La « révolution tranquille » du B2B

Oubliées les « places de marché » et les transformations radicales des modèles d’affaires, l’e-Business se porte bien et les entreprises les plus installées en sont aujourd’hui les leaders. Selon eMarketer, les échanges électroniques inter-entreprises atteindront 1 400 milliards de dollars en 2003 – un ordre de grandeur proche du PIB de la France – et 2 400 milliards en 2004. Les applications-clé sont connues : réorganisation des chaînes d’approvisionnement, assemblage de services au travers des web services, réduction des tâches administratives et accélération des remontées d’information depuis les points de vente.
L’info : http://www.forbes.com/best/2003/1002/001.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *