La vente de contenus sur l’internet progresse, mais est-elle profitable ?

Selon l’Online Publishers Association (OPA, l’Association américaine des éditeurs en ligne), les consommateurs ont acheté pour 748 millions de dollars de contenu pour la première moitié de 2003 (23 % de plus que pour les 6 premiers mois de 2002).
Le communiqué de presse de l’OPA : http://www.businesswire.com/cgi-bin/cnn-storydisplay.cgi?story=/www/bw/webbox/bw.092303/232665545.htm
Le rapport (.pdf) : http://www.online-publishers.org/opa_paid_content_report_09222003.pdf
L’OPA publie également un rapport sur la démographie et l’usage des acheteurs en ligne qui montre que les acheteurs de contenus en ligne ont tendance à être plus jeunes et qu’ils disposent de revenus plus modestes que la moyenne des internautes. (.pdf) : http://www.online-publishers.org/opa_paid_content_demo_09192003.pdf
Réagissant aux bons chiffres publiés par l’OPA, la publication en ligne de l’université de Wharton rappelle que la définition des contenus en ligne que retient l’OPA amalgame des secteurs très différents, de l’édition aux petites annonces en passant par les cartes postales en ligne. Certains chiffres que déclarent les éditeurs sont parfois plus des transferts comptables entre édition papier et édition en ligne que des réels revenus en ligne. Cependant, conclut l’article, les experts et éditeurs d’informations semblent convaincus que les temps ont changé et que l’information et le contenu, petit à petit, deviendront payants. Le professeur d’économie Peter S. Fader rappelle que cela est certainement vrai pour les consommateurs et les professionnels qui cherchent de l’information très spécialisée, ou encore pour ceux qui manquent de temps et pour chercher l’information dont ils ont besoin, mais pas forcément pour les autres… Des études montrent ainsi que les consommateurs ne sont pas forcément résignés à payer : en 2002, Jupiter Research avait montré que 60 % des répondants à une enquête n’étaient pas prêt à dépenser de l’argent pour acheter du contenu en ligne même si les versions gratuites venaient à disparaître.
« Selling content on the Internet : It’s happening, But is it profitable  ? » : http://knowledge.wharton.upenn.edu/index.cfm?fa=viewArticle&ID=872

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *