Une gare de triage pour les informations et les processus informatiques

La nouvelle entreprise de Halsey Minor, créateur de Cnet, s’appelle Grand Central Communications (GCC), d’après la fameuse gare new-yorkaise Grand Central Station. Son objectif : faire de l’intégration de systèmes et d’applications hétérogènes, cauchemar quotidien des informaticiens et source majeure de chiffre d’affaires pour les sociétés de services, un service externalisé.
Grand Central Communications s’appuie sur un réseau de communication IP qui lui est propre, connecté à l’internet, pour connecter, partager et gérer des processus automatisés reliant des applications, voire des entreprises différentes, sans exiger de modifications dans les systèmes d’information : GCC joue le rôle de gare de triage. Par exemple, le chimiste Eastman permet à chacun de ses clients d’intégrer les données de son catalogue de 1 200 produits au sein de son propre système ; la banque Wachovia alimente les postes de travail de ses courtiers à partir de 130 sources différentes…
Le système repose sur quelques fondements simples : un annuaire ; des filtres et « connecteurs » permettant de relier entre eux la plupart des formats d’échange (des formats Electronic Data Interchange (EDI) traditionnels à XML (eXtensible Markup Language) en passant par divers protocoles de web services et les formats propriétaires des grandes applications du marché) ; et un langage d' »orchestration » (BPEL4e, pour Business Process Execution Language for Everything) qui permet de créer des processus complexes reliant des données et des applications différentes.
L’info : http://www.business2.com/articles/web/0,1653,53682,00.html
Grand Central Communications : http://www.grandcentral.com
D’autres entreprises s’attaquent à des modèles similaires : http://www.infoworld.com/article/03/03/07/10commone-sb_1.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *