A lire ailleurs de l’été 2013

La veille d’InternetActu.net est également disponible sur Diigo (RSS), SeenThis (RSS) et via le Bouillon des Bibliobsédés.

. Les « fiches » sont-elles l’avenir du web ? – Inside Intercom
L’affichage sous forme de « fiches » est en train de coloniser les services web, notamment du fait de leur adaptation pour le mobile et parce qu’il permet d’agréger des contenus sous une forme simple et claire. Twitter : https://dev.twitter.com/docs/cards Google : https://support.google.com/websearch/topic/2839478?hl=en&ref_topic=2847903 et tant d’autres. Les « fiches » permettent d’accéder à des petits morceaux d’information pareilles à des cartes de jeu ou à des cartes postales. Un support d’information qui a déjà connu un grand succès par le passé. Aucune raison qu’il n’en ait pas un à l’avenir…

. Comment les drones vont changer nos vies – Les Echos
La France ne va pas rater le virage des drones civiles. 20 constructeurs sont déjà homologués et 277 opérateurs autorisés. Le coup de pouce est venu en avril 2012 de la Direction générale de l’aviation civile, qui, première au monde, a offert un cadre réglementaire précis aux vols de drones civils, qui, quoique contraignant, a permis d’avancer rapidement, alors qu’aux Etats-Unis, la réglementation devrait voir le jour en 2015. Ces outils de photographie, de cartographie, de surveillance aérienne trouvent chaque jour de nouveaux usages. ERDF a lancé une expérimentation de surveillance des lignes électriques aériennes en Midi-Pyrénées et la SNCF et Total mène une réflexion sur l’inspection des ouvrages et la surveillance des lignes…

. Pourquoi les startups s’installent désormais en centre ville plutôt qu’en banlieue ? – The Atlantic Cities
Richard Florida a observé que le capital-risque américain, en quelques mois, est passé d’investissements dans des startups situées en banlieue à des startups situées en centre ville. Pourquoi un tel déplacement ? D’abord pour mieux accéder aux gens talentueux, là où sont les activités proches desquelles les gens veulent vivre et travailler. La Silicon Valley est devenu un vaste parking et n’attire plus aujourd’hui autant qu’hier. La nature de la technologie joue aussi un rôle : les startups sont moins axées sur le matériel et nécessitent moins de place. Alors que la banlieue est le paradis de l’ingénieur, la diversité des profils est plus riche en ville. « Aujourd’hui, le lieu de l’innovation et de l’entrepreneuriat revient vers les grands centres urbains » conclut Richard Florida.

. IP tracking : c’est compliqué pour le gouvernement – Zdnet.fr
A partir de quand les pratiques tarifaires différentiantes par IP deviennent-elles déloyales ?

. Quand votre conjoint chausse des GoogleGlass – NYTimes.com
Le conjoint d’Emily Nussbaum a chaussé des GoogleGlass… Et même si Emily aime les gadgets, force est de constater que les lunettes montrent combien nos téléphones mobiles savent être sociables par rapport aux lunettes. Si les téléphones nous amènent souvent à ignorer le monde alentour, ils savent aussi nous regrouper pour partager quelque chose. Mais cela est impossible avec les lunettes qui dressent autour de son utilisateur un « panopticon privé ». Peut-être que les échanges auraient été plus riches si les 2 conjoints avaient été équipés de lunettes, suggère Emily.

. Mettre les citoyens d’abord – Putting people first
« Putting citizens first » est un livre accessible en ligne sur l’engagement citoyen dans la politique et la prestation de services publics. Comment les gouvernements mettent les citoyens d’abord dans leurs efforts d’élaboration de politiques publiques… http://epress.anu.edu.au/wp-content/uploads/2013/08/whole1.pdf

. Le futur est là – DomusWeb
A Londres, le musée du nouveau design ouvre une exposition sur la troisième révolution industrielle.

. La carte des immeubles des Pays-Bas par année de construction – Waag
Etonnante cartographie des immeubles des Pays-Bas par année de construction…

. La prochaine victime du net : la pub ! – Salon.com
Andrew Leonard, pour Salon.com, revient sur l’histoire d’Adblock Plus, le logiciel de blocage de publicité, pour rappeler que les publicités ne génèrent plus suffisamment de revenus, d’où le fait que les sites soient obligés de recourir à des annonces de plus en plus agressives et invasives, sans pour autant parvenir à plus faire cliquer les visiteurs. Le risque est bien de créer un cercle vicieux, estime le fondateur d’AdBlockPlus qui envisage de faire payer les annonceurs pour laisser passer certaines publicités via son logiciel ! C’est oublier que la majorité des utilisateurs d’AdBlockPlus ne sont pas contre la publicité si elle est intéressante pour eux et « acceptable ». Le guerre du blocage de la publicité en ligne ne fait que commencer. Toute la question est de savoir qui va l’emporter !

. Jetez votre box, connectez-vous à l’internet associatif ! – Basta !
Mathieu Lapprand pour Basta Mag nous rappelle que les fournisseurs d’accès à l’internet associatifs existent toujours et qu’ils sont même peut-être un bon rempart aux abus (de confiance) de nos actuels FAI.

. Internet, où ça bloque ? – ArXiv.org
« Where in the Internet is congestion ? », se demandent Daniel Genin et Jolene Splett, les auteurs de cette étude. Tout le monde s’est dit au moins une fois « ça rame » mais n’a pas pu répondre à la question « ça rame où ? Dans mon accès Internet ? Chez mon FAI ? Plus loin ? » Pour répondre, les auteurs ont utilisé les données récoltées par les sondes #SamKnows placées par la #FCC dans des milliers de foyers états-uniens. Ces sondes passent leur temps à télécharger de gros fichiers et à regarder combien de temps ça prend. L’idée de base des auteurs est de regarder les *corrélations* entre les épisodes de ralentissement : si tout le monde dans le Missouri rame en même temps, c’est probablement un problème dans le réseau de l’État, et pas chez M. Smith.

Parmi les conclusions, le fait que la congestion apparait aussi bien au bord qu’au cœur de l’Internet.

. Software Takes Command de Lev Manovich
Le dernier livre de Lev Manovich « Software takes command » est disponible en accès libre sur la plateforme Issu, via son éditeur.

. Les algorithmes rythmes la nuit – PSFK
Et voici les algoraves, où l’on danse sur de la musique générée par des algorithmes…

. La science citoyenne contre les Nimby ? – My heart’s in Accra
Ethan Zuckerman revient sur le projet Safecast – http://blog.safecast.org – le projet de mesure de la radiation citoyen autour de Fukushima. Un travail qui permet aux citoyens de contrôler et vérifier l’information officielle autour d’un sujet complexe. Cela montre à la fois qu’on peut obtenir des données fiables d’une autre façon et que la collecte de données peut aussi amener à une plus grande participation citoyenne engagée et efficace. Ethan a alors pris un compteur geiger et s’est rendu sur un site proche de chez lui où sont conservés des déchets nucléaires pour établir sa mesure et n’a révélé aucun scandale. La plupart des données vont révéler que les entreprises et les gouvernements font leur travail, rappelle Zuckerman. Le contrôle citoyen ne doit pas avoir pour but de lever des scandale… Comment faire que des activités de routine soient perçues comme un devoir public ? Surveiller un compteur Geiger qui n’affiche pas de données aberrantes n’est pas passionnant… Comment dépasser la surveillance du Nimby, motivée par le rejet, pour passer à une surveillance motivée par l’aide à sa communauté ?

. La pauvreté réduit la fonction cognitive – ScienceMag
Dans Science, des chercheurs viennent de publier une étude qui démontrerait que la pauvreté entraverait directement la fonction cognitive. Pour les auteurs, ce sont les préoccupations liées à la pauvreté qui consommeraient des ressources mentales, en laissant moins pour d’autres tâches. Comme l’explique Pierre Barthélémy pour LeMonde.fr : http://abonnes.lemonde.fr/sciences/article/2013/08/29/les-problemes-d-argent-rendent-ils-moins-intelligent_3468504_1650684.html « ils suggèrent aux décideurs politiques de prendre en compte leurs résultats pour faciliter la vie des populations les moins aisées. Tout comme on exempte d’impôts les personnes à bas revenus, il faudrait réduire les taxes cognitives, par exemple en proposant des formulaires administratifs plus courts, des textes de contrats et règlements plus simples ou des entretiens moins longs. »

Les auteurs de l’étude viennent également de publier un livre sur le sujet, rapporte The Economist : http://www.economist.com/news/books-and-arts/21584303-those-too-little-have-lot-their-mind-days-late-dollars-short : « Scarcity : Why Having Too Little Means So Much ». Les pauvres ont besoin de plus d’argent, pas de trucs pour tenter de s’en sortir, cela, ils y pensent déjà suffisamment : http://www.theguardian.com/books/2013/aug/23/scarcity-sendhil-mullainathan-eldar-shafir.

. Stalking : pourquoi on surveille ses relations amoureuses sur Facebook | Slate.fr
Si vous surveillez de façon obsessionnelle le fil twitter de votre copain ou de votre copine, cela en dit plus sur vous que votre relation.

. Vous n’avez pas peur que quelqu’un vous pique votre idée ? – Framablog
Le concepteur de jeu de société Daniel Solis publie depuis 10 ans sur son blog ses idées de jeux… Il fait le pari de l’ouverture. Pourquoi ? Parce que les idées ne sont pas si particulières. Qu’en tant que telles, une idée ne vaut rien, tout le processus de maturation, de développement est certainement encore plus important… Nous avons tous beaucoup d’idées et l’essentiel n’aboutissent pas, ne sont pas originales. L’essentiel est de tester, tester et retester…Et le partage est la meilleur façon de faire cela. En fait, estime le concepteur, « je ne serais pas là si je n’étais pas si ouvert au sujet de mes processus de création ».

. La ville du future pourra crowdsourcer l’humeur de ses habitants – L’Atelier
La ville de Vilnius en Lituanie lance le baromètre du bonheur – http://happybarometer.com – demandant à ses habitants de noter leur humeur quotidienne.

. La longue route de l’acceptation pour les interfaces 3D – Technology Review
Leap 3D, le petit capteur qui permet d’interagir avec les mains sur n’importe quel écran d’ordinateur est enfin disponible depuis quelques semaines. Mais son succès n’est pas au niveau du battage médiatique dont il a été l’objet. Depuis sa sortie, les critiques ont été nombreuses, pointant à la fois la difficulté à contrôler les applications et la fatigue musculaire. C’est qu’il faut du temps pour développer des applications dignes d’intérêt, d’autant qu’il faut désormais réfléchir en 3 dimensions… et inventer des commandes de mouvement que les utilisateurs doivent pouvoir comprendre très facilement… Or les standards de gestes n’existent pas, la sélection d’un objet à l’écran peut donc varier d’une application l’autre. Ce qui peut être très déroutant pour l’utilisateur. Bref, pas si simple de lancer une nouvelle interface…

. Microaggression et Management – Medium
Les microagressions quotidiennes sont souvent un mode de management permettant d’asseoir le contrôle et les hiérarchies dans l’entreprise. L’auteur de l’article dresse la liste des formes de microagression dans l’entreprise.

. Le service public le plus efficace du monde – Slate Magazine
Slate enquête sur un bureau de délivrance de passeport à New York, qui, contrairement à tant d’autres, délivre les précieux documents en une journée, sans aucune file d’attente… Mais comment est-ce possible ? Comment le manager du bureau parvient à faire cela ? Quelle liberté a-t-il ? Quelle organisation a-t-il mis en place ? Pour les économistes Imran Rasul et Daniel Rogger, qui se sont intéressé à l’efficacité des ministères Nigériens, l’autonomie est le facteur critique, ainsi que les récompenses. Faut-il trouver plus de directeurs comme celui de cette petite agence ?

. 3 façons pour travailler mieux avec les freelance – Linked-in
Pour Tom Brown, PDG d’Ideo, si 40 % de la population active sera composée de travailleurs temporaires à l’horizon 2020, nous n’avons pas beaucoup de temps pour adapter nos entreprises aux nombreux freelance qui vont les peupler. Le travail temporaire implique des avantages et inconvénients pour le travailleur comme pour l’entreprise. Chez Ideo pour mieux intégrer ces talents extérieurs, Tim Brown propose de les appeler par leur fonction, de mieux développer des espaces et temps d’intégration au reste des équipes et de mieux les protéger.

. Comment la technologie détruit la classe moyenne – NYTimes.com
Sommes-nous en danger de perdre la « course contre la machine », comme l’affirment Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee dans leur livre ? Les machines intelligentes nous menacent-elles de la misère à long terme, comme le prophétisent les économistes Jeffrey D. Sachs et Laurence J. Kotlikoff ? Avons-nous atteint la fin du travail, comme le déplore Noah Smith dans The Atlantic ?

Les économistes ont pourtant toujours rejeté l’hypothèse selon laquelle l’augmentation de la productivité du travail réduit inévitablement l’emploi, notamment car celui-ci se déplace. Les ordinateurs et les robots ne sauront pas demain faire toutes les tâches à moindre coût. S’ils excellent dans les tâches de routines, ces tâches ne sont pas le fait de tous les emplois. Les robots et les machines ont du mal à remplacé ceux qui accomplissent des tâches abstraites (qui nécessitent la résolution de problèmes) et les tâches manuelles qui exigent de pouvoir s’adapter à une situation ou de l’interaction avec des humains. « L’informatisation a donc favorisé la polarisation de l’emploi, au profit d’emplois très bien payés et très mal payés, tandis que les emplois dans le milieu ont diminué. »

« Donc, l’informatisation ne réduit pas la quantité des emplois, mais plutôt dégrade la qualité des emplois pour un sous-ensemble important de travailleurs » Ce changement de la structure de l’emploi explique en partie la hausse des inégalités de revenus.

Pour répondre à ce défi, l’avenir est assurément à une meilleure éducation et notamment avec la croissance de la demande en emplois semi-spécialisés, combinant tâches de routines et tâches abstraites, comme le font les « nouveaux artisans », métiers de la réparation ou certains types de services à la personne.

. Pourquoi tant d’hommes incompétents deviennent-ils des leaders ? – Harvard Business Review
Il y a 3 explications populaires à la sous représentation des femmes dans le management, estime Thomas Chamorro-Premuzic : elles ne sont pas capables, elles ne sont pas intéressées, elles sont à la fois intéressées et capables, mais incapables de briser le plafond de verre des stéréotypes et préjugés qui empêchent les femmes d’accéder aux postes de décision. Pour Thomas CHamorro-Premuzic, la principale raison du déséquilibre des genres dans les fonctions de direction repose sur notre incapacité à distinguer la confiance de la compétence. C’est-à-dire que nous avons tendance à interpréter les signes de confiance comme des signes de compétences. Le charisme et le charme sont souvent confondus avec le potentiel à diriger. De plus, nous avons tendance à élire comme chef des personnes égocentriques, narcissiques et qui ont une grande confiance en elles, des traits de personnalités plus fréquents chez les hommes que les femmes. Freud soulignait déjà combien les disciples remplacent leurs propres tendances narcissiques par celles de leur chefs, de sorte que leur amour pour le leader est une forme déguisée de l’amour-propre, ou un substitut à leur incapacité à s’aimer eux-mêmes.
Enfin, les hommes ont tendance à penser qu’ils sont plus intelligents que les femmes. Pourtant, l’arrogance et la suffisance sont inversement proportionnels aux talents de leadership. Quelque soit le domaine, les meilleurs leaders sont pourtant souvent des gens humbles… C’est ce qui explique que les incompétents soient plus souvent promus à des postes de management et de direction que des gens compétents. Pas étonnant qu’avec ces mauvais dirigeants, les sociétés, entreprises et organisations soient massivement mal gérées. Pourtant, certaines études ont montré que les femmes cadres sont plus susceptibles de susciter le respect et la fierté de leurs adeptes, communiquer leur vision, responsabiliser leurs subordonnés et résoudre des problèmes de façon plus créatives que les hommes…

Bref, si les femmes font face à un plafond de verre très épais pour prendre la direction, force est aussi de reconnaître qu’il manque des obstacles à la carrières d’hommes incompétents…

. Emplois Foireux – La Grotte Du Barbu
Le barbu traduit un article très amusant et stimulant de l’anthropologue David Graeber publié par BoingBoing sur la montée de l’emploi « inutile ». Loin de l’anthropologue de dire ce qu’est un emploi inutile autrement que d’être un emploi sans intérêt pour celui qui l’occupe, mais plutôt de tenter d’expliquer pourquoi nous n’avons pas eu la réduction du temps de travail promise par Keynes. Pourtant, l’économie capitaliste aurait du nous préserver de ce type d’emploi. Pour David Graeber, c’est la preuve que cette réponse n’est pas seulement économique, mais également morale et politique. « Les emplois réels, productifs, sont sans arrêt écrasés et exploités »… Et les autres. Voir également les commentaires de Libération : http://www.liberation.fr/societe/2013/08/28/y-a-t-il-un-phenomene-des-jobs-a-la-con_927711

. NE QUITTEZ PAS – Agacé par le télémarketing, un Britannique décide de faire payer les entreprises | Big Browser
Et si on ouvrait tous des lignes téléphoniques surtaxées pour faire payer ceux qui nous appellent ?

. Nos visages comme moyen de paiement ? – INfluencia
Payer avec son corps, c’est désormais possible grâce à Uniqui, qui utilise un système de reconnaissance faciale pour permettre aux gens de payer leurs courses.

. Non couvert par les opérateurs, un village crée son propre réseau mobile – Numerama
« Faute de couverture par le principal opérateur du pays, des habitants d’un village mexicain ont créé leur propre opérateur téléphonique local, dont le prix défie toute concurrence. »

. Fleur Pellerin propose une « école de l’entrepreneuriat » – LeMonde.fr
La ministre chargée des PME a proposé dans une interview la mise en place d’une école de l’entrepreneuriat pour améliorer l’accès à la création d’entreprises sous forme d’une plate-forme d’apprentissage en ligne ouverte au plus grand nombre. La proposition est ouverte aux commentaires : http://www.redressement-productif.gouv.fr/contributions-ecole-entrepreneuriat

. Est-ce que la Khan Academy enseigne ? – The Washington Post
Pour les professeurs de mathématiques Christopher Danielson et Michael Paul Goldenberg, ce qui manque aux vidéos de la Khan Academy c’est d’être formé pour enseigner et plus encore d’être mieux relier à des réseaux d’enseignants pour que ceux-ci participent et produisent de meilleures vidéos que celles proposées.

. It’s about service, stupid ! – Alexis Mons
« Le numérique nous façonne. Il nous amène à penser les choses, à faire les choses d’une certaine façon. Et s’il y a des services ou des produits à succès sur le net, ce n’est pas simplement de l’économie, ils nous amènent à penser autrement. »

. Range : un thermomètre pour iPhone – Co.Design
Les concepteurs de Twine lancent Range, un thermomètre pour iPhone avec des API ouvertes pour permettre aux développeurs d’imaginer tout ce qu’on peut en faire.

. Comment la maison intelligente pourrait devenir vraiment une réalité — GigaOM Pro
Est-ce que les gadgets domotiques compatibles à l’internet seront l’élément qui déclenchera enfin l’arrivée des maisons intelligentes ? En quoi par exemple, la gamme WeMo de Belkin ou le thermstat Nest peuvent-ils changer les choses ? Mais ces éléments appartiennent-ils vraiment à la domotique, puisqu’ils sont isolés les uns les autres ? Néanmoins, ils montrent que l’automatisation de la maison passera par des plateformes logicielles et matérielles et des API ouvertes, capables d’encourager l’interconnexion des objets via l’internet.

. MindRider – MediaLab
Un casque de vélo qui indique votre niveau de stress via des petites LED branchées sur un capteur d’activité cérébrale.

. Quand Tokyo était un bidonville – The Informal City Dialogues
Pour Matias Echanove et Rahul Srivastava, la réussite de Tokyo tient certainement au fait qu’elle ait été construite progressivement. Quand Tokyo a été détruite lors de la 2nde Guerre mondiale, le gouvernement municipal, en faillite, n’a pu lancer un effort de reconstruction homogène. Ce qui explique qu’on la présente souvent comme une ville de villages. « Si nous supposons que Tokyo contemporain est un modèle pour le développement urbain souhaitable nous ne pouvons que conclure que la participation des utilisateurs et le développement incrémental y sont pour l’essentiel. »

. 5 ans plus tard, l’App Store a changé à jamais le visage du logiciel – Wired.com
Pour Christina Bonnington, l’App Store, qui fête ses 5 ans, a transformé le téléphone, mais également la distribution de logiciel (et leur évaluation, même si, nombre d’utilisateurs seront moins convaincus sur ce dernier point).

. Les articles scientifiques sont chaque jour plus en accès libre sur le net – Le Figaro Étudiant
En Europe, 50 % des articles de recherche publiés en 2011 sont disponibles en accès libre. Cela concerne plus les sciences dures que les sciences sociales et humaines. Cette forme de publication est désormais majoritaire dans 20 des 27 pays de l’Union. Mais l’étude de Science Metrix – http://www.science-metrix.com/eng/news_13_08.htm – est plus complète que ne l’indique l’article du Figaro. L’étude explique également que la publication en accès libre n’augmenterait pas réellement la citation des articles en accès ouvert, rapporte Higher Education : http://www.timeshighereducation.co.uk/low-citation-gains-via-gold-open-access-study/2006847.article … Les revues scientifiques les plus connues demeurent les plus citées, même si elles ne sont pas en accès ouvert. Mais peut-on comparer une revue qui existe depuis longtemps avec une revue plus récente, s’interroge Martin Eve : https://www.martineve.com/2013/08/29/full-response-to-science-metrix-report-on-gold-oa-citation-rates/

. Vie privée : le réseau Tor fait le plein d’utilisateurs
« Les révélations au sujet de la surveillance de la NSA ont contribué à convertir de nombreux internautes aux principes de la protection de la vie privée sur Internet du réseau Tor. »

. Les gens ne recyclent pas ce qui ressemble à des ordures ! – Ars Technica
Pourquoi recyclons-nous de manière erratique ? Selon une étude du « Journal of Consumer Research » menée par Remi Trudel et Jennifer Argo, nous avons tendance à évaluer l’objet. En fouillant des poubelles, ils se sont rendu compte qu’on avait tendance à jeter des feuilles de papier de petit format alors que celle de l’équivalent d’une taille de feuille A4 avaient plus tendance à être proposées au recyclage. Même effet de taille sur les bouteilles de soda.

Les auteurs concluent qu’il existe plusieurs processus de catégorisation : si l’objet est endommagé, trop abîmé ou trop petit, nous avons tendance à le traiter comme un déchet. Selon les chercheurs, pour augmenter le taux de recyclage, nous devons penser emballages et contenants afin qu’ils ne soient pas considérés comme des déchets une fois vidés.

. Évaluer l’action éducative – Sebastian Roché
Pour le sociologue de la délinquance Sébastien Roché interviewé par les Cahiers dynamiques, on ne répondra efficacement à la délinquance qu’en évaluant mieux l’efficacité et l’impact des politiques publiques mis en place pour y répondre.

. L’étonnant déclin des SDF en Amérique – The Atlantic Cities
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le pourcentage de SDF aux Etats-Unis a baissé de 17 % entre 2005 et 2012.

. La prochaine vague de startups sera fondée sur la sécurité – Technology Review
Les menaces d’intrusion se démultiplient alors que la cybersécurité n’est jamais résolue, estime l’investisseur David Cowan. Pour lui l’avenir est à la sécurité et notamment à la sécurité du l’informatique en nuage qui est pour l’instant l’une des zones les moins matures du cloud computing… Et qui est prometteur, parce que ces alternatives seront faciles à déployer et à gérer, plus facilement mises à jour…

Mieux, les information de connexion elles-mêmes seront demain les signaux les plus efficaces pour apporter une offre de sécurité plus adaptée explique-t-il en évoquant nombre de startups de ce secteur prometteur.

. Des robots volants pour faire le ménage à la maison – Tom’s Guide
Intéressant prototype de designer de robots volants pour faire le ménage. Après les robots ménagers autonomes, voici l’armée de minidrones chargés de faire le ménage pour vous. L’avenir de l’électro-ménager ?

. Thierry Breton (Atos) veut un espace Schengen de la donnée – Silicon
Thierry Breton, PDG d’Atos et ancien ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, propose de créer un espace Schengen des données personnelles, un espace européen à l’intérieur duquel les données personnelles pourront librement circuler… Ca c’est de la réponse à Prism !

. L’ultime frontière du logiciel : une conversation avec Charles Simonyi – The Atlantic
Pour l’astronaute et informaticien Charles Simonyi, l’augmentation exponentielle des capacités de calcul, de transmission et de stockage a transformé nos ordinateurs, nos vies et nos formes d’interaction avec eux. Et l’essentiel de ce progrès a surtout été matériel que logiciel. Le développement logiciel n’est pas encore parvenu à éliminer les activités de routine de nos vies. Tel est le prochain défi logiciel, estime le chercheur. Le matériel demeure simple, alors que le logiciel doit traiter des choses plus complexes, notamment parce que le matériel les a renvoyé au logiciel. Reste qu’il y a encore des progrès à faire, notamment dans l’électronique grand public, estime Simonyi en évoquant les télécommandes. Mais cela va être appelé à changé d’ici quelques années. D’ici quelques années, le logiciel sera capable de devenir votre secrétaire.

. Les données de la NSA devraient-elles être publiques ? – Slate.com
Oui, suggère sans embage (mais sans y croire vraiment), l’iconoclaste Evgeny Morozov. Cela permettrait de construire d’autres infrastructure d’information, sans devoir repartir à zéro. Bref, de permettre de construire des alternatives aux géants du Net, d’exercer un meilleur contrôle sur les formes d’utilisation des données par le public, etc. A moins que le fait que Google et Facebook dominent leur marché soit finalement plus confortable pour tous…

. “Rateocracy” (la classement cratie) – World Future Society
Pour Robert Moran, consultant et analyste au Brunswick Group, nous voici entrer dans l’ère de la rateocratie, la « classement cratie », celle où le classement et l’évaluation est à la base de tous les échanges…

. 5 choses que signifie Hyperloop pour l’avenir des villes – Next City
Nancy Scola pour Next City se demande quelles seraient les implications du projet de transport en commun révolutionnaire dévoilé par l’entrepreneur Elon Musk. Dans son projet, Musk favorise les relations villes à villes et ne semble pas intéressé par les banlieues. Le transport se tourne vers la demande plus que vers l’offre en favorisant de petites quantité de voyageurs, comme le font à leur manière AirBNB ou Uber, favorisant le transport à la demande. Musk envisage d’exploiter des infrastructures existantes, comme c’est désormais le cas de nombre de projet urbains. Est-ce à dire qu’on ne peut plus « construire la ville » ? Le projet de Musk s’appuie sur son côté abordable, qui est la clef de la durabilité, en proposant un prix de voyage très faible avec un système de ce type. Enfin, Hyperloop est désormais un projet Open Source.

. Commodify Us : Nos données à nos conditions – Furtherfield
Le collectif artistique de Commodify Inc. produit des projets pour aider les individus à exploiter leurs capacités financières en ligne. Leur intention est de corriger le déséquilibre du pouvoir dans les marchés où les utilisateurs n’ont aucun contrôle sur les transactions effectuées avec leurs données personnelles. Ils ont réalisé divers projets artistiques et des interventions sur les médias sociaux comme, le jeu Give Me My Data ou le Web 2.0 Suicide Machine. Leur nouveau projet, Commodify.Us (Marchandisez-nous) est une plateforme pour que les utilisateurs puissent reprendre le contrôle de l’exploitation commerciale de leurs données personnelles. http://commodify.us/

. L’investissement immatériel | Frogonomics
« Le Bureau of Economic Analysis (BEA), qui organise les comptes nationaux américains, a dans sa dernière itération introduit une mesure de l’investissement en « produits de propriété intellectuelle », qui recouvre d’une part l’investissement en logiciels (qui était déjà mesuré), l’investissement en R&D, et la création d’œuvres de divertissement donnant lieu à copyright (films, livres, télévision, théâtre, etc.). A terme, l’INSEE va aussi être amené à une modification similaire, qui est recommandée par les instances internationales. »

. Acro aux Apps – NYTimes.com
Dans la Silicon Valley il est une conviction profonde qui motive chacun, estime Claire Cain Miller : si vous le construisez, les utilisateurs viendront. Et force est de reconnaître que les gens s’adaptent la plupart du temps. Notre malaise initial finit par se dissiper jusqu’à ce que nous soyons souvent conquis. Les appareils nous séduisent, nos doutes fondent.
Reste que les concepteurs de nouvelles technologies ne réfléchissent pas aux implications de leurs inventions. Et Claire Can Miller d’évoquer l’inquiétant Google Now. « Peut-être que la solution n’est pas d’imaginer la technologie sans contraintes sociales, mais de s’engager pleinement avec toutes ses implications humaines ».

. 35 Innovateurs de moins de 35 ans – Technology Review
Comme chaque année, la Technology Review distingue 35 innovateurs de moins de 35 ans.

. Le service client à l’heure de l’internet des objets – Harvard Business Review
Aujourd’hui, un service client innovant demande d’être capable de communiquer sur de multiples plateformes… Demain, il nécessitera aussi d’intégrer l’internet des objets. Pour s’y préparer, estime Duke Chung, il faut dès à présent construire des bases de connaissances plus solides, plus contextualisées, et rendre les services plus faciles d’accès. Demain, les appareils devront être capables de prédire les problèmes liés à l’utilisation qui est faite d’eux, estime Duke Chung, qui est le cofondateur de Parature… une solution qui fournit des supports logiciels pour les services clients.

. La gouvernance des technologies de l’information tue-t-elle l’innovation ? – Harvard Business Review
Des recherches récentes ont montré que le travail est devenu de plus en plus interdépendant : les employés ont besoin d’avoir recours à de plus en plus de leurs collègues et partenaires pour accomplir leur travail. Ce qui implique bien sûr un nouvel environnement de travail… Pourtant pour les entreprises, il est difficile d’allouer des investissements proportionnels à ces nouveaux environnements de travail dont chacun à besoin.

Les DSI (Directeurs des systèmes informatiques) ne manquent pas d’idées où investir pour répondre à ces nouvelles demandes, sauf que, bien souvent, ils consistent à répondre à des projets provenant de partenaires extérieurs… et sans rapport avec la stratégie même de l’entreprise. Pour mieux répondre à ce défi, il faut prioriser les capacités plus que les projets afin de mieux investir dans des capacités critiques à long terme, estiment Andrew Home et Brian Foster.

. Les problèmes avec les incubateurs, et comment les résoudre – Harvard Business Review
Difficile pour un incubateur de distinguer le bon grain de l’ivraie. Et les quelques 7500 pépinières d’entreprises qui existent à travers le monde ont toutes tendance à connaître le même type d’échec, estime Sramana Mitra. Or les incubateurs doivent surmonter 2 écueils : fournir une valeur réelle (et pas seulement de l’espace de bureau) et mesurer le succès de leur apport. Or 2 choses permettent de déterminer si une entreprise peut prendre son envol avec succès et de manière durable : une opportunité de marché validée avec des clients prêts à payer pour un produit ou un service et un produit ou un service qui traite une telle opportunité. « Les seuls incubateurs je considère comme «réel» sont ceux qui aident les entrepreneurs à réaliser ces deux objectifs », estime Sramana Mitra qui a commis une étude sur le sujet des incubateurs. Enfin, les incubateurs doivent aider les entrepreneurs à gérer leurs entreprises que ce soit par la formation ou en l’aidant à trouver des gestionnaires compétents.

Or, la plupart des incubateurs utilisent le financement comme une mesure de réussite, alors que la plupart des entreprises n’en ont pas nécessairement besoin. L’objectif des entreprises est de trouver la validation du client, pas du financement. Le risque, quand l’incubateur utilise le financement comme indice de mesure et qu’il essaye de forcer les entrepreneurs inexpérimentés à se faire financer alors qu’ils risquent d’échouer. Bien sûr, aider les entrepreneurs à se connecter avec des investisseurs est un service important, mais l’auteur de recommander que les incubateurs soient découplés du financement…

. Qu’est-ce qui explique le déclin de Microsoft ? Le système de classement de ses employés ? – Slate.com
Pour Will Oremus, c’est le système de management des employés voulu par Ballmer qui expliquerait le déclin de Microsoft. La raison ? Il ne favorise pas la collaboration, mais les critiques des uns contre les autres.

. I Forgot My Phone – Gawker
Nos vies dans le téléphone. Et Nathan Jurgenson de voir les clichés de cette esthétisation du réel : http://thesocietypages.org/cyborgology/2013/08/26/the-problem-with-the-i-forgot-my-phone-video/

. Comment éloigner la NSA de votre ordinateur ? – Mother Jones
Clive Thompson revient sur le développement des réseaux Mesh locaux dans quelques grandes villes du monde, comme Athènes ou le réseau Guifi en Espagne, ou celui de Kansas City… Des réseaux maillés qui s’auto-organisent comme des coopératives locales. Si tous les réseaux maillés ont été créés pour résoudre un problème économique d’accès au réseaux, il s’avère qu’ils résolvent également un enjeu politique, en offrant un accès internet plus sûr et plus fiable, moins « surveillable » en tout cas. Et l’éditorialiste d’évoquer le réseau OTI et les solutions d’appels vocaux maillés comme Commotion ou Serval, un logiciel qui permet à des téléphones Androïd de communiquer directement entre eux, permettant d’imaginer un système téléphonique complètement distribué. Reste la difficulté d’étendre ce type de réseau au-delà de quelques kilomètres. Techniquement, c’est possible, même si difficile. Mais là encore des solutions se font jour, avec des relais par ballons sondes par exemple…

« Nous avons besoin de réseaux libres, et nous avons besoin de bande passante libre », rappelle Eben Moglen, professeur de droit à l’Université Columbia et directeur du Software Freedom Law Center.

. Au-delà des biais – Stanford Graduate School of Business
Marina Krakovsky revient sur le dernier livre de Chip et Dan Heath « Décisif : comment faire de meilleurs choix dans la vie et dans le travail ». Et de rapporter l’anecdote célèbre d’Alfred Sloan, le patron légendaire de General Motors, qui, demandait à une réunion ou tout le monde était d’accord qu’on ajourne la décision, le temps de développer un désaccord. Alors que nous avons tendance à chercher des preuves pour confirmer nos idées, Chip et Dan Heath insistent sur l’importance de la dissidence, de l’alternative à nos « biais de confirmation » qui sont le pire ennemi de nos bonnes décisions. Or nous avons tendance à prêter attention à ce qui nous conforte. Pour prendre de bonnes décisions il faut apprendre à regarder ce que vous n’auriez pas regardé, estiment les auteurs, à élargir vos options, les contradictions… alors que la prise de décision, trop souvent, consiste à réduire l’éventail des choix. Prendre une décision même rapide demande de considérer beaucoup d’options plutôt que le contraire.

. Est-ce que votre iPhone utilise autant d’électricité qu’un réfrigérateur récent ? Non ! – ThinkProgress
Jonathan Koomey revient sur l’étude de Mark Mills qui a fait grand bruit la semaine dernière montrant qu’un iPhone dépenserait plus d’énergie qu’un réfrigérateur pour le démonter en profondeur. Mark Mills est pourtant connu pour ce type de prise de position, se désole Jonathan Koomey.

. Qu’est-ce qui est le plus économe en énergie, les achats en ligne ou en magasins ? – PerSquareMile
Réponse : les achats en ligne.

. Les politiques publiques sont faites pour s’adapter aux gens – NYTimes.com
Pour Richard Thaler, le pape de l’économie comportementale, et conseiller de l’équipe dédiée du gouvernement britannique, les scientifiques spécialistes des sciences sociales doivent être mieux intégrés à la conception des politiques publiques, parce que les problèmes politiques sont d’abord et avant tout des problèmes comportementaux et sociaux. Et Thaler de prendre 3 exemples où les sciences sociales permettent de répondre à des défi d’envergure, comme le déficit de vocabulaire des enfants issus de famille pauvres, en utilisant tant des méthodes comportementales que de nouveaux outils technologiques… Un défi pour lequel il est nécessaire de démultiplier les essais et expérimentation pour envisager le résoudre. Autre exemple d’importance, la violence domestique, qui nécessite un réseau d’écoute qui ne soit pas saturé. Ou encore en diminuant la part du paiement par le patient pour l’encourager à prendre un traitement de santé efficace pour sa santé. Pour RIchard Thaler, ces exemples montrent que ce n’est pas au gouvernement de dire aux gens comment penser ou agir, mais aux scientifiques d’aider les gens à atteindre leurs propres objectifs.

. Strasbourg 2028 : vers la concertation 2.0 – Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg lance une application pour faire des propositions citoyennes sur la ville, http://www.strasbourg2028.com

. Lettre de Bradley Manning à Obama : « Je suis prêt à payer le prix pour vivre dans une société libre » – Les Inrocks
« Mercredi, Bradley Manning a été condamné à 35 ans de prison pour espionnage au détriment des Etats-Unis. Alors que son avocat a annoncé qu’il allait déposer un recours en grâce, le soldat a rédigé une lettre à Barack Obama. “Quand j’ai décidé de révéler des informations classifiées, je l’ai fait par amour pour mon pays”, écrit-il.

. Post-mortem – naissance, vie et mort de ma startup — Guilhem Bertholet
Sur sont blog, Guilhem Bertholet revient sur l’échec de sa start-up en essayant d’en comprendre les raisons, comme il l’a expliqué, durant plusieurs mois sur son blog. De l’idée au montage jusqu’à l’échec, Guilhem livre tout d’une manière assez humaine.

. Les incubateurs de start-up se multiplient à Paris – LeMonde.fr
Depuis la fin des années 2000, les dispositifs de soutien aux jeunes pousses font florès dans la capitale. A Paris, on en dénombre une dizaine. Longtemps financés par des fonds publics, aujourd’hui, les investisseurs privés prennent le relai.

. Big Data ou gros raté ? – NYTimes.com
Les données sont-elles vraiment l’or noir du XXIe siècle ? Pour James Glanz, cependant, le taux de croissance de la productivité n’a cessé de ralentir depuis 2005 et le début de l’essor des Big Data. Tant et si bien que plusieurs économistes se demandent si les Big Data auront vraiment un impact économique aussi fort que la première vague de l’internet.

. Comment se protéger en ces temps de surveillance de masse ? – Medium
Pour Tim Maly, la surveillance de masse nous confronte à un désastre écologique qui demande une réponse écologique. Nous ne devrions pas chercher à nous protéger nous-mêmes, mais à nous protéger les uns les autres.

. Pour le gouvernement, la France de 2025 sera sauvée grâce aux « nouvelles technologies » – LeMonde.fr
Quand le gouvernement français s’essaye à la prospective, on est frappé par l’angélisme progressiste appuyé par les nouvelles technologies. Reste que, à défaut de scénarii moins naïfs, ‘on aimerait au moins bien voir se mettre en place les plans d’actions permettant à ces nouvelles technologies de réaliser leurs promesses. Le détail des contributions : http://www.lepoint.fr/politique/exclusif-la-france-de-2025-vue-par-le-gouvernement-15-08-2013-1714315_20.php

Pourtant, c’est une autre silhouette de la France dans 10 ans qui se profile, comme le souligne Jean Pisani-Ferry, le commissaire général à la stratégie et à la prospective : « La france de 2025 sera plus vieille, plus petite, moins riche » : http://www.leparisien.fr/politique/france-de-2025-plus-vieille-plus-petite-moins-riche-selon-un-expert-19-08-2013-3064393.php

. Les Google Glass pourront voir si vous regardez la publicité – Numerama
Un brevet déposé par Google en 2011, tout juste publié, décrit un mécanisme qui permettrait de faire payer les annonceurs uniquement lorsque leurs publicités sont effectivement regardées par les consommateurs, grâce aux Google Glass et autres lunettes connectées. On sait maintenant à quoi serviront vraiment les Google Glass : mesurer ce que vous regardez !

. Ouvrir sa propre agence de notation grâce à l’open data ? – Rsln Mag
Marc Joffe de l’Open Knowledge Foundation a créé un calculateur de risque financier pour les villes californiennes basé sur l’Open Data… De quoi faire la nique à Moody, Fitch ou Standard and Poor.

. Internet et le lave-vaisselle (lettre à Michel Serres)- Ecrans.fr
Laurent Chemla est en grande forme. Et explique d’une manière très amusante pourquoi le secteur marchand traditionnel disparaît… Il faut s’adapter non pas à la concurrence des prix, mais à la concurrence du service rendu. Ce n’est ni pour le prix, ni pour la rapidité d’envoi que les gens préfèrent Amazon, mais pour la qualité du service client. Le temps des contrats léonins est caducs. Le niveau de service attendu sur l’internet est désormais celui qu’on s’attend à obtenir partout ailleurs.

. Donner aux pauves sans condition – The Atlantic
Comment inciter des parents pauvres à envoyer leurs enfants à l’école ? Des chercheurs ont offert des aides de 8 à 10$ par enfant et par mois dans certains quartiers pauvres de pays en développement, sans condition. Contrairement à ce que l’on pouvait s’attendre, les gens l’ont utilisé pour envoyer leurs enfants à l’école. Pour les chercheurs, donner de l’argent sans aucune condition préalable était plus efficace que de demander aux familles de faire quelque chose en échange de leur générosité, comme c’est le cas avec le programme mexicain Progresa.
« Les gens savent ce dont ils ont besoin »…

. Que perdons-nous quand tout est enregistré – NYTimes.com
L’enregistrement de nos conversations par la NSA pose la question de ce que l’on peut faire en enregistrant nos voix. Les dispositifs techniques pour se faire se multiplient et l’analyse par ordinateur de nos voix également permettant de produire des métadonnées de nos discours selon notre intonation, nos hésitations, pauses et interjections. C’est ce que fait Ron Kaplan, chez Nuance Communications : distinguer les modèles et caractéristiques de nos échanges vocaux, pour aller au-delà de la seule commande vocale. Mais comment seront utilisés nos enregistrements vocaux dans le futur ? Le consortium Hypervoice – http://www.hypervoice.org – travaille déjà à créer des normes et standards pour passer à l’ère de la voix permanente.

. BlinkLink détruit vos photos après 100 vues – Co.Design
BlinkLink est un nouveau service du web éphémère qui permet de partager le lien d’une photo et de faire qu’il s’autodétruise après 100 vues.

. Comment Amazon traque les vendeurs sur le MarketPlace – Challenges
Amazon ne fait pas de cadeaux aux vendeurs qui utilisent sa place de marché et leur impose une rentabilité digne d’une grande entreprise.

. La politique des 20 % de temps libre des ingénieurs de Google est-elle morte ? – Quartz
La possibilité pour les ingénieurs de Google de réserver 20 % de leur temps de travail sur un projet personnel n’existe plus, rapporte Christopher Mims pour Quartz. En 2004, Page et Brin estimaient que l’octroi de 20 % de temps aux employés pour innover sur leurs projets personnels était l’instrument de la capacité de l’entreprise à innover. Une politique qui a donné naissance à AdSense et Gmail, Google Transit, Google Talk, Google News… Nombre de produits de Google. Mais, petit à petit, la politique s’est infléchie. Google a exigé que les ingénieurs obtiennent l’approbation de la direction à prendre 20 % du temps afin de travailler sur des projets indépendants. Depuis peu, la direction de Google décourage les gestionnaires à approuver ce type de projets, notamment du fait du renforcement de la mesure de la productivité de l’entreprise. Bref, si Google expérimente encore, c’est de façon beaucoup moins démocratique, et ce notamment depuis que Larry Page a repris les rennes de la société en janvier 2011 et a signé la fin des Google Labs. Désormais le laboratoire Google X qui le remplace, fait une place à des projets stratégiques plus concertés, comme les voitures autonomes ou les Google Glass. Reste à savoir ce que l’entreprise a perdu ou va perdre de sa capacité à innover en passant d’un modèle à l’autre…

. La voiture autonome sauvera-t-elle des vies ? – Wired.com
La voiture autonome pourrait sauver la moitié des 32 000 personnes qui décèdent chaque année sur les routes américaines, mais elle pourrait aussi en créer 4000 nouveaux, du fait des bugs et autres problèmes liés à l’automatisation de la conduite, estime Patrick Lin pour Wired en s’inspirant de travaux récents.

. L’EdgeRank de Facebook est mort – Marketing Land
L’algorithme qui préside à l’affichage d’information de Facebook est désormais pondéré par quelques 100 facteurs différents… L’EdgeRank des débuts est désormais bien mort.

. Un site de crowdfunding qui aide à la construction des produits – Bloomberg Business Week
Kickstarter ou IndiGoGo, les références en matière de financement participatif de projets font peu pour aider les innovateurs réussir la fabrication des prototypes pour lesquels ils demandent un financement par la foule. Les problèmes de fabrication et de livraison ont déjà été nombreux. D’où l’idée d’une plateforme qui aide les innovateurs à les résoudre. Lancée par Scott Miller, DragonInnovation – http://www.dragoninnovation.com – est spécilisé dans l’aide à certains types de gadgets technologiques et propose également du consulting pour les innovateurs en herbe.

. Ce que sait Google – WSJ.com
Infographie, ce que Google sait de Tom.

. 100 sources pour suivre les meilleurs penseurs de l’internet – Wired.com
Dans les catégories Business, Design, Gouvernement, culture, science et consommation des technologies, Wired a sélectionné 100 personnes à suivre…

. Flexibilité : ce rapport de l’OCDE qu’ils ne voulaient pas lire – SarkoFrance
Où l’on découvre que la rigidité ou la flexibilité des législations du travail au sein de ses Etats membres n’a absolument aucune corrélation avec leur niveau de chômage.

. Ethan Zuckerman : « le risque de la recherche sociale et d’échanger la sérendipité contre la sécurité » – Wired.co.uk
Ethan Zuckerman a récemment utilisé Facebook Graph Search pour chercher un restaurant à Brooklyn recommandé par ses amis. Mais lors d’une démonstration du moteur, une personne avait fait la même requête pour générer une liste de femmes célibataires qui sont des amis d’amis et qui fréquentaient les restaurants de son quartier… Il y a une différence entre chercher à travers les connaissances et les préférences de nos amis et l’objet de nos requêtes… Pour Ethan Zuckerman, l’inquiétude que génère les moteurs de recherche sociaux ne repose pas sur le risque du harcèlement marketing, que le risque de réduire nos horizons… Pour lui, le prochain grand défi est de construire des réseaux qui nous permettent de nous connecter à des inconnus et découvrir l’inattendu.

. Les adolescents en difficulté font des entrepreneurs plus compétents – WSJ
Selon une étude du National Bureau of Economic Research, menée par les économistes Ross Levine et Yona Rubinstein, les jeunes qui montent leur entreprise ont trois fois plus de chance de s’être livrés à des activités risquées et illicites que ceux qui sont devenus des travailleurs salariés.

. Réflexions sur les Google Glass – Future Perfect
L’ethnologue Jan Chipchase livre ses réflexions sur les Google Glass et la peur qu’elles inspirent alors qu’elles ne sont que la matérialisation de choses qui existent déjà. Les lunettes ne sont qu’un objet pour discuter de ce qui distingue un comportement acceptable dans l’espace public et dans l’espace privé.

. Les programmes de microcrédits ont plus de succès quand des personnes influentes passent le message – Santa Fe Institute
Les programmes de microcrédits ont plus de succès quand des personnes influentes passent le message. Ou comment la structure du réseau social influe sur le comportement humain.

. La lampe magique de Disney pour apporter de la vie aux livres – Co.Design
Disney Research travaille à un projecteur de poche pour apporter des personnages animés dans un livre ou sur n’importe quelle surface… La réalité augmentée fait encore des émules.

. Le design peut-il aider les SDF ? – Co.Design
Provocation de designer ou vraie question sur notre capacité d’attention contemporaine ?

. Bitcoin, BitTorrent, TOR : un Internet décentralisé pour des usages centralisés ? – LeMonde.fr
Le point faible des réseaux décentralisés ? Leurs centralité !

. Un test génétique pour prédire votre réponse aux médicaments – Technology Review
Genome Liberty – http://www.genomeliberty.com – développe un test génétique capable d’indiquer votre capacité à métaboliser les molécules…

. Arrêtez de croire que les hacks techno vont régler nos problèmes de surveillance – Wired.com
Pour Jathan Sadowski, pour répondre à « l’été de la surveillance » dont nous sommes l’objet, nous devons à la fois sécuriser nos communications et penser que la technologie va nous permettre de trouver une solution rapide à nos problèmes de confidentialité. Mais ces deux approches nous détournent de la réforme politique dont nous avons besoin. Nous ne devons pas nous résoudre à une vie où nous devons sans cesse protéger notre confidentialité car c’est une bataille perdue d’avance. Il est temps de rappeller que la lutte démocratique de notre époque ne peut pas seulement être résolue par la technologie.

. Rencontre avec les pirates qui veulent jailbreaker l’internet – Wired
Klint Finley est allé à la rencontre de l’Indie Web movement (le mouvement pour un web indépendant) qui tenait récemment une rencontre, autour de Ward Cunningham, l’inventeur du wiki, de Kevin Marks, le responsable des web services de British Telecom ou Brad Fitzpatrick, le créateur de Live Journal… Des hackers qui développent des alternatives open source au web des grandes sociétés, comme Camlistore, une alternative open source à Google Drive. L’idée est de créer un web qui se comporte comme une seule entité. Bien qu’animé par des gens qui travaillent chez Google, Facebook ou Twitter, le web indépendant travaille à s’en défaire. Parmi les outils qui sont en train d’être mis au point, on trouve des alternatives à Twitter ou Facebook comme StatusNet ou Diso (le réseau social distribué)… ou encore Diaspora devenu Mark.io depuis le décès de son fondateur. Plutôt que de remplacer les silos des acteurs majeurs de l’internet, le mouvement se défini par sa volonté à construire des outils qui vous permettent d’héberger vos données et machines, mais également de les partager via le net.

. Le problème avec les algorithmes : ils magnifient les mauvais comportements – theguardian.com
Les algorithmes apprennent et répètent nos comportement, ce qui facilite la commodité, mais tend à répéter des traits ou des erreurs à l’infini, estime John Burn-Murdoch pour le Guardian. La caractéristique des algorithmes à reproduire la prise de décision humaine peut être une arme à double tranchant. Récemment, une université britannique a ainsi développé un modèle informatique pour rationaliser son processus d’admission qui a exacerbé la discrimination sexuelle et raciale. Des biais de sélection ont aussi été découverts sur Linked-in : lycée, université, pays de résidences peuvent devenir des critères excluants. Avons-nous donné trop de pouvoir aux machines ?

. Selon Google, aucune vie privée n’est à espérer avec Gmail – Numerama
« Selon Google, la confidentialité de la correspondance est illusoire dès lors que l’usager choisit d’utiliser Gmail pour échanger avec autrui. C’est ce qui transparaît dans le cadre d’une affaire judiciaire impliquant le moteur de recherche et repérée par une ONG américaine. »

. Le petit autocollant qui créé un champ de force contre les moustiques – Wired Design
Liz Stinson pour Wired revient sur Kite, un petit patch qui émet un manteau de composé chimiques qui bloquent la capacité des moustiques à détecter les humains. Révolutionnaire.

. San Francisco divisé par la richesse de la Silicon Valley – latimes.com
Les bus privés de luxe qui transportent chaque matin et soir les travailleurs riches, jeunes et éduqués de San Francisco dans la Valley, sont devenus le symbole d’un San Francisco de l’élite, estime Jessica Guynn pour le LA Times. L’augmentation spectaculaire des loyers a accentué les différences sociales dans une région où les entreprises les plus riches du monde cotoie l’augmentation de l’aide social et des SDF. Pour George Packer, « la Silicon Valley est l’un des endroits les plus inégalitaires en Amérique ». Cette inégalité est-elle l’avenir de l’Amérique et du monde ?

. Hyperloop : le projet de « TGV » subsonique dévoilé – LeMonde.fr
Le milliardaire américain Elon Musk a dévoilé son projet de transport subsonique, capable d’atteindre la vitesse de 1220 km/h, permettant de relier les 600 km entre Los Angeles et San Francisco en 35 minutes. Les critiques sur la faisabilité du projet commencent à poindre : http://www.technologyreview.com/view/518076/experts-raise-doubts-over-elon-musks-hyperloop-dream/ S’il s’avère possible, il pourrait être bien plus cher que prévu… Rue89 revient lui sur l’historique de ce type de transport : http://www.rue89.com/2013/08/15/hyperloop-150-ans-quon-essaie-mettre-train-tube-244945

. Jacques Lévy : « Nos communes sont des fossiles » – L’Express
Pour le géographe Jacques Lévy, nous devons créer des découpages politiques qui correspondent aux espaces de vie des Français, et arrêter d’isoler le périurbain.

. Les publicitaires accusent Mozilla de détourner le net – Numerama
« L’accusation est surprenante, mais illustre sans aucun doute les immenses craintes des professionnels de la publicité en ligne devant l’initiative de Mozilla, à savoir le blocage automatique des cookies tiers. Comme l’a remarqué The Inquirer vendredi dernier, les annonceurs ont lancé une campagne pour dénoncer le détournement d’Internet qu’opérerait la fondation avec ses projets. »

. Internet, nid du complot : la Toile rongée par les mythes -Télérama.fr
« Nous vivons dans une époque saturée par l’information. La conséquence, c’est que le seuil du conspirationnisme s’est dilué dans les différents segments de la société ».

. J’ai 13 ans et aucun de mes amis n’utilise Facebook – Mashable
Pour la jeune Ruby Karp, Facebook, c’est le réseau de ses parents ! Mais ce n’est pas encore tout à fait le cas, estime le Pew Internet : http://pewinternet.org/Commentary/2013/August/Teens-Havent-Abandoned-Facebook-Yet.aspx#.Ug4C-xjAsU4.twitter

. Des résultats spectaculaires pour le retargeting sur Facebook – MediasSociaux.fr
« Si vous combinez un meilleur emplacement (le news feed) avec un meilleur système de ciblage (le retargeting), vous obtenez logiquement de meilleurs résultats », explique Fred Cavazza en décortiquant les transformations publicitaires de Facebook. Mais en recentrant l’offre publicitaire sur le retargeting, Facebook ne risque-t-il pas de créer un sentiment de flicage et la perte de confiance des internautes ?

. La NSA réquisitionne l’internet – The Atlantic
Pour le spécialiste de la sécurité, Bruce Schneier, face à la surveillance globale mis en place par la NSA, les entreprises de technologies doivent se battre pour leurs utilisateurs, sinon, elles les perdront. Lutter contre le programme d’espionnage d’Etat va coûter de l’argent à ces entreprises, mais capituler leur en coûtera plus encore. L’internet est réquisitionné par le gouvernement américain pour soutenir un effort de guerre et l’état de surveillance généralisé, estime Schneier. « La NSA ne restera pas toujours au-dessus des lois. Déjà l’opinion publique est en train de tourner, contre le gouvernement et les entreprises qui collaborent. Si vous voulez garder la confiance de vos utilisateurs, il va falloir démontrer que vous êtes de leur côté. »

. Le vêtement qui dit aux autres où vous n’aimez pas être touché – Quartz
Sylvia Hou-Yan Cheng, de l’Human Media Lab de l’université de Kingston en Ontario a mis au point un vêtement pour mesurer les effets du toucher sur les autres. Si les gens ont tendance à dire qu’ils n’aiment pas être touchés (hormis aux épaules, dans le dos ou sur les bras), les capteurs (et notamment les capteurs cardiaques et de transpiration) montrent autre chose. Que notre réaction négative est bien plus le fait de notre culture que de notre réaction émotionnelle réelle. Toucher la poitrine d’un autre s’avère en fait plus calmant que bien d’autres zones, même si la culture nous dit le contraire.

. Le hacking, ce n’est pas que pour les ordinateurs | Slate
De retour de l’Observe Hack Make qui avait lieu aux Pays-Bas, Sabine Blanc constate que les hackers qui y étaient réunis s’intéressaient à bien d’autres sujets que la technologie : les cryptomonnaies, les marques, la cuisine, l’habitat…

. Pourquoi les gamins ne savent pas utiliser les ordinateurs et pourquoi cela devrait vous inquiéter – Lunatopia
Nathalie Pauchet traduit un texte de Marc Scott intitulé « Pourquoi les gamins ne savent pas utiliser les ordinateurs et pourquoi cela devrait vous inquiéter » qui se désole du manque de compétence informatique de nos contemporains. « C’est aujourd’hui que se créent les politiciens, les fonctionnaires, les officiers de police, les profs, les journalistes et les patrons de demain. Ces gens ne savent pas utiliser les ordinateurs, et pourtant ils vont créer des lois concernant les ordinateurs, faire appliquer des lois concernant les ordinateurs, apprendre aux jeunes à utiliser les ordinateurs, parler des ordinateurs dans les médias et faire du lobbying à propos des ordinateurs. Pensez-vous que cette situation soit acceptable ? »

. Tesla, la dernière coqueluche de la Silicon Valley – LeMonde.fr
Retour sur le fonctionnement de Tesla, l’entreprise qui fait de la voiture électrique une réalité.

. Obtenir ce qu’on veut d’un service client – AllAnalytics
Finalement pour obtenir ce que vous voulez d’un service client il ne faut pas rester calme… estime l’analyse des voix de call centers. Plus vous montrez de l’émotion (de la colère aux larmes), plus vous avez de chance de vous voir accorder réparation ! estime Nice systems – http://www.nice.com – une start-up qui analyse la tonalité des voix des centres d’appels.

. Nextdoor : la startup qui pourrait (enfin) relever le défi du réseau social de proximité | fabernovel
Louis Moullard de FaberNovel revient sur NextDoor – http://www.nextdoor.com – un Facebook de quartier, dont l’usage le plus populaire, pour l’instant, est la veille de voisinage pour signaler cambriolages, vols, détériorations… Le weblocal est un cimetière empli de concepts, car il demeure difficile de bénéficier des effets de seuils pour grandir.

. L’autoportrait ou « Selfie », un phénomène global – Bilan.ch
L’autoportrait photographique est certainement l’une des forme de photo les plus courantes et populaires. Qu’importe s’il n’est pas fidèle à la réalité, l’important est de clamer : « Regardez-moi ! », de renforcer positivement son image de soi.

. Pour permettre à l’utilisateur de faire de meilleurs choix, montrez lui le futur – Co.Design
La designer Nikki Pfarr, de l’agence Artefact, explique que faire de la prospective n’est pas très utile si on ne montre pas concrètement le résultat, via le design, en montrant l’avenir des produits et de leur utilisation. Montrer ce qui en sera demain est le meilleur moyen d’aider les gens à prendre de meilleures décisions.

. L’hyperlien, objet du journalisme ? – Ethnography Matters
Juliette de Maeyer s’est intéressé à l’ethnographie de l’hyperlien chez les journalistes ? Est-un objet d’ethnographie ? Comment le caractérisé ? Qu’est-ce qui fait que les journalistes l’utilisent et l’utilisent à bon escient ? La qualité du CMS ? Pas si sûr, répond l’ethnographe.

. Des règles pour la surveillance en magasin – NYTimes.com
Désormais, ce sont les magasins physiques qui vont se mettre à observer et collecter des données depuis nos mobiles, comme l’a montré Euclid Analytics… ou plus récemment un article de FastCompany : http://www.fastcompany.com/3015060/heres-what-brick-and-mortar-stores-see-when-they-track-you#12

Reste à mettre au point une régulation pour ce nouveau secteur. C’est ce à quoi compte s’atteler le Forum sur l’avenir de la vie privée avec plusieurs start-ups du secteur.

. Surveillance d’Internet : fermeture subite de deux services de courriels sécurisés – LeMonde.fr
Deux services de messagerie chiffrées ferment. Lavabit visiblement sur demande de la NSA et Silent Circle par précaution.

. Tout se compare : mais d’où vient la manie de tout « benchmarker » ? | Rue89
Pour Isabelle Bruno et Emmanuel Didier auteurs de « Benchmarking », la manie de la comparaison est née chez Xerox dans les années 80, quand l’entreprise se met à tester tous les photocopieurs existants pour ajuster les capacités des siens. A l’origine, le benchmarking était une technique de contrôle de la qualité avant de devenir une technique de management popularisée par Xerox. « Le benchmarking n’a pas proliféré à ce point parce qu’il était performant, mais parce qu’il a été promu explicitement. »

. Où ne pas manger – The Verge
Des chercheurs de l’université de Rochester ont utilisé Twitter pour dresser une cartographie des restaurants où il vaut mieux ne pas manger.

. Intertwinkles et les outils de prise de décision consensuelles – Ethan Zuckerman
Ethan Zuckerman revient sur la soutenance de thèse d’un de ses étudiants, Charlie DeTar – http://tirl.org -, fondateur d’Intertwinkles – https://intertwinkles.org -, une plate-forme pour aider à la prise de décision par consensus. Force est de constater, qu’en votant une fois tous les 4 ans, aucun citoyen américain n’est vraiment confronté aux règles démocratiques. Nous sommes surtout confrontés à des règles non-démocratiques de la vie réelle : celle de nos employeurs, de nos propriétaires, des institutions sur lesquels nous avons peu d’influence… Les mouvements démocratiques ont tendance à être de courte durée et à être lents, coûteux en temps pour les gens et à n’impliquer que les gens impliqués.

D’où la question de Charlie DeTar : pouvons concevoir des outils en ligne pour la consultation démocratique qui soient plus efficaces ? C’est l’idée d’InterTwinkles, une plateforme de consensus qui favorise l’absence de hiérarchie et la prise de décision assistée par ordinateur. Pour y parvenir, le jeune chercheur critique la notion de décentralisation, car les systèmes décentralisés nécessitent une certaine centralisation : WordPress est décentralisé car son code ne l’est pas, BitTorrent décentralise les serveurs via un protocole centralisé, et le consensus décentralise l’autorité à travers la centralisation des procédures. Le consensus évite les trois tyrannies : celle de la majorité, celle de la minorité, et celle de l’absence de structure.

Pour que les systèmes par consensus fonctionnent, il est nécessaire que que tout le monde soit à l’aise avec les outils estime le jeune chercheur.

. De nouvelles cibles pour les hackers : votre voiture et votre maison – NYTimes.com
A la conférence sur la sécurité Black Hat à Las Vegas, des chercheurs ont montré comment pirater une voiture en désactivant complètement la capacité du conducteur à contrôler son véhicule : direction déformée, absence de freins… le tout visiblement très simplement. Et les voitures modernes embarquent de 10 à 40 petits ordinateurs et cela risque de devenir plus facile à mesure qu’elles intègrent des connexions internet. A mesure qu’elles vont s’automatiser, les voitures vont devenir des cibles plus accessibles. Même chose pour les maisons, avec la serrure électronique ou en prenant le contrôle de nos télévisions et webcams pour voir ce que nous faisons… « Oui, à l’avenir, vous aurez besoin de télécharger les mises à jour de sécurité pour votre toilette. »

« Nous n’avons pas compris comment arrêter les attaques contre les navigateurs Web dans les ordinateurs personnels malgré plus de 10 ans de tentatives », nous n’arrêterons pas celles qui s’en prendront aux autres objets automatisés du quotidien.

. NSA : un problème de décision – Edge.org
Pour l’historien des sciences George Dyson, il demeure presque impossible de distinguer une idée dangereuse d’une bonne idée. L’espionnage illégal doit demeurer dans des limites raisonnables, et ce n’est pas le cas du programme Prism. Notre obsession du cyberterrorisme pause question. Nous devrions délibérément abandonner l’armement des codes et le développement des armes autonomes, comme nous avons décider d’abandonner l’usage des armes chimiques. Nous prenons là une mauvaise approche basée sur le développement du secret de d’armes offensives, quand nous devrions miser sur des systèmes ouverts et peu chers pour la défense des civils.

. Construire une oreille bionique – Technology Review
Des chercheurs de Princeton on utilisé une imprimante 3D pour produire un implant cochléaire.

. Qui sont les penseurs les plus influents du monde ? – Technology Review
Une étude suisse sur les réseaux sociaux s’est intéressé à distinguer les penseurs les plus influents du monde. « L’ère des grandes autorités semble s’essouffler », estiment les chercheurs en montrant que la liste des 100 chercheurs est remplie de penseurs spécialisés qui travaillent à des sujets de niche, comme Richard Florida, Thilo Sarrazin, Daniel Kahneman, David Graeber, Steven Pinker… Une liste très occidentale, du fait des sources utilisées, estiment les chercheurs. Pour les chercheurs, pour devenir un penseur influent, il vaut mieux être économiste et avoir écrit un ou des livres…

. Améliorer la santé en incitant les gens à participer aux frais ? – NYTimes.com
Améliorer la santé en incitant les gens à participer aux frais est une fausse bonne idée estime le spécialiste de l’économie comportementale, Sendhil Mullainathan professeur d’économie à Harvard. Ce qu’il faut c’est encourager les bons comportements et rendre la médication gratuite à ceux dont elle bénéficiera le plus.

. Des dispositifs de traçage des mobiles cachés dans les poubelle de Londres – Wired
Les numéros d’identification unique de plus de 500 000 smartphones ont été enregistrés par des poubelles publiques du centre de Londres par RenewLondon : http://www.renewlondon.com

Des données qui incluent le mouvement, la direction, la vitesse des passants : le but collecter des données pour améliorer la publicité ciblée ! explique PresenceOrb – http://www.presenceorb.com, une entreprise qui souhaite implémenter des « cookies pour le monde réel ».

. 10 choses que vous pouvez faire pour être plus heureux selon les scientifiques – LifeHacker
Plus d’exercice, plus de sommeil, moins de déplacements, passer du temps avec ses amis et sa famille, sortir, aider les autres, sourire, planifier un voyage, méditer, remercier… et vieillir !

. Contre l’hypothèse de la « fin de la vie privée » – RFSIC
Pour Antonio Casilli, la vie privée est désormais en tension entre sa protection et construction du capital social en ligne. Pour le sociologue, la vie privée se reformule, et notre besoin d’intimité demeure. Mais notre conception de celle-ci se modifie, et devient une négociation incessante dans un cadre de complexité sociale et technologique.

. Big Brother nous surveille, mais nous le savons, et nous ne faisons rien : pourquoi ? • Micro-sagesses de Michel Puech
Pour le philosophe Michel Puech, si nous ne nous protégeons pas suffisamment nos données privées, c’est parce qu’activer des techniques de protection nous rappelle sans cesse le danger de ces technologies de l’intime, tout le contraire de la réassurance que nous y recherchons.

. Des interfaces textuelles aux interfaces fictionnelles – SimpleWeb.fr
Les interfaces fictionnelles, ces interfaces graphiques que l’on ne croise que dans les films…

. Davantage de bébés filles à Fukushima après le séisme | LeFigaro.fr
Des études montrent que le stress des mères aurait un impact sur le sexe à la naissance, au détriment des foetus garçons. Les foetus féminin réagiraient mieux en ralentissant spontanément leur croissance et en diminuant leurs demandes énergétiques !

. Diffbot aide les ordinateurs à comprendre les pages web – Technology Review
La Technology Review revient sur Diffbot – http://www.diffbot.com – un programme qui vise à comprendre les pages web pour mieux les exploiter. Ses dernières avancées lui permettent par exemple de repérer quand une page parle d’un produit pour en extraire des informations (comme le prix) afin d’adapter son site web à la concurrence par exemple. Le programme est accessible via des interfaces de programmation…

. Le classement des institutions scientifiques par discipline – Technology Review
Le Max Planck Institute lance www.excellencemapping.net, un site de classement des institutions scientifiques par discipline sur le monde entier.

. Le jeu qui aide les thérapeuthe à discuter avec des ados ayant des problèmes mentaux – Technology Review
Même pour un thérapeute, il est difficile de discuter avec des ados souffrant de problèmes mentaux, d’où l’idée de passer par le jeu pour y parvenir. « L’Ile des moucherons » développé par des universitaires anglais est spécifiquement conçu pour faciliter la communication entre les thérapeutes et les adolescents âgés de 10 et 15. Le jeu consiste à explorer une île tropicale où les moucherons symbolisent les pensées négatives… Des rencontres avec d’autres explorateurs permet aux joueurs d’apprendre à identifier et traiter ce type de pensée. Lancé depuis 2011, le jeu a montré qu’il parvenait à établir une relation positive entre patient et thérapeute.

. Quelle quantité d’énergie consomment vos appareils – Technology Review
Belkin a développé un système permettant aux utilisateurs d’avoir accès au détail des consommation électrique de tout appareil électrique de son foyer : http://www.belkinbusiness.com/everything-connected. Via une simple application et un petit appareil qui se connecte au compteur électrique, il est désormais possible de surveiller la consommation électrique de sa maison.

Plutôt que de vendre l’appareil directement aux consommateurs, Belkin envisage plutôt de le proposer aux fournisseurs de services. Reste que l’identification des appareils à partir de leur signal électrique n’est pas si simple. Belkin a lancé un concours via Kaggle pour que des chercheurs exploitent les données provenant de ses prototypes afin d’améliorer l’algorithme de reconnaissance des appareils.

. La révolution des interfaces est en cours – FredCavazza.net
Fred Cavazza revient sur les nouveautés en matière d’interfaces gestuelles et de réalité augmenté.

Esthétique des révoltes urbaines – Le blog de l’Institut français de la mode
« La mise en scène des révoltes et manifestations de par le monde repose sur l’image et la mobilisation via les réseaux sociaux, ce qui permet de nourrir la mobilisation et accroître la portée des manifs dans les esprits. « Malgré la différence des situations d’un pays à l’autre, toutes ces manifestations font un usage massif des réseaux sociaux et du partage de photos par le biais des téléphones portables et des caméras de poche. Du coup, il devient très facile de mobiliser l’opinion du monde entier sur des sujets locaux comme l’augmentation du prix des transports au Brésil ou la destruction d’un parc public à Istanbul. D’un bout à l’autre de la planète, les manifestants mettent en scène leur révolte à la façon d’un grand carnaval et se reconnaissent collectivement dans leur appartenance aux populations urbaines, jeunes, appartenant pour la plupart à la classe moyenne, actives sur Facebook, Twitter, YouTube etc. » Le vêtement a pour but de protéger et de communiquer. Partout, l’esthétisation des mouvements de révolte mondialisés se développe, avec ses repères communs, les hastags sur les pancartes, les masques de Guy Fawkes…

. Google prend une nouvelle direction – Quartz
Pour Sundar Pichai, l’un des responsables de Google (notamment d’Android et de Chrome), Google n’a plus pour objectif d’organiser l’information du monde, mais de mettre de l’informatique de partout. Pour survivre à la prochaine décennie, Google doit dépasser le web en multipliant le nombre de puces dans nos vies.

. Les nouvelles habitudes transforment le logiciel – NYTimes.com
Les smartphones transforment en profondeur le travail de bureau. Mais comment l’industrie du smartphone s’adapte-t-elle à ces nouveaux besoins tant au niveau du partage que de la création/consultation de documents en situation de mobilité ? Et Jim Wilson pour le New York Times de nous inviter à faire le tour des Google Drive de la mobilité comme Quip, Evernote, Box…

La conception mobile demande de proposer moins de choix (moins de police, moins de boutons, moins de styles…) au profit de la commodité, de la lisibilité…

. Maintenant qu’il fournit des accès à haut débit, Google est moins clair sur la neutralité – Wired.com
Google Fibre interdit à un usager d’installer un serveur au bout de sa fibre… La raison ? C’est un service qu’il veut vendre !

. Déjouer le système pour vaincre le rush des transports – Wall Street Journal
Comment inciter les gens à ne pas voyager aux heures de pointe pour désengorger les transports ? Pas si simple, rappelle David Wessel, journaliste économique au Wall Street Journal. De nombreux programmes ont été mis en place. A Seattle et New York, le métro est plus cher aux heures de pointe. Singapour propose le transport en commun gratuit à ceux qui naviguent avant 8h du matin. Le péage urbain de Londres est moins cher aux heures creuses… Mais ces réglages n’ont pas de fort impact sur le trafic. Le chercheur en informatique de Stanford, Balaji Prabhakar a proposé une meilleure idée qu’il a expérimenté à Bangalore – http://scsn.stanford.edu/projects.php et http://www.stanford.edu/~balaji/papers/NetEcon_final.pdf - : les 14 000 employés de Infosys Technologies ont été incité par une loterie interne à venir plus tôt au travail, ceux qui arrivaient plus tôt ayant plus de chance que les autres de remporter la loterie. Avec cette mesure, le nombre d’employés arrivant avant 8h30 a doublé. Chez Accenture, américains de conseil Accenture, ils ont équipé les employés de podomètres et ajouté des fonctionnalités sociales pour récompensé ceux qui marchaient le plus (avec également un système de loterie). L’argent, le jeu… demeurent assurément des moteurs plus puissants que la contrainte.

. Elargir la critique du consumérisme de l’information de Morozov – Medium
Wessel van Rensburg revient sur le dernier livre d’Evgeny Morozov qui dénonçait le fait que l’échangede nos données contre l’accès gratuit aux services nous mène inexorablement à l « apocalypse de l’information », c’est-à-dire à la fois à la surveillance, à la perte d’autonomie voir même à la fin de la démocratie… Wessel van Rensburg critique un point très particulier de l’argumentation de Morozov, le fait que la gratuité empêche à nos échanges d’être cryptés de bout en bout, afin de pouvoir y développer des services spécifiques. Pour Wessel van Rensburg l’absence de cryptographie est surtout liée à la mauvaise ergonomie que génèrent ces services. Est-ce pour autant une raison pour rejeter le cryptage ? Et si le design s’intéressait au sujet pour voir comment améliorer l’expérience utilisateur ? Peut-être que van Rensburg a raison et que Morozov met peut-être un peu vite de côté, ce qui nous pousse à partager et échanger ?

. Pensez-vous ce que je pense ? – Research
Pour Rob Egerton et Jeannette Kaye, les chercheurs doivent dépasser la perspective individuelle pour mieux comprendre la réalité du comportement… car celui-ci est certainement bien plus influencé qu’on ne le mesure par le comportement des autres et notamment de nos proches.

. Le néolibéralisme et la revenge du social – OpenDemocracy
Pour William Davies, le néolibéralisme réinvente la façon de tenir compte de la nature sociale de l’individu. Désormais, l’Etat et les entreprises nous espionnent comme jamais. Longtemps opposé au social, le néolibéralisme a trouvé les outils pour le dompter. Bienvenue dans ‘l’Etat relationnel » ou le néocomunautarisme, un supplément à la logique néolibérale plutôt que son remplacement.

. Game over, Bitcoin ! À quand des monnaies virtuelles valorisant l’humain ? – Ouishare
« La monnaie virtuelle Bitcoin est la preuve que les monnaies cryptées distribuées ont de l’avenir, mais ses défauts soulèvent des critiques justifiées. Il est temps de passer à l’étape suivante de la révolution monétaire pour créer un système au service de l’humain », estime Stanislas Jourdan pour OuiShare. Du point de vue de la répartition des richesses, Bicoin est loin d’être égalitaire, soulignent nombre d’études. Les réflexions sur le futur de la monnaie s’intéressent plutôt à des monnaies basées sur la confiance plus que la rareté, comme le proposent les projets monétaires Freicoin, Litecoin, Ripple, mais également le projet français Open UDC (universal dividend currency) où tous les utilisateurs se voient verser périodiquement le même dividence, un peu à la façon d’un revenu de base. « La monnaie est une question de culture : aussi longtemps que les gens s’obstineront à considérer la monnaie comme une marchandise, ils préféreront des devises qui autorisent l’accumulation, la spéculation et la concurrence entre utilisateurs » face à des monnaies réellement fondées sur l’humain.

. L’outil qui permet à la NSA d’examiner « quasiment tout ce que fait un individu sur Internet » – LeMonde.fr
« L’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) dispose d’un outil, appelé « XKeyscore », qui permet aux agents du renseignement américain d’accéder à l’historique de navigation et de recherche, aux contenus des courriels, et aux conversations privées sur Facebook », bref dans tout le corpus de données amassé par la NSA, le tout en ne justifiant que vaguement leur recherche.

. Choc de simplification : « La machine administrative est folle ! » – L’EXPRESS
Le choc de simplification de l’administration… Pas si simple pour Alain Lambert, président de la commission consultative d’évaluation des normes. La machine administrative résiste !

. Paye pour exister ! – Le dernier blog
Google et Facebook réintroduisent de la hiérarchie dans le réseau Internet qui s’est toujours caractérisé par l’égalité entre les personnes qui y sont connectées, en faisant payer la visibilité des commentaires ou la possibilité d’adresser des messages directs à des gens avec qui nous ne sommes pas en relation. Le pouvoir que nous accordons aux plates-formes continue de se retourner contre nous à mesure qu’ils sont en situation de monopole et nous en situation de dépendance.

. Plan d’action 2014 – Agence Nationale de la Recherche
L’Agence nationale de la recherche publie son plan d’action 2014 qui décrit, de manière aussi concise que possible, l’ensemble des actions et instruments de financement proposés par l’Agence. Il définit les grands champs scientifiques et thématiques ouverts à pré-propositions, décrit les différents instruments et les modalités d’évaluation des projets.

. Tous ne profitent pas de la mobilité offerte par la mondialisation – LeMonde.fr
« La jeunesse est loin d’être homogène et ceux qui auraient le plus d’intérêt à s’exiler sont aussi ceux qui ont les capacités les plus faibles de le faire. »

. Géoweb, mapping et autres chinoiseries – Le Devoir

Comment le web participatif géolocalisé peut-il transformer les rapports entre citoyens et villes ? Peut-il améliorer le débat public ? interroge Renee Sieber de l’université McGill – http://rose.geog.mcgill.ca. Un de ses étudiants a mis en place http://www.YouSayCity.com une plateforme pour débattre de projets urbains puisant dans des propositions concrètes d’aménagement. Certes, reconnait la professeure, ces outils ne suffiront pas à générer de la participation. Si elles nous aident à mieux considérer la complexité d’un problème, il faut encore qu’elles parviennent à mieux nous aider à participer.

. L’avenir du jeu et du graphisme – Technology Review
De retour du Siggraph, Tom Simonite expose 6 étonnantes interfaces appelées à transformer le monde du jeu, du graphisme et de l’interaction. A voir.

. Idées lentes : comment les bonnes idées se diffusent ? – The New Yorker
Atul Gawande pour le New « Yorker » rappelle qu’à notre époque de communications immédiates, nous pensons que les innovations importantes vont se répandre toujours plus vites. Mais ce n’est pas toujours le cas. La propagation de l’anesthésie ou de l’antisepsie au XIXe ont pourtant battu en brèche les résistances culturelles ou techniques pour se répandre très rapidement. Pourtant, aujourd’hui encore 300 000 mères et plus de 6 millions d’enfants meurent à la naissance, notamment dans les pays les plus pauvres du fait d’une simple infection, d’une hémoragie ou du manque d’assistance respiratoire ou de réchauffement… Des solutions très simples existent le plus souvent, mais elles ne parviennent pas toujours à se propager efficacement. Comment diffuser les bonnes pratiques ? Bien souvent le problème n’est pas technologique, mais culturelle, estime Atul Gawande en évoquant des maternités parmi les plus pauvres de l’Inde. Ni les incitations, ni les ordres, ni les pénalités ou les récompenses ne fonctionnenet pleinement. Le plus simple est de récompenser ceux qui font bien pour que les bonnes pratiques deviennent la norme, mais encore faut-il comprendre les normes existantes et les obstacles qu’éprouvent les gens à les changer.

. Aireal – une expérience tactile interactive… avec de l’air par Disney Research – CreativeApplications.net
Aireal est un dispositif interactif qui envoie de l’air pour générer une sensation tactile. Etonnant.

. Les petites tablettes éclipsent les grandes – Technology Review
Alors que peu de gens y croyaient, les petites tablettes (7 à 8 pouces) éclipsent à la fois les grandes tablettes et les smartphones…

. Facebook est redéfinit par les utilisateurs des pays en développement – Technology Review
Facebook gagne de nombreux utilisateurs dans les pays en développement, qui utilisent le site de manière très différente de ceux des pays développés qui l’ont connu avant eux. Pour ces utilisateurs, Facebook est un outil de luxe dont la malléabilité permet des usages différents : se faire de l’argent, chercher du travail, se vendre soi-même ou ses compétences, rester connecter avec la diaspora…

. GitHub : le Hub d’innovation de l’internet – Technology Review
GitHub a créé un réseau social où les programmeurs se réunissent, font le travail et ce sans patrons, e-mails ou réunions, souligne Tom Simonite pour la Technology Review. Github, avec ses 3,6 millions d’utilisateurs deviendra-t-il le prochain grand réseau social ? Et pourtant, ce n’est qu’un lieu de stockage, de mise à jour et d’échange de code logiciel pour développeurs. Un réseau social construit autour de la création d’objets de valeur, explique le PDG de ce Facebook pour geeks, Tom Preston-Werner. Cette plaque tournante de l’innovation logicielle dont les membres à 78 % viennent d’en-dehors des Etats-Unis est aussi devenu un des premiers lieux de recrutement de développeurs. La force de Github est de permettre de s’impliquer dans un projet facilement.

. Microsoft a un système d’exploitation pour votre maison – Technology Review
Pour simplifier la domotique, Microsoft a mis au point un système d’exploitation pour la maison appelé Lab of Things – http://www.lab-of-things.com -qui fournit un tableau de bord virtuel centralisé pour surveiller et contrôler les différents dispositifs électroniques de la maison, permettant de construire des applications dédiées avec les objets connectés… Le logiciel doit être installé sur un ordinateur de la maison qui peut alors détecter les périphériques domotiques installés sur le même réseau.

. Les 10 sujets les plus controversés de Wikipédia – Technology Review
Taha Yasseri de l’université d’Oxford a exploré les sujets les plus controversé de chaque édition de la Wikipédia.

. La DARPA révèle un robot humanoïde de secours – Technology Review
Atlas est un robot humanoïde créé pour l’agence de recherche du département de la Défense américain par Boston Dynamics qui vise à remplacer l’homme dans des situations très dangereuses.

. Une campagne de financement participatif pour libérer les téléphones des réseaux des opérateurs – Technology Review
Le projet Serval – http://www.servalproject.org – veut lancer des réseaux Mesh à grande échelle et nous libérer des opérateurs téléphoniques. Etes-vous prêts ?

. Le mouvement humain suffira à alimenter l’internet des objets en électricité – Technology Review
Nos mouvements génèrent suffisamment d’énergie pour transmettre des données à 1 kb/s. Les chercheurs ont étudié l’énergie inertielle que nous produisons et ont d’ailleurs constaté que nous n’en produisons que 7 % d’une journée, le reste du temps, nous sommes plutôt passifs. Pourra-t-on demain utiliser nos fitbits pour récupérer de l’énergie ?

. Avez-vous un génotype d’utilisation des médias sociaux ? – Technology Review
Votre modèle de comportement sur Twitter peut être défini par un simple « génotype » et utilisé pour prédire votre comportement futur et surtout savoir quand est-ce que votre comportement est prévisible et quand est-ce qu’il ne l’est pas… L’idée, dresser la cartographie des centres d’intérêts et comprendre quels types de comportements ils vont déterminer.

. Des applications qui savent ce que vous voulez, avant vous – NYTimes.com
La recherche prédictive, les assistants personnels logiciels qui arrivent dans nos mobiles et savent avant nous ce que l’on veut ce que l’on va faire, ne sont possibles que parce que ces programmes accèdent à toutes nos données, à l’image de Google Now et d’autres services de ce type qui sont appelé à être intégrés dans tous nos appareils électroniques… Même Danny Sullivan, le fondateur de Search Engine Land est étonné par Google Now. Mais est-ce que ces solutions imaginées par des programmeurs séduiront tout autant le grand public, plus inquiet de leurs données ?

. Pourquoi sommes-nous monogames ? – NYTimes.com
Pour Dieter Lukas de l’université de cambridge, la « monogamie est un problème » a-t-il souligné avant d’annoncer ses résultats de recherche sur l’origine de la monogamie. Selon lui, la monogamie s’impose quand les femelles deviennent hostiles entre elles et que s’éloignant les unes des autres, des mâles peuvent venir leur rendre visite. L’homme s’impose alors pour assurer sa reproduction et être certain de sa descendance.

Un autre chercheur a publié le même jour une autre explication : c’est la menace de l’infanticide qui a mené à la monogamie. Pour Sergey Gavrilets, biologiste à l’Université du an Tennessee : la monogamie réduit le risque de transmettre des maladies sexuellement transmissibles et permet à la femelle de recevoir régulièrement à manger… Un regard bien masculin porté sur ces questions…

. La science des étrangers familiers – Technology Review
Intéressante étude menée par la Laboratoire sur l’avenir des villes de Singapour sur les étrangers familiers, ces gens que nous croisons régulièrement sans les connaître, qui a analysé les interactions de 3 millions d’habitants sur une semaine des usagers du réseau de transport en commun de Singapour. Nos comportements similaires, nos habitudes synchronisées, expliquent largement le phénomène, estiment les chercheurs.

. C’est la technologie, plus que la loi, qui limite la surveillance de masse – Technologie Review
Pour le consultant et expert en sécurité Ashkan Soltani c’est l’amélioration de la technologie qui a permis des programmes de surveillance massifs tels que Prism et les améliorations à venir risquent surtout de la rendre plus facile encore. La NSA a profité de l’utilisation accrue des communications numériques et des services de cloud computing, couplée avec des lois sur la vie privée obsolètes pour élargir et rationaliser leurs programmes de surveillance. La techno a réduit le temps et le coût de la surveillance. Nos modes de communications ont changé en quelques années, passant désormais presque exclusivement par des opérateurs internet et téléphoniques et l’infrastructure physique du Web repose sur des goulots d’étranglements techniques et de services qui facilitent la surveillance. « La collecte, le stockage et le traitement de toutes ces informations auraient été inimaginables à l’époque d’une surveillance analogique ». « Une fois que le coût de la surveillance atteint zéro, nous nous retrouvons avec des lois de protection désuètes ».

Pour Ashkan Soltani, plus que la régulation, le meilleur rempart consiste à élever le coût de la surveillance de masse. Dommage qu’il n’explique pas comment…

. Service Public 2.0 – Institut de l’entreprise
L’Institut de l’Entreprise, think tank patronal proche du Medef, vient de publier une note intitulée « Service Public 2.0 » produite par Elisabeth Lulin. Cette note, riche en exemples, propose des pistes sur l’évolution des services publics et les replace face à une tension avec laquelle les « innovateurs sociaux » britanniques sont familiers depuis l’arrivée au pouvoir de David Cameron : les valeurs de la « coproduction de service public », de « l’Etat-plateforme » sont-elles de gauche, de droite ou dépassent-elles ce clivage ? Cette coproduction sert-elle avant tout à accompagner le retrait général de l’action publique et la privatisation de cette action au profit des entreprises (très peu citées) ? Peut-elle produire plus de sécurité, de lien, de solidarité, ou bien un peu moins ? Quelles conditions mènent-elles à une issue plutôt que l’autre ?

. Transition numérique
Le gouvernement lance le programme « Transition numérique » qui vise à former les entreprises et notamment les artisans et les PME aux usages professionnels du numérique.

. PLOS ONE : si on partage des données, qui les utilisera ?
Un article de recherche sur le partage des données scientifiques, une pratique encore peu courante, qui se pratique surtout par échanges interpersonnels.

. Rapport sur les « quartiers numériques » – ministère du redressement productif (.pdf)
Comment développer des « Quartiers numériques » en France ? La Caisse des Dépôts et Consignations vient de remettre au ministère du redressement productif un rapport pour développer des « Tech Champions » en France et assurer une ambition collective pour le rayonnement international des écosystèmes numériques français… et promouvoir une France créative, entrepreneuriale et innovante…

. Les domaines d’application des vêtements connectés – Terminaux Alternatifs.fr
Pour Fréd Cavazza, les domaines d’application des vêtements connectés s’adressent avant tout aux professionnels, aux hypocondriaques et aux sportifs.

. Ikea, la mondialisation vue de l’intérieur – LeMonde.fr
Près de 700 millions de terriens se sont rendus en 2012 dans un magasin Ikea. Près de 45 millions d’étagères Billy ont été vendu… 1 européen sur 10 aurait été conçu dans un lit Ikea. Leur catalogue est le plus diffusé au monde. Comment cet offre mondialisée séduit le monde entier ? La logique des cycles courts de la mode s’immisce jusque dans nos intérieurs…

. Des scientifiques ont découvert que la mort se répandait de manière progressive dans le corps – Huffington Post
Des chercheurs américains ont découvert comment la mort se propageait dans l’organisme, selon une longue vague progressive où les cellules meurent les unes après les autres. Ce qui ouvre aux chercheurs une nouvelle perspective : stopper le mécanisme biologique en oeuvre.

. Un faux sourire dans votre miroir pour vous convaincre – New Scientist
Shigeo Yoshida – http://www.shigeodayo.com – de l’université de Tokyo a développé un système pour évoquer l’émotion, qui a pour but de manipuler votre émotion en vous présentant souriant quand vous ne l’êtes pas. Le système présente une image de soi altérée par un logiciel pour que vous sembliez souriant ou confiant. En manipulant l’état émotionnel des gens, le système permet d’influer sur leurs préférences.

. Le Futur par Al Gore – ARTE Future
Arte Future revient sur le nouveau livre d’Al Gore, « Le Futur, six éléments moteurs du changement global » dans lequel il passe au crible les innovations pour décrypter les potentialités de demain.

. Google Databoard
Le DataBoard de Google permet d’accéder aux infographies des études du géant américain.

. Les ayants droit ont exigé le retrait de 100 millions d’URL de Google en 2013 – Numerama
« Plus de 105 millions d’adresses ont été la cible d’une demande de censure depuis le début de l’année. »

. Hartmut Rosa : « Les vacances participent de l’accélération généralisée » – Philosophie magazine
Tout le paradoxe de cette pause estivale, c’est qu’on s’en va chercher des oasis de décélération et qu’on s’aperçoit que le rythme de la globalisation les a contaminées.

. Beyond Nike+ : This Smart Sock Tracks Workouts, And It’s Washable | Co.Design
Après les chaussures connectées, voici les chaussettes – http://www.sensoriafitness.com – : objectif donner des informations toujours plus précises sur la mesure de soi.

. Le prix de l’hypocrise – FAZ
Pour Evgeny Morozov, Snowden nous pousse à nous confronter aux enjeux de la technologie, ce qui ne peut être qu’une bonne chose pour la démocratie.

. Big Data’s Promise : Messy, Like Us – Forbes
Le mariage des données et de l’intuition a toujours été difficile. Il faut à la fois savoir marier le génie et l’analyste. Ce mariage difficile a souvent plusieurs facettes dans une entreprise : Steve Jobs, l’intuitif, a laissé à Tim Cook l’hyperanalyste, le côté dur des opérations d’Apple. Avec les Big Data, faut-il introduire une nouvelle rigueur et rationalité aux intuitions ? Pour Tony Fadell, le fondateur de Nest Labs, les Big Data n’aident pas à concevoir de nouveaux produits. « Les grands produits viennent d’un fort point de vue », pas des données. Mais les données elles permettent d’améliorer le produit, montrent que les gens l’utilisent d’une façon dont vous ne pensiez pas…

. Le paradoxe des technologies portables – Technology Review
Pour le spécialiste de la cognition et designer, Don Norman, les technologies portables peuvent-elles augmenter nos activités sans nous distraire en permanence du monde réel ? Le risque de désengagement de la réalité est fort, estime le designer.

. Comment réduire les files d’attente au parc d’attraction ? – Classe éco
Comment les algorithmes et les économistes se sont attaqués aux files d’attentes et surtout à notre perception de l’attente.

. Mesurer l’effet émotionnel des villes – MIT News
Les chercheurs du MIT ont utilisé un outil web assez simple – http://pulse.media.mit.edu – puisant dans la base d’image de Google Street View pour mesurer l’effet émotionnel des villes et dresser une carte des lieux selon qu’ils ont l’air sûre ou pas.

« Dans un espace public saturé de technologies, l’attention s’épuise » – LeMonde.fr
Matthew Crawford, auteur de « Eloge du carburateur » prépare un livre sur « L’attention, un problème culturel ». « L’environnement saturé en médié des espaces publics préempte notre sociabilité ». Pour y remédier, Crawford propose de nous réengager dans des activités qui structurent notre attention, comme les travaux manuels.

. Digital Society Forum – La Famille Connectée
Second dossier du Digital Society Forum consacré à la famille à l’heure du numérique. Une vaste synthèse d’articles de recherche et de questions que pose la transformation de la famille par le numérique.

. La Cour des comptes, décideur politique ? – LeMonde.fr
Attac attaque la Cour des comptes. Derrière les exigences de ses rapports, derrière ses prescriptions de politiques publiques, la Cour des comptes est-elle dans son rôle ? Ses recommandations sont a son image, plutôt ultralibérale, dénonçant : le niveau des prélèvements obligatoires, la réduction des dépenses publiques et des prestations sociales… Cette politique récessive que la Cour des comptes préconise ne risque-t-elle pas plutôt d’accentuer la crise ? Quid des conséquences sociales ? Aurions-nous demain besoin d’un organisme chargé d’évaluer les recommandations et les intentions de l’évaluateur des politiques publiques ?

. Google repart à l’assaut des écrans de télévision – LeMonde.fr
Google dévoile Chromecast – http://www.google.com/intl/en/chrome/devices/chromecast/#netflix – un périphérique qui permet à un ordinateur de prendre le contrôle de la télévision…

. Mappable
Projet de recherche et de visualisation de données sur l’autopartage dans 19 villes américaines et européennes.

. Les passagers aériens peuvent garder leurs chaussures… en échange de leurs données – NextGov.com
L’administration chargée de la sécurité des transports américain vient de dévoiler un programme premium permettant aux voyageurs aériens de passer plus vite les contrôles de sécurité (sauf pour leurs matériel électroniques et liquides, toujours soumis à vérification). Pour 85 $ par an et à la condition qu’ils autorisent l’autorité à avoir accès à leurs données personnelles en ligne, ceux qui souscriront au programme pourront passer plus vite les contrôles de sécurité des aéroports.

. La faute aux amateurs – L’Atelier des icônes
André Gunthert prend prétexte du traitement iconographique du déraillement de Bretigny-sur-Orge pour illustrer combien la théorie de la concurrence des amateurs dans le monde de la photographie de presse est une illusion. Elle n’est pas la cause de la crise de la profession de photojournaliste et elle ne sert que très rarement à illustrer la presse. « La multiplication sans précédent des opportunités favorisée par les outils numériques reste le point aveugle du diagnostic décliniste ».

. Les liens entre TIC et libertés fondamentales intéressent le Conseil d’Etat – Numerama
« Le Conseil d’État va produire une étude sur les rapports particuliers entre les technologies numériques et les libertés individuelles. La publication de ce vaste travail, mais assurément passionnant, est prévue pour 2014. »

. Des entreprises utilisent les antennes de téléphonie mobile pour envoyer des publicités – Yahoo !
Zoove développe un système s’interconnectant avec 4 opérateurs mobiles américains pour permettre aux entreprises d’envoyer de la publicité géolocalisées depuis les échanges qui ont lieu via les antennes de téléphonie mobiles. http://www.zoove.com

. L’impossible simplification des aides aux entreprises – LeMonde.fr
Le rapport Queyranne a examiné à la loupe les 600 aides aux entreprises existantes et propose de réduire ces aides qui s’élèvent à 110 milliards de 3 milliards d’euros… La mission de modernisation de l’action publique propose d’aller plus loin. Elle a diffusé ses fichiers de travail sur les aides, leurs montants, leurs bénéficiaires, les formes qu’elles prennent, que le monde a compilé en infographie.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *