Des labels de confiance pour le commerce électronique ?

Une étude publiée par la Commission européenne pointe du doigt le décalage entre pays du Nord et du Sud quant à l’utilisation des services de commerce électronique. Suédois, Danois et Néerlandais (dont respectivement 37 %, 36 % et 31 % des sondés déclarent avoir déjà effectué des achats en ligne) cavalent en tête alors qu’Italiens, Portugais et surtout Grecs (3 %) sont à la traîne. Dans l’ensemble, ce sont seulement 16 % des citoyens de l’Union européenne qui effectueraient des achats en ligne. David Byrne, Commissaire en charge de la santé et de la protection des consommateurs, explique ce faible pourcentage par un déficit de confiance. La Commission réfléchit à la mise en place de « labels de confiance » qui seraient octroyés par des tiers indépendants pour « garantir la fiabilité des sites et jouer un rôle important en soutenant la législation en matière de protection des consommateurs et en renforçant la confiance du public dans le commerce en ligne ». Un document stratégique relatif à la « cyberconfiance » des consommateurs devrait voir le jour en 2004.
L’info : http://www.vnunet.fr/actu/article.htm?numero=12085&date=2004-03-16 et http://www.weblmi.com/news_store/2004_03_16_L_Europe_du_Nord_com_71/News_view
L’étude (.pdf) : http://europa.eu.int/comm/consumers/topics/btoc_ecomm.pdf
A noter que, si l’on en croit les intervenants de la première réunion du groupe « Confiance et sécurité » réuni par la Fing, et notamment Georges Fischer, il paraît assez peu probable que la création d’un nouveau « label de confiance » ait un impact significatif sur la confiance et les achats : http://www.fing.org/confiance/article.php3?id_article=20&id_rubrique=2

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *