CMGI, Sun et Novell misent sur le bureau virtuel.