La high-tech cherche son avenir dans la vieille économie