A lire ailleurs du 20 décembre 2013 au 9 janvier 2014

. Un hackerspace permanent pour le Parlement brésilien – Opening Parliament
En décembre 2013, la présidence de la Chambre des députés du Brésil a pris une résolution créant un « hacker lab » au sein même du parlement, un espace physique ouvert à tous. L’idée est née suite à un hackathon organisé par la chambre des député en novembre dans le but d’utiliser la technologie pour augmenter la transparence du travail législatif. Le vainqueur de cette compétition, Mon Congrès : http://www.meucongressonacional.com, permet de suivre l’activité législative des députés et trace leurs dépenses.

. Notre monde à nous (pdf)
Pour James Mickens, de Microsoft Research, 99,99 % des vulnérabilités informatiques exposées aux grandes conférences de hackers comme #defcon ou #blackhat ne sont jamais exploitées dans le monde réel. En fait, la plupart des attaques informatiques exploitent des techniques simples et connues depuis longtemps. Améliorer les solutions techniques (par exemple remplacer #RSA par les #courbes_elliptiques pour la #cryptographie) fait plaisir aux techniciens mais ne résoud pas les problèmes réels. L’auteur note aussi que les analyses de sécurité sont largement irréalistes car décrivant des adversaires imaginaires. Il estime qu’il y a deux sortes d’adversaires, l’ordinaire, contre lequel des méthodes de sécurité simples fonctionnent, et le Mossad, contre lequel on ne peut rien faire. Via Stéphane Bortsmeyer sur Seenthis : http://seenthis.net/messages/214750

. Le Wolfram Connected Devices Project — Stephen Wolfram Blog
Stephen Wolfram lance le projet d’objets connectés : http://devices.wolfram.com, une plateforme afin que tous les appareils connectés puissent échanger leurs données et se parler les uns les autres. Le but, permettre demain des requêtes complexes sur nos périphériques… en permettant à la plateforme de comprendre, distinguer et comparer (si possible) quelques 10 000 unités de mesure différentes, de permettre aux outils, selon leur méthode de calcul du temps, de pouvoir discuter plus facilement entre eux.

. Pourquoi avons-nous besoin de nourriture modifiée génétiquement – Technology Review
La Technology Review prend position pour la modification génétique de l’agriculture, seule solution pour nous adapter au changement climatique et nourrir la planète.

. La disparition de la marche à pied, ce n’est pas une fatalité – Yet Another Blog Politique
Adrien Saumier revient sur une étude britannique qui illustre la réduction de la zone de marche à pieds sur 4 générations de 1910 à aujourd’hui, montrant combien la zone de marche et de liberté d’un petit anglais s’est considérablement réduite en un siècle. Mais plus que faire un lien entre sédentarisation et obésité, comme le fait Adrien, pour ma part, il me semble que la réduction de notre périmètre d’existence montre surtout qu’elle n’est pas le fait de la technologie (la voiture, le vélo, les transports publics auraient du nous conduire toujours plus loin), mais avant tout de nos mentalités, de nos a-priori, de nos comportements. Le problème n’est pas tant la marche contre les technos, n’est pas tant de privilégier la santé sur la maladie, que de lutter contre ce qui a réduit notre périmètre d’existence : notre trouille du monde !

. Zappos dit byebye à son encadrement – Washington Post
Le commerçant en ligne Zappos a toujours été original dans son management, mais il vient de décider d’en finir avec la hiérarchie afin de mettre fin avec la croissance de la bureaucratie interne (la société compte 1500 employés). La hiérarchie est remplacée par des chaines de commandement en cercles de personnes baptisée « holocratie » afin d’organiser la société autour de ce qui doit être fait, plutôt que de l’organiser autour des gens. Chaque employé a plusieurs rôles, appartient à plusieurs cercles… Certains ont la capacité d’affecter les employés à des cercles ou de les révoquer de ces cercles de travail mais n’ont pas le droit de dire aux gens quoi faire. Si on comprend l’intérêt de supprimer les frictions et concurrences interne, estime le professeur de management Bob Sutton, il est difficile de gérer des situations où plus personne n’a le pouvoir de décision.

. L’homme ou l’algorithme ? – Harvard Business Review
Pour Andrew McAfee le plus grand défi des Big Data est de convaincre les gens de ne pas croire leurs a priori : http://blogs.hbr.org/2013/12/big-datas-biggest-challenge-convincing-people-not-to-trust-their-judgment/ Mais l’intelligence des machines ne va pas remplacer notre intelligence humaine, elle va la compléter, estime Walter Frick pour la Harvard Business Review. Mais comment ? Pour l’économiste Tyler Cowen, nos compétences vont devoir surtout apprendre des forces et des faiblesses des programmes pour savoir quand leur faire confiance et quand les remplacer. Mais pour McAfee, quand les experts appliquent leur jugement à la suite d’un algorithme, ils font généralement pire que l’algorithme. Le mieux est d’ajouter les opinions subjectives des experts aux algorithmes… Ces 2 modèles de collaboration soulèvent un certain nombre de question…

. Comment prendre des résolutions plus rationnelles ? – WSJ.com
La technique de l’objectif décisif enseigné par le Centre pour la rationalité appliqué (CFAR) – http://rationality.org – consiste à aider les gens à être plus rationnels dans leurs décisions, en les aidant à décider si le moyen qu’ils ont choisi est le plus efficace pour atteindre leur objectif par exemple ou en utilisant ses émotions pour évaluer la façon dont vous êtes susceptible de réussir un objectif. Depuis quelques années, de nombreux livres sur l’optimisation de la prise de décision et sur leur irrationalité ont été des bestsellers (comme le livre de Dan Ariely, celui de Daniel Kahneman…). Le professeur Stanovich du CFAR travaille a un quotient de rationalité qui se veut aussi rigoureux que le QI ;-). La rationalité ne consiste plus à se débarrasser de ses émotions mais de les prendre en considération lors de ses prises de décisions. Peut-on apprendre à dominer ses préjugés automatiques ?

. Prendre des photos peut interférer avec la mémoire – SMH
Selon une étude – http://www.psychologicalscience.org/index.php/news/releases/no-pictures-please-taking-photos-may-impede-memory-of-museum-tour.html – de l’université de Fairfield dans le Connecticut, prendre une photo plutôt que de se concentrer pleinement sur l’événement empêche le souvenir de s’installer.

. La société civile s’empare du débat sur la fin de vie – LeMonde.fr
Le Comité national d’éthique a ressemblé un panel de citoyen pour rendre un rapport sur la fin de vie, un rapport qui va plus loin que la commission Sicard de l’ordre des médecines, plus prudente, en se prononçant pour le suicide assisté. La société est visiblement plus près d’évoluer que les institutions : http://www.ccne-ethique.fr/fr/publications/avis-citoyen#.UsrmmvTuJ8E

. Etes-vous prêt à partager votre frigo ? | Slate.fr
1/3 de la production alimentaire mondiale termine à la poubelle. Pour Manon Carre de Partage ton frigo – http://www.partagetonfrigo.fr – des solutions existent pour partager les contenus de nos frigos, voire même imaginer développer des frigos communs dans les hall d’immeubles. Reste à partager les dates de péremption. Pas si simple dans la pratique malgré tout.

. Les élites débordées par le numérique – LeMonde.fr
Laure Belot pour le Monde revient sur l’incompréhension entre les élites et l’internet, débordés par l’auto-organisation des internautes (bof, la NSA nous montre qu’elle n’est pas du tout débordée, elle, mais réagit différemment de ce que les internautes historiques espéraient…). Désormais, c’est le socle de la société qui s’organise en réseau, et les réseaux des puissants atteignent, eux, leurs limites, à la fois parce qu’ils ne parviennent plus à lire une réalité fragmentée, et par son manque de diversité. Si l’énarchie a été utile pour construire la Nation, elle manque désormais de diversité pour comprendre et s’adapter à la société. Une critique que Laure Belot étend au système financier français : si les Français épargnent, bien peu investissent. En France, les entreprises se financent par la dette plutôt que par l’investissement, hélas.

L’article a donné lieu depuis à nombre de critiques : http://laspic.hypotheses.org/2082 et http://authueil.org/?2014/01/02/2224-les-elites-et-le-numerique et http://www.bibliobsession.net/2014/01/06/rapport-cnnum Y’a-t-il un effet générationnel ? Comment le résoudre ?

. MOOCs : augmenter le pourcentage de finissants, mission possible ! | Jamais sans mon laptop
Pour Christine Vaufrey, ardente défenseuse des Moocs, il faut comparer les résultats des Moos aux nombres de candidats qui voudraient entrer dans une école et non pas seulement au nombre de candidats qui y sont reçus. On peut donc lutter contre le taux d’abandon par un meilleur encadrement et une meilleure sociabilité et en aidant les postulant à mieux valoriser leur projet d’études… Car beaucoup de postulant n’ont pas même de projets en s’inscrivant à un Mooc, ce qui explique qu’ils ne le terminent souvent pas.

. Plus vite une nouvelle technologie décolle, plus vite elle disparaît – Wired.com
Larry Downes et Paul Nunes, à l’occasion de la sortie de leur livre « Big Bang Disruption » se sont intéressés à la courbe de l’adoption des technologies, le fameux modèle de la courbe en cloche popularisée par le sociologue Everett Rogers. Une courbe en cloche qui a perdu de sa valeur comme outil de planification du succès des technologies. Désormais, les marchés prennent soudainement ou ne décollent pas du tout et la concurrence est si sévère que de nouveaux perturbateurs viennent prendre le marché d’anciens. Et les auteurs de parler désormais des Big Bang Perturbateurs, avec une courbe qui n’est plus en cloche, mais en falaise, en « nageoire de requin ». Et les auteurs de disséquer ainsi le succès de la Kinect de Microsoft, qui a vendu 8 millions d’unités en 60 jours. En un an, 24 millions de kinect auront été vendues. Mais de tels succès saturent rapidement le marché. Elle est désormais utilisée pour des miliers d’autres choses que pour jouer, notamment parce que Microsoft a libéré le code de ce produit. Alors que les entreprises ont longtemps dirigé le développement de leurs produits, elles ont désormais besoin de comprendre d’où viennent les perturbateurs.

. Les 17 plus étonnantes interfaces de l’année 2013 – Co.Design
On vous laisse découvrir la liste…

. Coin : les portefeuilles numériques sont-ils une mauvaise idée ? – Quartz
Christopher Mims dégomme Coins – https://onlycoin.com – une carte de crédit pour les gouverner toute, dont la capacité de paiement dépend, comme de plus en plus de choses dans nos vie, de sa batterie.

. Comment Netflix procède à une rétro-ingénierie d’Hollywood – The Atlantic
Pour comprendre comment ses 40 millions de clients regardent des films, Netflix a créé quelques 80 000 catégories pour décrire les genres de films qu’il propose. Netflix paye des gens pour cataloguer les films, évaluant jusqu’au statut moral des personnages. Combinés aux profils des clients, ces taxonomie devient l’avantage concurrentiel permettant de fidéliser les abonnés. C’est cette base de donnée sans précédent qui leur a permis de faire les choix président au succès de leur série House of Cards.

. Arrêtons avec l’«économie du partage» | Slate.fr
L’économie du partage manque d’une définition partagée, expliquait déjà Rachel Botsman, en tentant de préciser la définition : http://www.fastcoexist.com/3022028/the-sharing-economy-lacks-a-shared-definition. Pour Matthew Yglesias, cela ne sert à rien. On ne devrait pas parler d’une économie de partage, quand, pour l’essentiel, elle propose surtout des location de court-terme ou de la vente ou de la location de biens usagés. « Mon voisin et moi partageons une pelle à neige parce que nous partageons des escaliers qui doivent être déblayés quand il neige, et nous partageons la responsabilité du travail à faire. Si j’étais propriétaire des escaliers et que je lui facturais une petite somme à chaque fois qu’il entre ou sort de la maison, ce serait l’inverse du partage. »

. Open Data500
Une étude sur les entreprises américaines qui utilisent des données publiques pour développer de nouveaux produits et services…

. Shrinking Cities, villes en décroissance : une mesure du phénomène en France – Cybergeo
En France, le phénomène des villes en décroissance demeure limité, principalement localisé dans les vieux bassins miniers et industriels.

. ask.fm, le réseau social que les adultes ignorent – FFTelecoms
L’Observatoire de la vie numérique des adolescents mis en place par la Fédération française des Télécoms sous la tutelle de Joëlle Menrath revient sur Ask.fm, le troisième réseau social en temps passé en France derrière Facebook et Twitter et premier réseau social des adolescents. Un réseau qui joue désormais un rôle clef dans leur sociabilité. Jeu de confession de soi, Ask propose d’être sur la sellette pour être sur la scène, pour renforcer et redistribuer les amitiés et inimitiés. Marivaudages et joutes oratoires, teinté des standards de la télé réalité, donnent une tonalité d’échange facilement agressive qui permet de tester des normes du vivre ensemble en ligne.

. Lutte contre la surveillance : les hackers doivent passer de la technique au politique – Slate.fr
Le succès de fréquentation du 30e congrès du Chaos Computer Club souligne la mobilisation du milieu des hackers contre la surveillance de masse… Mais encore faudra-t-il qu’ils parviennent à se mettre en ordre de bataille, à passer d’un mouvement civil à un mouvement politique… Pas si simple, quand on constate l’échec des partis pirates européens. A défaut, la solution est peut-être juste de mieux organiser, coordonner et financer les groupes de défenses des libertés… Slate consacre un autre article au sujet : http://www.slate.fr/monde/81785/congres-chaos-computer-club-nsa

. Un cas D’Col du numérisme – La Vie Moderne
DCol, du soutien scolaire limité pour les élèves les plus en difficulté, beau miracle numériste d’une école sans professeur. Les exerciseurs proposent de jouer sans jamais mettre les enfants à l’écrit, les cours ne nécessitent plus d’être appris puisqu’ils sont disponibles en permanence. Une critique cinglante du numérisme scolaire.

. L’année où les mégaplateformes ont pris le contrôle de l’internet – Buzzfeed
John Herman pour Buzzfeed revient sur plusieurs exemples de sites internet qui ont tous perdu sur un changement de politique de Google. 2013 est l’année où les mégaplateformes de l’internet sont devenues à la fois son centre et son autorité centrale. Comme le soulignait Anil Dash, c’est l’année du web qu’on a perdu : http://dashes.com/anil/2012/12/the-web-we-lost.html

. L’avenir du numérique 2013 – Business Insider
Le rapport annuel de Business Insider, une somme de chiffres et tableaux sur l’évolution de la consommation online.

. L’Arcep veut que les cabines téléphoniques puissent disparaître – Numerama
Faut-il maintenir les cabines téléphoniques publiques même si elles ne sont plus utilisées ? Vous avez 2 heures !

. Si la génération Y est incapable de grandir, c’est à cause des parents hélicoptères – Slate.fr
« Une éducation trop intrusive interfère avec le développement de l’autonomie et de la compétence. »

. Le succès en trompe-l’oeil des sites de rencontres extraconjugales – LeMonde.fr
L’infidélité ne progresse pas, au contraire. AUjourd’hui, elle est devenue une preuve d’amour. La demande de confiance est beaucoup plus forte qu’autrefois dans la cellule familiale, valeur refuge des temps de crise.

. 30c3 : To Protect And Infect, Part 2 – YouTube
Voici la vidéo de la conférence donnée par Jacob Appelbaum au Chaos Communication Congress le 30 Décembre 2013. C’est technique, un peu compliqué parfois mais c’est très important pour comprendre l’ampleur de ce qui se passe après les révélations de Snowden. La NSA installe un totalitarisme des données en faisant non seulement du Deep packet inspection mais aussi du Deep Packet Injection. Ils dupliquent toute l’infrastructure internet pour leur surveillance totale en veillant à maintenir un internet non sécurisé en exploitant toutes les backdoors de toutes les produits et logiciels des entreprises américaines (toutes !) : depuis les mails, les contacts (contact chaining system Marina), mais aussi le BIOS, le disque dur et même l’ordinateur que vous commandez par la poste. Tous les détails techniques des produits sont présentés, un Great Firewall of Earth est en train d’être mis en place. Face à cela, une seule solution nous dit Appelbaum : un cryptage généralisé, certes mais associé à une solution politique, nous dit-il avec sagesse, pour rendre explicitement illégales toutes ces activités.

. La techno n’a pas tué les emplois de la classe moyenne, c’est la politique publique qui l’a fait – TheGuardian.com
Pour Dean Baker, l’opinion veut que la hausse des inégalités aux Etats-Unis soit un effet secondaire malheureux du progrès technologique qui aurait éliminer des dizaines de millions d’emplois de la classe moyenne. Un moyen bien commode pour se dédouaner et en appeler à l’éducation pour améliorer les compétences de ceux qui ont perdu leur emploi. Mais les données ne donnent pas raison à cette fable. Depuis 2000, la hausse de l’emploi a surtout eut lieu dans les professions à bas salaires. Pour Dean Baker, la technologie n’est pas responsable de cette transformation, mais il faut plutôt la chercher dans la dérèglementation qui a favorisé les baisses de salaire des plus nombreux et les hausses de ceux qui sont au sommet de l’échelle, l’affaiblissement des syndicats, la concurrence internationale… L’inégalité est avant tout le résultat d’une politique. Elle n’est pas liée à l’éducation, à un manque de compétence… Plus de compétences n’apportera d’ailleurs pas une solution miracle.

. La psychologie derrière les tableaux de bords informationnels – UX Magazine
Pas si simple de réussir un tableau de bord d’information. Il faut garder les besoins psychologiques des utilisateurs à l’esprit pour les concevoir, estime la designer Shilpi Choudhury : la simplicité, être en contrôle et privilégier la mémorisation à court-terme.

. Le gouvernement britannique lance un laboratoire pour concevoir les services publics – TheGuardian.com
Le but : aider les ministères à développer des compétences en conception de service. Notons également le lancement d’un laboratoire dédié à la conception et à l’innovation dans le domaine de la santé : http://www.experientia.com/blog/new-uk-lab-to-transform-healthcare-using-design/

. Il nous faut parler de TED – TheGuardian
Benjamin Bratton a TEDx San Diego a fait une présentation pour s’en prendre à TED. Les conférences TED révèlent beaucoup de potentiel et d’enthousiasme mais au final, proposent peu d’avancées réelles. Les idées qui s’y exposent sont-elles fausses ? Ou est-ce que les idées elles-mêmes sont peu capables de résoudre nos problèmes ? Pour Bratton, si les conférences TED ne fonctionnent pas, c’est parce qu’elles proposent toujours une simplification excessives. Ce n’est pas parce que l’on parle des idées qui changent le monde que le monde changera. Les témoignages passionnants qui s’exposent à TED ne suffisent pas. Si TED refuse les discours sur la médecine et la science parallèle, placebo, elle ne critique pas ses discours sur l’innovation et la politique placebo. TED est trop confiant dans la technologie, l’économie et le design. Tous les problèmes ne sont pas des puzzles à résoudre. Nous avons besoin d’élever par le haut le niveau de compréhension générale de la complexité des systèmes dans lesquels nous sommes embarqués. Nous avons plus besoin de démystification et de reconceptualisation que d’histoires inspirantes.

. Cartographier comment nos émotions se manifestent dans notre corps – The Atlantic
Ressentons-nous tous les mêmes sensations physiques quand nous éprouvons un même sentiment ? Avons-nous les joues qui rougissent quand nous sommes amoureux ? Des tremblements quand nous sommes nerveux ? Une transpiration quand nous sommes inquiets ? Une étude menée par des chercheurs finlandais suggèrent que nos émotions influencent notre corps de manière cohérente. Ils ont demandé à 700 personnes de cartographier physiquement leur émotion en zone de chaleur. Toutes les émotions semblent avoir pour ces gens une inférence sur le visage, alors que la joie ou la colère se situent plutôt dans les membres. Le dégoût se localise dans la gorge et le système digestif… Et les corrélations entre les différentes cartes corporelles des cobayes se sont révélées assez fortes, et ce, quelque soit la culture de ceux-ci. Les perceptions subjective de l’impact de nos états mentaux sur nos corps combinent des réactions musculaires, viscérales et nerveuses assez communes que nous pourrions apprendre à mieux lire…

. Viralité du selfie, déplacements du portrait – L’Atelier des icônes
Nous ne connaissons pas grand chose de la photo « ordinaire », cette image autoproduite, rappelle André Gunthert. N’est-elle pas, depuis l’origine l’accession de larges couches de la société à une plus grande visibilité sociale, comme le proposait en 1936 déjà, Gisèle Freund ? La représentation doit-elle être réservée aux héros, aux élites de la société ? La réalité de l’image autoproduite ne tient pas de narcisse, car elle est fondamentalement un acte social, rappelle l’historien de la photographie. Le selfie est-il seulement un autoportrait, interroge l’historien, alors qu’il est le plus souvent une forme de production, de présentation de soi. L’image qui nous représente, notre avatar, n’est pas notre physionomie, comme le montre les avatars de nos propres relations. Le selfie est rarement une représentation de soi flatteuse et entre peut dans le cadre formelle de l’autoportrait, plutôt dans la tradition de l’autophotographie touristique, une attestation de présence.

. On a visité le « supermarché socialiste » de New York – Le nouvel Observateur
Retour sur le supermarché coopératif new-yorkais qui existe depuis 40 ans.

. La vision par ordinateur utilise les caméras publiques pour traquer les gens – Wired.com
Cara – https://imrsv.com – est un système en cours de tests dans des centres commerciaux américains. Il utilise des caméras pour détecter visages et caractéristiques personnelles des passants afin de permettre aux magasins d’utiliser ces informations pour leurs démarches marketing. Placemeter – http://placemeter.com -, lui, compte et dénombre les passants qui voient les vitrines des magasins… Florent Peyre, le fondateur de Placemeter parle « d’internet des lieux ». Pas de reconnaissance facilale, ici, juste de la détection (genre, âge, ethnie…), ce qui signifie que l’enjeu n’est pas d’identifier les passants… Toute la question est de savoir jusqu’où ira la granularité de ces informations ?

. La pire invention 2013 : la balistique assistée par ordinateur – Zeroseconde
Martin Lessard revient sur la pire invention 2013 : le fusil intelligent.

. Google vous rend plus intelligent, Facebook vous rend plus heureux, et les Selfies font de vous une meilleure personne – FastCompany
Sherry Turkle a encore frappé. Dans le New York Times, elle s’en prenait il y a peu à « la vie documentée » – http://www.nytimes.com/2013/12/16/opinion/the-documented-life.html?_r=2& – et notamment aux selfies… Une tribune qui déclencha l’ire de Jason Feifer sur FastCompany. Jason Feifer est l’auteur du Tumblr très discuté, Selfies at Funerals – http://selfiesatfunerals.tumblr.com – qui a déclenché à travers le monde l’ire des biens pensants, jusqu’à ce que Barack Obama lui-même se prenne en photo avec des amis aux funérailles de Nelson Mandela… ;-). Pour Jason Feifer, comme pour André Gunthert – http://culturevisuelle.org/icones/2846 ?=abc -, le Selfie n’est pas l’emblême de la fin de la société, mais plutôt celui de la photographie connectée, elle n’est pas la marque de l’égotisme, mais celle d’un outil d’échange social. Le selfie nous amène à réfléchir à nous-même et nous met au défi de mieux nous comprendre, nous et les autres. L’acteur James Franco, grand adepte du genre, ne dit pas autre chose : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/12/27/avatars-james-franco-maitre-es-selfies/#xtor=RSS-32280322

. Les MOOCs dans l’Hexagone : premières leçons avec EM Lyon – Focus Campus
Pour Philippe Silberzahn, professeur à EM Lyon et auteur d’un Mooc à succès sur l’entrepreneuriat, « le Mooc est une activité éminemment sociale »… Si les Moocs ne vont pas remplacer l’enseignement en présentiel, ils vont pousser à rendre les cours plus interactifs.

. L’Internet et la panique morale – Voir.ca
Fabien Loszach revient sur la peur de l’internet, cette panique morale, qui n’est ni de droite ni de gauche, et que tous les médias entretiennent… Pour le philosophe Ruwen Ogien, les paniques morales émergent à chaque fois qu’une invention perturbe l’ordre sociale, suscite de l’insécurité et rend les gens anxieux. Le réseau remet en cause la hiérarchie traditionnelle. La peur d’internet traduit l’inconfort des élites face à la liberté d’expression donnée aux gens… Quand est-ce que le chroniquariat changera de perspective ?

. Smok.io’s la cigarette électronique qui vous mesure – Rudebaguette.com
Une cigarette électronique et son app’s : http://www.smokio.com/#meet

. Observatoire de la vie numérique des adolescents (12-17 ans) : Le « Selfie », portrait de soi narcissique ou nouvel outil de construction identitaire ? – FFTELECOMS
Les codes adoptés par les selfie sont placés sous le signe d’une performance gestuelle que les adolescents pratiquent comme un signe de ralliement.

. Aux sources du mai 68 numérique : le grille-pain fasciste ? – Homo Numericus
Les hackers ne nous sauverons pas, explique Pierre Mounier « Si nous voulons inverser le cours de cette histoire qui prend des allures de cauchemar technologique, c’est nous seulement qui le pouvons, et seulement en recourant à des méthodes éprouvées par tous les peuples du monde depuis des millénaires : la pensée critique et la mobilisation politique. »

. Pourquoi la cognition comme service est le prochain champ de bataille des systèmes d’exploitation – GigaOm
Le web sémantique a peut-être échoué, mais une intelligence supérieure s’apprête à voir le jour : la Cognition comme service (Caas, Cognition as a service). Les applications cognitives, à la Siri ou à la Google Now, vont transformer notre rapport à nos outils, estime Nova Spivack, le PDG de Bootlenose. Ils ne seront pas aussi intelligents que les humains, mais ils sont appelés à être plus intelligents que les logiciels que nous connaissons aujourd’hui. Selon lui, les Caas sont appelés à devenir l’équivalent des systèmes d’exploitation des années 80 et 90. Apple et Google se sont lancés dans la guerre des assistants intelligents et demain, ils ouvriront certainement leurs API pour que leurs plateformes Caas s’intègrent à tout leur écosystème. Le but, tout rendre plus intelligent : votre agenda, votre téléphone, votre téléviseur, vos vêtements…

. Les désagréables préférences raciales révélées par la rencontre en ligne – Quartz
L’application de rencontre en ligne Are You Interested – AYI : https://www.ayi.com – a publié des données provenant de quelques 2,4 millions d’interactions qui montrent certaines préférences ethniques fortes dans les tendances de rencontres. Les femmes noires préfèrent entrer en contact avec des hommes noirs, par contre les hommes noirs, latinos et blancs préfèrent entrer en contact avec des femmes asiatiques, alors que les hommes asiatiques préfèrent surtout les femmes latinos.

. Les paiements mobiles se diffusent chez les indiens les plus pauvres – NYTimes.com
Inspiré du succès de M-Pesa au Kenya, MoneyOnMobile – http://www.money-on-mobile.net – est son équivalent indien permettant de payer avec son téléphone mobile. Avec 3,2 milliards de dollars transférés en 2012, le service connaît un grand succès parmi les nombreuses solution de paiement mobile qui ont vu le jour suite à M-Pesa (dont Easypaisa au Pakistan, bKash au Bangladesh… qui cumulent tous deux encore plus de paiements que la solution indienne) et pourraient atteindre 350 milliards de dollars en 2015, soit 30 % des paiements indiens ! Avec 75 millions d’utilisateurs (contre 18 millions pour M-Pesa) et 163 000 points de ventes équipés (contre 79 000), le système séduit par sa simplicité. La transaction moyenne s’établit à 1,5$…

. Les écoles utilisent des outils web sans mesurer les risques – NYTimes.com
Aux Etats-Unis de plus en plus d’écoles adoptent des services basés sur le web pour leurs élèves, mais une étude vient de révéler que ces fournisseurs de services n’étaient pas parfaits en terme de confidentialité des données qui leurs étaient confiées par les écoles.

. The New Global Start-Up Cities – Richard Florida – The Atlantic Cities
Richard Florida s’intéresse à la nouvelle géographie des startups et du capital risque…

. Oubliez les Big Data, l’avenir est aux Small Data, et Facebook vient de les acheter ! – Quartz
Onavo – http://www.onavo.com – est une startup qui vient d’être rachetée par Facebook. Elle compresse les données pour permettre à nos mobiles de mieux utiliser l’internet…

. Edward Snowden : « J’ai déjà gagné » – The Washington Post
« J’ai déjà gagné », déclare Edward Snowden en une du Washington Post. Le quotidien américain publie une interview de l’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité à l’origine des fuites sur le programme de surveillance américain. Snowden déclare que sa mission est accomplie : « Je n’aspirais pas à changer la société. J’aspirais à donner à la société une chance de décider si elle voulait changer »…

. La psychologie des commentaires en ligne – The New Yorker
L’anonymat des commentateurs en ligne favorise ce que le psychologue John Suler a appelé « l’effet de désinhibition », qui favorise la hargne de la foule en ligne, comme si ce qu’elle faisait alors était sans conséquence comme s’en étonne Nick Bilton : http://bits.blogs.nytimes.com/2013/12/24/is-the-internet-a-mob-without-consequence. Selon une étude, les commentateurs anonymes ont plus tendance à être inciviles que les intervenants non anonymes. Mais l’anonymat encourage également la participation – car on n’a plus a se démarquer individuellement – et stimule la pensée créative car favorise la prise de risque. Les études montrent aussi que si les commentateurs anonymes étaient plus susceptibles d’être à contre-courant ou plus extrêmes que les commentateurs non-anonymes, ils étaient beaucoup moins susceptibles de faire changer d’opinion ceux qui les lisent : l’anonymat rend moins influent et moins crédible. Comme l’a montré Alfred Bandura, la responsabilité personnelle devient plus diffuse dans un groupe ce qui encourage l’agressivité, les raccourcis mentaux… ce qui favorise les évaluations simplistes de problèmes complexes. Reste que commenter est une façon de partager une expérience ou une réalité.

. Décentraliser l’internet – The New Yorker
A mesure que les révélations de Snowden s’accumulent, les initiatives pour revenir à internet moins centralisé se multiplient. Joshua Kopstein pour le New Yorker revient sur plusieurs initiatives, comme ArkOS – https://arkos.io/ – un système pour démultiplier les serveurs. Eben Moglen propose la Freedom Box – https://freedomboxfoundation.org/learn/ – et Privoxy http://www.privoxy.org/. « Le défi est de rendre ces alternatives aussi sécurisées, commode et séduisante qu’un compte Google », rappelle le designer Brennan Novak, à la tête de Mailpile – https://www.mailpile.is. La communauté existe, mais elle peine à faire passer le message aux gens qui ne sont pas à l’aise avec la technologie, explique Irina Bolychevsky, de Redecentralize.org – http://redecentralize.org – un groupe de soutien pour des initiatives favorisant un web moins centralisé. Et le New Yorker de citer encore BitMessage – http://bitmessage.org – une solution de communication par email décentralisée, ou NameCoin – http://namecoin.info -, un système pour décentraliser le DNS lui-même…

. Pourquoi les joueurs ont du mal à décrocher d’un jeu de tir en vue subjective ? – The New Yorker
Depuis l’invention de Doom en 1993, le succès des first-person Shooters ne s’est jamais démenti. Pourquoi ? Parce que leurs qualités (la vue subjective, la violence, la tridimensionnalité…) plongent les joueurs dans l’état de Flow, chère au psychologue Mihaly Csikszentmihalyi. Les jeux vidéo sont des systèmes favorisant la prise de décision rapide qui est très stimulante ainsi qu’une plongée dans des expériences que nous n’avons pas régulièrement, alors que nous sommes toujours câblés pour la chasse. Ensuite, le tir à la première personne, nous donne une capacité à contrôler notre environnement qui est un élément fondamental à notre bonheur, analyse Maria Konnikova pour le New Yorker en citant plusieurs études. En 2009, le psychologue Leonard Reinecke signalait déjà que les jeux vidéo étaient étonnamment efficaces pour lutter contre le stress, la fatigue et la dépression…

. Peut-on échapper à la « télévisionnisation » de YouTube ? – S.I.Lex
Une vague de plaintes sans précédent s’est abattue depuis 2 semaines sur un grand nombre de vidéos postées par des utilisateurs de YouTube, frappant en priorité, les YouTubeurs, cette frange d’utilisateurs entre les pro et les amateurs qui monétisent leurs vidéos par le biais de publicités. Leurs vidéos, qui comportent des contenus protégés (remixés ou plutôt transformés), sont désormais épinglés et leurs revenus sont reversés aux ayants droits originels ! Pour le juriste Lionel Maurel, cette copyright apocalypse est la nouvelle étape de la télévisionnisation de YouTube, qui choisit de favoriser les producteurs traditionnels au détriment des amateurs, avec un acteur majeur capable de changer les règles du jeu du jour au lendemain. Après avoir proposé un havre, une zone de tolérance, permettant à de nouvelles formes de créativité d’émerger, YouTube reprend la main par l’intermédiaire de ContentID, son robocopyright. Seule solution pour contrer YouTube, introduire des exceptions de droit en faveur des pratiques transformatives, afin que les acteurs privés, comme YouTube, ne créent pas un ordre juridique parallèle où il serait seul maître en son domaine. « A terme, c’est aussi le recours à des plateformes centralisées de diffusion qu’il faut interroger, car c’est lui qui a conduit à l’émergence de Leviathans incontrôlables comme YouTube, qui ont changé le sens profond d’Internet et appauvri ses potentialités.  »

. Coder le droit à la vie privée – Wired.com
En juin 2013, Eric Klinker de BitTorrent s’énervait contre les révélations d’Edward Snowden et livrait une vibrante défense des protocoles distribués, comme le navigateurs uProxy – https://uproxy.org – ou Pursuit – http://www.fp7-pursuit.eu/PursuitWeb/ – qui imagine un internet sans serveurs. « Notre droit à la vie privée est un droit, pas un choix ». Pour restaurer la vie privée, nous devons repenser la manière même dont le web fonctionne, puisqu’il a été conçu pour la surveillance.

. Dans la Silicon Valley, de jeunes pousses se lancent à l’assaut de l’agroalimentaire – LeMonde.fr
Elles s’appellent Hampton Creek Foods, Beyond Meat, Moderne Meadow, New Frontier Foods ou encore Soylent et proposent de produire des substituts végétal à l’oeuf, aux blancs de poulets, des chips avec des algues ou des boissons capables de satisfaire les besoins nutritionnels journaliers… Des startups à la conquête d’une nouvelle alimentation, plus respectueuse de l’environnement, des ressources naturelles… Selon CB Insights, 350 millions de dollars ont été investis dans ce type de startup en 2012 (contre 50 en 2008). Produits de niches, bio ou végétariens… il leur faudra encore convaincre de leurs bienfaits le grand public.

. Vivre sans argent en France, pas si difficile que ça – Le nouvel Observateur
Le projet Eotopia de Benjamin Lesage… http://www.eotopia.org Vivre sans argent en communauté…

. us+
Vidéo du service US+, un service qui augmente Google Hangouts d’un système d’analyse du discours et de l’expression faciale pour améliorer les conversations… http://lauren-mccarthy.com/usplus/

. La fouille de données expose des problèmes embarassant pour les Moocs – Technology Review
Non seulement la participation des élèves est en baisse sur les Moocs, mais l’implication des enseignants dans les discussions en ligne est pire, estime une récente étude qui s’est intéressée aux forums associés aux cours. Pire, la participation des professeurs dans les forums augmente le taux d’abandon (même si elle augmente le taux de commentaires) !

. Les revenus de Google en France seraient nettement supérieurs à ce qu’il déclare – LeMonde.fr
Selon une étude menée par une petite entreprise française spécialisée dans le référencement, les résultats de Google en France serait de 1,43 milliards d’euros, alors que le géant ne déclare que 193 millions d’euros en France. Surveiller Google ?

. Les effets de la crise se sont concentrés en banlieue – LeMonde.fr
Depuis la crise de 2008, l’écart de revenus entre les quartiers classés en Zones urbaines sensibles et les autres territoires urbains ne cesse de se creuser.

. « Une journée dans la peau d’Edward Snowden » – Bug Brother
« Il est impossible à un non-professionnel de sécuriser son ordinateur de façon à empêcher un professionnel motivé d’y pénétrer, il est par contre tout à fait possible de créer des fenêtres de confidentialité, de disparaître le temps d’une connexion, d’apprendre à communiquer de façon furtive, discrète et sécurisée, à échanger des fichiers sans se faire repérer et donc d’avoir « droit à son quart d’heure d’anonymat ». » Jean-Marc Manach

. Roues imaginaires, roues possibles – une enquête visuelle et deux propositions théoriques | Déjà vu
Patrick Peccatte, spécialiste de l’histoire des images, revient sur les monowheel, ces véhicules constitués d’une seule roue où le conducteur est à l’intérieur de la roue elle-même… Au terme d’une longue et passionnante enquête visuelle qui cherche à repérer tous les modèles ayant existé, ceux ayant été construits, comme ceux ayant été imaginés, l’historien des images, tente une taxonomie de ce véhicule autonome… qui distingue une sélection culturelle des images de fiction… et qui distingue les images projectives, c’est-à-dire des images idéalisées qui évoquent plus la plausibilité que la possibilité. Une lecture qui pourrait aider à lire la prospective, assurément.

. LPM promulguée : la dérive du politique vers la surveillance généralisée | La Quadrature du Net
Nous avons désormais des lois en accord avec le régime post-démocratique dans lequel nous sommes ;-(.

. 14 prédictions pour 2014 | Nesta
Le Nesta, l’agence de l’innovation britannique, publie ses 14 prédictions pour 2014… Parmi les plus intéressantes : l’énergie renouvelable dans mon jardin, la montre du volontariat extrême, la donnée comme service, l’innovation sociale urbaine généralisée…

. Real Time #Bored in School Map
La carte des élèves qui s’ennuient à l’école #twitter #bored #school…

. Que peut faire l’Europe pour booster l’innovation publique ? – La 27e Région
Le rapport européen, rédigé par Christian Bason du MindLab danois, « Powering European Public Sector innovation  » http://ec.europa.eu/research/innovation-union/pdf/PSI_EG.pdf propose des solutions pour favoriser l’innovation publique en Europe. Malgré son côté libéral (faire du secteur public une machine à créer de la croissance) assez typique des positions européennes, le rapport invite l’Europe et les Etats-membres à la coconception des services publics et invite les administrations à prendre une posture d’entrepreneurs publics.

. Le FBI peut activer la webcam en toute discrétion – Numerama
Souriez vous êtes filmé, et n’en savez rien !

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *