"L’Europe voit encore trop IPv6 comme un mal nécessaire sans en mesurer les opportunités."