Le virtuel prend de la valeur

L’ouverture du site Gaming Open Market marque une nouvelle étape dans le développement d’une « culture du virtuel », et de la valeur qui lui est associée. Le service vise à devenir un marché boursier des biens virtuels utilisés sur les communautés de jeu en ligne. Qu’il s’agisse de There, Ultima Online ou Second Life, toutes ces communautés ont créé leurs propres monnaies fictives, utilisées par les joueurs pour s’échanger des biens, acquérir des pouvoirs magiques ou modifier leurs avatars. Ces monnaies virtuelles ont donc désormais un « cours officiel », exprimé lui en « véritables dollars », et peuvent être échangées sur ce qui pourrait devenir le premier marché coté des valeurs virtuelles.
Plusieurs initiatives similaires ont d’ailleurs vu le jour cette année, notamment le très populaire Blogshares, qui faisait figure de « Bourse du blog », et permettait aux internautes d’acquérir des actions fictives de leurs blogs favoris, et de gérer un portefeuille virtuel dont la valorisation était liée à l’évolution de la popularité des blogs.
En outre, un journaliste américain, Julian Dibbell a parié récemment que le 14 avril 2004, la vente de biens virtuels constituera sa première source de revenus. Il publie sur son blog un état du marché des échanges entre joueurs d’Ultima Online. L’indice cumule les valeurs réelles des biens imaginaires (habits ou décors virtuels, monnaies fictives, etc.) mis en vente sur eBay.
Plus que jamais, le cours du virtuel est en hausse…
L’info : http://www.transfert.net/a9495
Gaming Open Market : http://www.gamingopenmarket.com
There : http://www.there.com
Utima Online : http://www.uo.com
Second Life : http://secondlife.com
Blogshares (qui vient de fermer son service) : http://www.blogshares.com
Julian Dibbell : http://www.juliandibbell.com/playmoney

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *