La machine à remonter la Toile nous ramène aux jours glorieux du Net