La high-tech cherche son avenir dans la vieille économie

Habituées à se différencier par l’innovation et le marketing, les entreprises high tech doivent apprendre des secteurs à faible croissance la manière de se différencier par les coûts et la productivité, « à l’ancienne ». C’est le message d’un article du McKinsey Quarterly.
« Ce que la high-tech peut apprendre des secteurs à faible croissance » : http://www.mckinseyquarterly.com/article_abstract.asp?ar=1352&L2=4&L3=43&srid=27&gp=0

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *