Un « portail du XXIème siècle » britannique