L’externalisation de services, un enjeu de la campagne présidentielle américaine

Le mouvement croissant d’externalisation de services hors des Etats-Unis (« offshoring »), qui touche le développement de logiciels, la fabrication d’équipements électroniques, les centres d’appel et, de plus en plus souvent, des tâches de conception et de R&D, est devenu l’un des thèmes de débat de la campagne américaine.
John Kerry sur la question : http://www.johnkerry.com/issues/economy/outsourcing.html
La Maison Blanche est libérale, mais prudente : http://www.whitehouse.gov/news/releases/2004/02/20040219-3.html#18
Longue liste d’articles et d’études sur le sujet : http://www.stc-siliconvalley.org/offshoring/
L’éditorialiste de CNet Declan McCullagh considère que l' »offshoring » est positif pour l’économie : http://news.com.com/2010-1028-5162847.html .
McKinsey consacre un rapport (téléchargement gratuit sur enregistrement) à l’externalisation. Sa conclusion : à long terme, celle-ci bénéficie tant aux Etats-Unis qu’aux pays vers lesquels l’externalisation se réalise : http://www.mckinsey.com/knowledge/mgi/offshore/
Cyberlodge, un nouveau « cybersyndicat » créé sur l’initiative de la centrale AFL/CIO, rassemble des salariés occasionnels et des freelances et se consacre principalement à la lutte contre l’externalisation : http://www.cyberlodge.org

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *