Les ordinateurs apprennent de nouveaux alphabets

Pour 10 millions de personnes à travers le monde, l’internet n’est pas un outil très convivial parce qu’il ne parle pas leur langue. En effet, de nombreux alphabets ne sont pas encore encodés ce qui signifie que des millions de personnes ne peuvent pas écrire d’e-mail, construire un site web ou chercher dans des bases de données avec leurs alphabets maternels. Un groupe de linguistes de l’université de Berkeley travaille à intégrer encore une centaine d’alphabets dans le standard unicode, un standard qui assigne un numéro identifiant unique à chaque caractère écrit.
L’info : http://www.technologyreview.com/articles/print_version/innovation10903.asp
La Script encoding initiative du département de linguistique de l’université de Berkeley : http://www.linguistics.berkeley.edu/~dwanders/

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *