Un an après : la Vallée du multimédia n’attire pas la foule