre eux pour les meilleurs réponses aux propos que vous tenez.

. Les magasins d’applications infestés de logiciels zombie – GigaOm
2/3 des applications de l’App Store d’Apple seraient des zombies. 400 000 applications sur les 600 000 disponibles ne sont pas téléchargées, sont invisibles et n’ont pas de classement. La faut à un système de recherche d’applications inefficace et au clonage d’applications similaires.

. Comment les électeurs peuvent-ils s’échapper de leurs cocons informationnels ? – Bloomberg
Le politologue Russell Hardin a montré que les extrêmistes le deviennent parce que leur information provient d’un ensemble fortement limité de sources. Ils vivent dans des cocons informationnels qui renforcent leurs convictions et les mènent parfois à la violence. Les démocrates et les républicains ne sont pas nécessairement des extrêmistes, mais ils vivent également bien souvent dans des cocons informationnels souligne Cass Sunstein, qui ont tendance à se polariser à mesure qu’ils se confortent dans leurs convictions.

. Vinod Khosla : Les machines remplaceront 80 % des médecins – Wired
Vinod Khosla, cofondateur de Sun Microsystems, l’affirme : à l’avenir les machines remplaceront 80 % des médecins. Vinod Khosla a fait la controverse en publiant récemment un article intitulé : “Avons-nous besoins de docteurs ou d’algorithmes ?” : http://techcrunch.com/2012/01/10/doctors-or-algorithms/ Un article accueillit avec horreur, face à cette vision où les soins seront sacrifiés sur l’hôtel de l’efficacité. Certains médecins reconnaissent pourtant que la critique du manque d’efficacité du système de santé de Khosla est stimulante. Mais tout ne pourra pas être réglé par des algorithmes… préviennent-ils.

. Appsolescence – Viuz
“L’enjeu est de taille : garder à tout prix la première place de l’Apps Economy ou risquer l’obsolescence industrielle.”

. La critique de la Khan Academy : on nous avait promis des JetPack et on a des cours – EdTech Researcher
Justin Reich revient sur les critiques à l’encontre de la Khan Academy, si souvent présenté comme l’avenir de l’éducation. Selon lui, la Khan Academy ne change pas les éléments fondamentaux de l’enseignement. Est-ce que l’intensification de produits d’enseignements bien pensés constitue une révolution ? De nombreux mathématiciens ont décortiqués les cours de la Khan Academy pour en révéler les lacunes et notamment leurs lacunes pédagogique. Mais la Khan Academy a une qualité : elle cherche toujours à s’améliorer. Il y a fort à parier qu’elle utilisera ces critiques pour construire ses futurs développements. Khan Academy demeure un outil formidable et philanthropique.

. SmarterCookie : Le retour de ses pairs sur la façon dont on enseigne – HackEducation
SmarterCookie – http://www.beasmartercookie.com – est un site très simple : un enseignant se film en train de faire cours et propose la vidéo à des collègues pour qu’ils l’aident à améliorer son enseignement. Un outil d’entraide plutôt qu’un outil de contrôle.

. Ebooks : livres augmentés ou livres diminués ? – Owni.fr
“Pour avoir le privilège de s’appeler livre, le livre numérique devra continuer à constituer un moyen d’émancipation et non un instrument d’amoindrissement des libertés.”

. Benoît Hamon, l’obsolescence programmée et l’ampoule de Livermore – ZDnet
Le ministre délégué à la Consommation, Benoît Hamon, veut lutter contre l’obsolescence programmée. Mais sans proposer de pistes concrètes pour s’opposer aux géants de la hi-tech sur leurs politiques industrielles ?

. Un ordinateur, ça doit rester complexe – Frédéric Clavert
Pour le chercheur Frédéric Clavert, l’ordinateur doit rester complexe. Le problème c’est que les constructeurs ont tendance à confondre simplicité et simplification… comme par exemple en cachant le gestionnaire de fichier. “Simplifier les interfaces et les usages informatiques, c’est prendre le risque de rendre l’outil informatique incapable de gérer la complexité de l’information”.

. Des pôles en manque de compétitivité – LesEchos.fr
Le consortium d’audit des pôles de compétitivité estime que ceux-ci ont rempli leur mission première : faire émerger des projets de R&D collaboratifs, tout en accompagnant montage et financement. 3748 projets ont été labellisés par les Pôles au cours des 4 dernières années, mobilisant 5,7 milliards d’euros de financement, dont 2,7 milliards de fonds publics. Et c’est là que le bat blesse : l’investissement privé demeure insuffisant. Autre soucis : les résultats obtenus ne sont pas assez suivis. Les Pôles n’auraient permis, entre 2008 et 2011 que 2500 innovations, 977 dépôts de brevets et n’auraient contribué qu’a créer une petite centaine de start-ups. Pour remédier à cela, la solution pourrait être que les exigences de résultats soient plus coercitives et faire passer les Pôles d’usines à projets à des usines à croissance.

. Comment fabriquer de meilleurs profs – Slate
Aux Etats-Unis, l’éducation fait également l’objet d’âpre débats. Des études récentes montrent que les performances de professeurs ne dépendent ni des diplômes ni du salaire. Une étude suggère qu’on pourrait améliorer les résultats des professeurs en rendant leur système d’évaluation plus social (d’autres professeurs leur font des retours sur leur manière d’enseigner). Mais il n’y a pas que les profs qu’on peut améliorer : on peut aussi améliorer les élèves en expliquant que les critiques que les profs leurs font doivent être perçues comme des encouragements (“Je te fais ces observations parce que j’attends beaucoup de toi et je sais que tu peux y arriver”).

. La consommation des ménages depuis 50 ans (pdf) – Insee
Depuis cinquante ans, les Français ont consommé un peu plus chaque année, si bien qu’aujourd’hui le volume annuel de consommation par personne est trois fois plus élevé qu’en 1960. Cette progression globale recouvre de profonds changements dans la répartition du budget des ménages, entre les différents postes de dépenses : les parts réservées à l’alimentation et à l’habillement se sont réduites, au profit notamment du logement et des transports, de la santé, de la communication et des loisirs. Globalement, les services prennent aujourd’hui une part prépondérante dans le budget des ménages, bien plus importante qu’en 1960 : les loyers tiennent une place croissante, et les prix des autres services ont progressé plus rapidement que ceux des biens. Ce déplacement des dépenses en valeur au profit des services recouvre des évolutions plus complexes sur les volumes consommés. Les Trente Glorieuses se sont d’abord traduites par le développement des achats de biens matériels ; depuis, l’écart de croissance avec les services s’est certes resserré, mais ne s’est pas inversé pour autant.

. La publicité comportementale : l’offre que vous ne pouvez pas refuser – SSRN
En 2009 et 2011, les chercheurs de Berkeley avaient sondés des sites grands publics pour déterminer comment ils traçaient les utilisateurs : en utilisant des techniques de suivi persistantes relativement inconnues des consommateurs. En 2011, ils ont constatés que le nombre de cookies de suivis s’étaient considérablement accrus et que les annonceurs n’avaient pas arrêté de développer de nouvelles mécaniques de suivi, que les utilisateurs ne peuvent éviter, même en utilisant des réglages de confidentialité avancés. Pour les chercheurs, les annonceurs ne voient pas les individus comme des êtres autonomes, mais comme des objets dont les préférence en matière de confidentialité sont tout simplement ignorées. Alors que dans le débat politique, le paternalisme est volontairement évoqué (invitant les gens à régler leurs objectifs de confidentialité), les annonceurs sont tellement investis dans l’idée d’un web personnalisé, qu’ils ne pensent pas que les consommateurs sont compétents pour décidé de le rejeter. Pour les chercheurs, il faut au contraire s’appuyer sur les réglages de confidentialité des consommateurs pour bâtir des politiques marketing plus fécondes.

. Six recettes pour ne pas innover (et l’inverse) (PDF)
En 2010, à l’occasion de la conférence Vers une société de l’innovation à l’Institut de l’innovation de Grenoble, Dominique Boullier – https://sites.google.com/site/dominiqueboullier – présentait un très intéressant article intitulé 6 recettes pour ne pas innover (et l’inverse) – vidéo : http://vimeo.com/36614226. La performance, la volonté de préserver la rente de sa propriété intellectuelle, la vision à court terme, le sacrifice de la tradition, la focalisation sur la réputation et l’absence de gestion de l’intelligence collective forment les 6 recettes qui empêchent l’innovation.

. Quand l’économie comportementale échoue – SSRN
Intéressante étude universitaire menée par Lauren Willis de l’école de droit Loyola de Los Angeles qui montre que changer le régime par défaut n’est pas aussi simple et nécessite bien souvent une réglementation de fond provenant de l’acteur public.

. Pourquoi ce cloud à la française (Numergy et Cloudwatt) fait-il débat? – WeLoveSaaS
Clément Vouillon s’interroge sur l’annonce de la création de 2 géants du Cloud en France et pose les questions qui fachent.

. Open Data Institute | Finding the Value in Open Data
L’Institut de l’Open Data britannique a pour objectif de trouver la valeur de la réutilisation des données publiques

. Intel barbotte dans la Science Fiction – ReadWriteWeb
Imagine The Future – http://uk.tomorrow-projects.com/wp-content/uploads/pdf/IDF_Day_Zero_Book_f.pdf – est un livre d’histoires de science fiction écrit par des auteurs professionnels pour Intel dans le but des aider à développer de nouveaux outils et à réfléchir sur les modalités de transformation même de l’entreprise et de ses recherches.

. Asphyxie des transports urbains : penser au Big Data et au-delà – Les Echos
La maîtrise en temps réel de la donnée fournit des réponses concrètes à la saturation des réseaux de transport des grandes métropoles. Mais l’acuité de cette question nécessite de réfléchir au-delà et d’agir sur les comportements mêmes des usagers, estime Bruno Marzloff.

. Le futur des futurs – Putting people first
L’association des futurologues professionnels – http://www.profuturists.org – vient de publier un livre sur Le futur des Futurs : http://www.thefutureoffutures.com

TR35 2012 – Technology Review
La Technologie Review livre sa sélection annuelle d’innovateurs de moins de 35 ans remarquables.

. Course Builder – Google Research
Peter Norvig, directeur de la recherche de Google a mis en ligne Course Builder, un projet open source de Google, qui permet de créer un cours en ligne et le diffuser massivement, à l’image des plateformes de cours en ligne développées par les grands acteurs de l’éducation américaine.

. Vers l’analyse intelligente des flux numériques – rtflash.fr
Le projet TexMix est un démonstrateur technologique de nouvelles fonctionnalités pour la vidéo à la demande capable de reconnaître des séquences dans une vidéo à partir de la reconnaissance de la parole, de construire des index de mots clefs, d’ajouter des liens contextuels, des entités nommées… pour offrir de nouvelles modalités de navigation dans les contenus.

. Weibo, la “terreur Internet” des dirigeants chinois – LeMonde.fr
Weibo, le Twitter chinois, électrise la politique chinoise, explique Sylvie Kauffmann. Malgré la censure, les réseaux sociaux jouent un rôle de soupape où “la critique individuelle est permise, mais toute tentative de mobilisation est à bloquer.”

. Quantified Mind
“Nous faisons des tests cognitifs. Nous mesurons nos performances. Nous étudions l’impact de choses comme le café, le sexe, les drogues, la méditation… Nous apprenons les impacts que cela a sur notre cerveau afin d’optimiser sa puissance”

. Interview de Daniel Kaplan (Fing) : le numérique, entre démocratisation et pouvoir des plateformes – Without Model
Daniel Kaplan, délégué général de la Fing (éditeur d’InternetActu.net) dresse un intéressant tableau des transformations liées au numérique. Le numérique est l’outil de la transformation de tous les secteurs d’activité rappelle-t-il, impactant toutes les étapes de la chaîne de valeur, de la conception à la production jusqu’à la relation au consommateur. Un mouvement qui est intimement lié à la globalisation des économies : la facilitation des coordinations a favorisé la globalisation et la globalisation a favorisé la généralisation des outils numériques. La numérisation de l’économie redistribue les fonctions économiques : elle tend à découper les chaînes de valeur (comme l’illustre le modèle de la plateforme), favoriser les monopoles et à banalise la fabrication industrielle (qui s’immisce jusque dans notre intimité). “La numérisation a rendu possible ces transformations, elle en est l’outil, le catalyseur, autant que le produit”. La disparition des acteurs historiques n’a pas eu lieu, la plupart ont intégré le numérique, même s’ils n’ont pas transformé en profondeur leurs modèles. La numérisation ne conduit pas à une substitution des canaux, mais plutôt à une augmentation des relations, ce qui a plutôt eut tendance à dégrader la qualité de la relation. Certes, les individus font de plus en plus de choses ensemble, mais souvent pour le faire plus rapidement, moins cher ou mieux, au bénéfice d’un intermédiaire qui capte la valeur. On devrait d’ailleurs parler d’économie horizontale plus que d’économie collaborative. Demain, cette transformation va s’appliquer à la conception et au prototypage. Reste que le danger repose bien sur les plateformes, qui correspond à une prise de pouvoir des distributeurs par l’aval, par la relation client (sans porter grande attention à ce qui est produit).

. Guide de montage d’un FabLab – Nod-a
Comment monter un FabLab ? Un guide pratique et concret.

. Facebook Stories – Carte interactive des amitiés internationales sur Facebook
Facebook publie une intéressante carte des amitiés internationales. La méthodologie est simple : on regarde tous les amis des inscrits d’un pays, et on regarde la nationalité de ces derniers. Pour la France, c’est avec la Belgique que nous sommes le plus liés. Suivent le Maroc, la Tunisie, l’Algérie et la Suisse.

“Le fantôme de la grotte”, œuvre industrielle – L’Atelier des icônes
“La variabilité ou l’instabilité de l’œuvre est une propriété des industries culturelles” explique André Gunthert.

. Reporterre.net – L’iPhone 5 est un désastre écologique
“En commercialisant le 12 septembre l’iPhone 5, Apple met non seulement en vente un gadget dernier cri, mais impose aussi à ses clients, partenaires et aux producteurs de produits dérivés, une nouvelle donne. Car si le design de l’iPhone 5 marque une rupture avec les modèles précédents, la connectique est, elle aussi, différente : le nouveau chargeur de l’iPhone 5 sera donc incompatible avec les 183 millions d’iPhone, 73 millions d’iPad et 275 millions d’iPod vendus dans le monde. Il en sera de même pour les stations d’accueil et autres chaînes hi-fi : de quoi nous inciter à renouveler tous nos équipements ?”

. Yesterday copyright seemed so far away | :: S.I.Lex
Le droit d’auteur est-il soluble dans les contenus produits par des systèmes algorithmiques ?

. Les tarifs progressifs de l’électricité, une solution inefficace – LeMonde.fr
Une tribune claire et efficace sur les limites de la tarification progressive : elle oublie les autres énergie, elle pénalise certains (sédentaires, familles nombreuses…), elle risque d’envoyer un mauvais signal sur la consommation minimale, elle ne favorise pas la consommation d’énergie quand elle est produite en surplus… Et transfère la redistribution sociale aux fournisseurs de service.

Changement climatique : le prix des aliments de base doublerait d’ici vingt ans – LeMonde.fr
Selon Oxfam, ce sont les populations les plus pauvres qui paieront la flambée des prix de l’alimentaire lié au réchauffement climatique.

. Données personnelles: le business juteux des mairies allemandes – Slate
En Allemagne, la loi autorise les villes à vendre les coordonnées de leurs habitants…

. Class Central
La liste (exhaustive) des cours en ligne gratuits proposés par le MIT, Harvard, Stanford, Udacity…

. Des tarifs progressifs de l’énergie pour consommer moins – LeMonde.fr
Le Monde détaille les conditions d’applications des tarifs progressifs de l’énergie.

. L’impulsion coloniale de l’informatique ubiquitaire – Putting people first
Paul Dourish et Scott Mainwaring sont les fondateur du Contre de recherche sur l’informatique sociale d’Intel à l’université d’Irvine. A la conférence Ubicomp 2012, ils ont présenté un article intitulé, l’impulsion coloniale de l’informatique omniprésente : http://www.dourish.com/publications/2012/ubicomp2012-colonial.pdf Dans leur article ils expliquent que l’entreprise de connaissance est désormais globale et qu’elle implique une volonté hégémonique, “colonialiste”. D’abord parce que la connaissance et les bases de l’innovation sont inégalement distribuées dans le monde et que le but de l’Ubicomp est de déplacer la connaissance des centres de pouvoir à là où elle manque. La connaissance et sa représentation induite peuvent être appliquées à tout lieux… Elle est désormais mesurée, évaluée, comparée (et prédite) partout avec des outils similaires.

. Les flics algorithmiques du droit d’auteur – Wired.com
Geeta Dayal pour Wired revient sur plusieurs exemples récents des prouesses des robots qui traquent le droit d’auteur, notamment dans les vidéos et dans les diffusions vidéo en live. Le livestreaming va-t-il devenir bientôt inutilisable ? Des technologies qui minent le droit d’usage équitable (fair use) américain, estime le spécialiste du droit d’auteur, Kembrew McLeod. Est-ce que demain nos lunettes de réalité augmenté vont s’éteindre pour atteinte au droit d’auteur ?

. Le FBI lance un projet de reconnaissance faciale à 1 milliards de dollars – NewScientist
Pour mettre à jour sa base d’empreinte digitale, le FBI américain souhaite l’élargir à une base de donnée de visages pour accélérer l’identification des criminels. A partir de quand tous les Américains seront-ils dans cette base, s’inquiète les défenseurs des droits de l’homme ?

. Les critiques sur Internet peuvent bien remplir ou vider un restaurant – LesEchos.fr
“Lorsque la note d’un restaurant passe de 3,5 à 4 étoiles sur Internet, le nombre de clients augmente de 19 % aux heures de pointe.”

. Le financement participatif de jeux vidéos – The Economist
Pourquoi les jeux vidéos et le matériel de jeux sont parmi les projets les plus financés sur Kickstarter ? Parce que les joueurs sont nombreux et ont de l’argent et également parce que les studios sont devenus frileux.

. Combien ça va vous coûter ? A l’heure des prix dynamiques, cela dépend – Read Write Web
En ligne, le prix d’un objet peut varier jusqu’à 9 fois par jour grâce aux systèmes de tarification dynamique. Mais nous sommes là loin des pratiques de Yield Management utilisées dans l’hôtellerie ou le transport (qui sont là pour vendre des places qui autrement seraient perdues), la tarification dynamique a pour but de faire le maximum de profit possible par rapport à la concurrence. Il introduit un autre danger : le prix basé sur l’identité, qui risque de peser sur la relation de confiance entre le client et le marchand.

. Comment l’internet change le marché de l’art – Wired UK
L’élargissement des publics collectionneurs se fait peut-être, hélas, au détriment de la relation entre l’artiste et ses acheteurs, estime Nathan Hurst pour Wired. Mais la vente directe, permet à l’artiste d’atteindre un public beaucoup plus large.

. Ma vie comme robot de télétravail – WSJ.com
Rachel Emma Silverman pour le WSJ a vécu la vie d’un robot de téléprésence. Cette journaliste basée à Austin, Texas, est une habituée du télétravail avec sa rédaction. Alors qu’a apporté le robot de téléprésence à sa relation avec ses collègues ? Effectivement, celui-ci a permis de nouvelles interactions avec des collègues qu’elle ne connaissait pas ou qu’elle croisait rarement. Mais le robot a aussi un plein de problèmes de déplacement et souvent, elle avait du mal à entendre les discussions (sans compter les problèmes de connexion dans certains recoins des bureaux). La nouveauté a renforcé l’intérêt, la présence. Mais au final, la rédaction a préféré investir dans des billets d’avion que dans le robot qu’ils avaient en test.

. Curieux Rituels
Nicholas Nova publie “Curieux rituels”, un blog et un livre – http://curiousrituals.files.wordpress.com/2012/09/curiousrituals-book.pdf – qui s’intéressents aux postures et aux gestes étrange que nous faisons à cause du numérique. Le postulat du numérique est qu’il nous engage pas physiquement, rappelle Dan Hill en introduction, et pourtant, leur utilisation a des conséquences sur nos comportements, nos gestes, nos postures. C’est cela que Nicolas Nova a cherché à explorer en observant d’abord les gestes que nous faisons par devers nous, puis en extrapolant les gestes que nous ferons demain avec des lunettes de réalité augmenté par exemple ou les interfaces cerveau-ordinateur. Une réflexion ouverte pour comprendre comment nous domestiquons le numérique tout en étant critique sur l’avenir qu’on nous annonce. Passionnant !

. « Les jeux vidéo font de la politique » – davduf.net
David Dufresne interview Mathieu Triclot, l’auteur de philosophie des jeux vidéo, et détaille ce que signifie l’instrumentalisation d’une expérience hallucinée. Pour comprendre notre servitude de joueur… et saisir les images, les règles, les codes (politiques) que les jeux véhiculent. “L’informatique est une technologie de pouvoir fondée sur la capacité de traiter de manière automatique des inscriptions”. Cela ressemble à une “déclaration d’amour pour le nouveau management” consistant à développer toujours plus de travail et d’engagmeent… .

. Pourquoi la presse devrait soutenir la légalisation du partage non-marchand | :: S.I.Lex
“La contribution créative et les mesures qui l’accompagnent constituent donc bien des moyens pour dégager des financements pour la presse, sans attenter aux grandes libertés numériques” comme le feraient une taxe sur les moteurs de recherche…

. Le vélo dans l’avenir de nos villes – LeMonde.fr
Des élus écolos prônent un plan national pour le vélo, passant par la refonte du code de la route (pour donner la priorité aux vélos), l’affectation aux aménagements cyclables de 10 % des budgets d’investissements consacrés aux infrastructures, la mise en place de mesures fiscales incitatives pour l’achat et l’usage des vélos.

. Gloria Origgi : « Internet déconstruit la notion d’auteur » – La-Croix.com
“Avec les nouvelles technologies, la créativité va changer, non parce que les artistes libèrent de l’espace dans leur cerveau, mais parce qu’ils changent la façon de gérer leur « métamémoire ».”

Sur ces mêmes sujets

Les commentaires sont fermés.