Les promesses de la fouille textuelle

Les logiciels de fouille textuelle (text-mining) – développés par exemple par les sociétés SPSS ou ClearForest – sont capables de « lire » 250 000 pages à l’heure. Ces logiciels permettent de catégoriser les données en examinant le contexte qui entoure les mots recherchés, de trouver les similitudes et les différences entre documents disparates et de générer des cartes de leurs recherches pour « surligner » l’information traitée… Ils sont particulièrement adaptés pour analyser les données non structurées, les documents internes, les mails, les retranscriptions de conversations téléphoniques, etc. Des agences gouvernementales américaines, des institutions privées, des universités utilisent la fouille de texte pour conduire des recherches élaborées. L’université de Chicago utilise ce genre de programme pour étudier les corrélations existantes entre les migraines et le magnésium.
L’info (enregistrement obligatoire) : http://www.nytimes.com/2003/10/16/technology/circuits/16mine.html
SPSS : http://spss.com
ClearForest : http://clearforest.com

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *