Musique : les majors acceptent enfin Internet