Antennes intelligentes pour réseaux téléphoniques mobiles

Les chercheurs de la Queen Mary University de Londres ont mis au point une nouvelle technologie qui permet d’augmenter la capacité des réseaux téléphoniques mobiles sans installer de nouvelles antennes. Jusqu’à présent, les appels passés par les utilisateurs de téléphones mobiles sont pris en charge par l’antenne qui couvre la zone où ils se situent. Ces zones de couvertures sont appelées cellules et leur taille est fixe. Lorsque de nombreux appels essayent d’accéder au réseau mobile simultanément, la capacité d’une cellule peut-être insuffisante : le réseau est alors saturé et il est impossible d’appeler. La technologie Co-operating Smart Antennas permet de modifier la géométrie des cellules en fonction du trafic. Une partie de celui-ci peut ainsi être déporté temporairement sur une cellule adjacente peu utilisée. Le système permet aux antennes de dialoguer et de répartir les ressources vers les zones qui en ont le plus besoin. Selon le professeur Laurie Cuthbert : »l’installation de mats supplémentaires ne résoudra pas le problème de la saturation des réseaux de téléphonie mobile. Nous devons faire un meilleur usage des mats déjà en place. Les « antennes intelligentes » pourraient avoir une importance prépondérante pour la mise en place du réseau mobile de troisième génération.
L’info : BE Royaume-Uni, numéro 43 – 16 mars 2004 – Ambassade de France à Londres / Adit http://www.adit.fr – Abonnement gratuit par e-mail : subscribe.be.royaumeuni@adit.fr ou http://www.bulletins-electroniques.com et http://www.qmul.ac.uk/poffice/nr220104.shtml et http://www.newscientist.com/news/news.jsp?id=ns99994613
Le laboratoire Antenne de la Queen Mary University : http://www.elec.qmul.ac.uk/research/antennas/index.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *