IPv6 en Asie-Pacifique : les temps des applications

JapPresse et InnovAsia Research publient une nouvelle étude sur le déploiement et les applications du protocole IPv6 en Asie-Pacifique. L’étude se focalise sur les applications et présente l’état des services commerciaux au Japon et en Asie. Au Japon, où 17 Fournisseurs d’accès internet (FAI) proposent déjà des connexions IPv6 et où l’on estime à 10 000 le nombre de particuliers connectés via IPv6, l’heure est à la propagation. Les applications concrètes arrivent sur le marché : électroménager intelligent, capteurs connectés, surveillance médicale à domicile, véhicules intelligents… Outre de nombreux exemples concrets, l’étude présente également les projets et les visions des grandes entreprises asiatiques du secteur.
L’info : http://www.jap-presse.com et http://www.innovasia-research.com
Parmi les très nombreuses applications IPv6 présentées, notons par exemple le « Field Cast » de l’opérateur télécom NTT East qui consiste à distribuer du contenu en temps réel, adapté à l’état de la connexion dont chaque utilisateur dispose en maintenant la session grâce à Mobile IPv6. Supposons par exemple une session de chat entre un utilisateur muni d’un assistant personnel et un autre installé devant son poste de travail fixe. Quand l’utilisateur mobile est connecté à un réseau cellulaire, l’échange est purement textuel et l’image des interlocuteurs est dégradée. S’il passe dans une zone de couverture 3G, la conversation sonore devient possible. Si le Wi-Fi est disponible, l’image s’agrandit et la qualité sonore s’améliore. Enfin, quand l’utilisateur arrive chez lui ou au bureau, la connexion à très haut débit lui permet de passer en mode visioconférence et d’avoir une image en très haute résolution. Et pendant tout le trajet, la communication est maintenue grâce à Mobile IPv6.
Notons aussi l’exemple du promoteur immobilier Shimizu Corp. qui a installé un système de gestion domotique IPv6 sur l’immeuble qui accueille son centre de R&D lui permettant de contrôler électricité, climatisation, téléphone, etc. Chaque élément s’est vu doté d’une adresse IP et tous les dispositifs sont regroupés sur un réseau unique manipulable et programmable à distance via l’internet.
L’info : la rédaction et Jap’Presse (http://www.jap-presse.com), agence de veille du marché japonais des NTIC.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *