L’internet est-il toujours ouvert et concurrentiel ?

En étudiant la concentration du « secteur de l’internet » (opérateurs et fournisseurs d’accès, portails et moteurs de recherche, logiciels de base) aux Etats-Unis, Eli Noam, professeur d’économie à l’université de Columbia, constate que le degré de concentration de ces entreprises a toujours été particulièrement élevé et qu’après avoir décru jusqu’en 1996, il a augmenté depuis. L’internet serait même plus concentré que le secteur des mass media et tout autant que l’informatique ou les télécoms « traditionnels ». En particulier, les 10 plus importantes entreprises réalisent 65 % du chiffre d’affaires de la totalité du secteur. Les conséquences possibles : des prix plus élevés que ce qu’ils pourraient être, un ralentissement de l’innovation, et un besoin de régulation qui sera contrecarré par l’influence des entreprises dominantes sur le secteur et sur les régulateurs eux-mêmes. « Ces conclusions peuvent ne pas correspondre avec l’image d’ouverture et de concurrence que l’internet donne de lui-même, mais les stratégies d’entreprises comme les politiques publiques ont intérêt à disposer d’une évaluation réaliste de la situation », conclut l’auteur.
L’info : http://206.191.55.162/MLISTS/news2003/0106.html
L’étude d’Eli Noam, « The Internet still wide, open and competitive » (.pdf) : http://intel.si.umich.edu/tprc/papers/2003/200/noam_TPRC2003.pdf

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *