Ocde : la « technicité » des économies continue de s’accroître

Malgré le ralentissement économique et les difficultés du secteur des TIC, la technicité des économies de l’Ocde (Organisation de coopération et de développement économiques) continue de s’accroître : c’est ce que révèle la nouvelle édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l’industrie de l’Ocde.
D’après les statistiques sur la productivité, les États-Unis, le Canada, les Pays-Bas et l’Australie bénéficient de la plus forte stimulation induite par les investissements dans les TIC. Dans tous les pays, une bonne partie de la croissance de la productivité du travail, en dehors du secteur de l’agriculture, est concentrée dans des activités à forte technicité, notamment les services des TIC.
La technicité croissante des économies de l’Ocde s’accompagne d’une augmentation des échanges internationaux. Le ratio des échanges au PIB a progressé de quelques deux points aux États-Unis et dans l’Union européenne au cours des années 90. Les échanges de biens de haute technologie, comme les avions, les ordinateurs, les produits pharmaceutiques et les instruments scientifiques, représentent désormais plus de 25 % du commerce total, contre moins de 20 % au début des années 90.
Courte synthèse en français : http://www.ocde.org/document/43/0,2340,fr_2649_37409_17208619_1_1_1_37409,00.html
Synthèse étendue en anglais (.pdf) : http://www.ocde.org/dataoecd/41/0/17130709.pdf
L’Ocde rend également publiques ses « recommandations pour l’optimisation des avantages des services internet haut débit aux fins du développement économique et social ». Dans la lignée des précédents travaux de l’organisation, celles-ci mettent en avant le rôle de la concurrence sur les marchés des communications et entre les technologies, celui des gouvernements comme « utilisateurs modèles » et régulateurs des inégalités territoriales, ainsi que l’importance de la confiance et de la sécurité : http://www.ocde.org/document/11/0,2340,fr_2649_37409_16301067_1_1_1_37409,00.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *