La pression de l’industrie radicalise les pratiques d’échanges de fichiers

Face à la pression des éditeurs musicaux sur les réseaux P2P et leurs utilisateurs, de nouvelles pratiques, plus radicales, émergent rapidement. Les communautés d’utilisateurs se tournent vers l’utilisation de logiciels de cryptage et d’anonymisation et pour ce faire, contribuent à en améliorer la performance et l’ergonomie. Des réseaux plus sécurisés que ceux de KaZaA et Morpheus, tels que Blubster, gagnent des utilisateurs. Il en va de même d’outils tels que Waste, qui permet d’échanger des fichiers dans des communautés fermées de quelques dizaines d’utilisateurs.
Par un intéressant court-circuit, ces développements intéressent à leur tour des entreprises à la recherche de formes d’échanges à la fois plus sécurisées et plus fluides.
L’info : http://www.businessweek.com/magazine/content/03_37/b3849089_mz063.htm
Blubster : http://www.blubster.com
Waste n’est en principe plus disponible : http://www.nullsoft.com/free/waste. Il n’est cependant pas difficile à trouver en ligne.
Locutus, une création de Ian Clarke, fondateur du réseau FreeNet, utilise les principes de FreeNet pour sécuriser les échanges internes aux entreprises : http://locut.us/

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *