Haut débit 2004

L’Autorité de régulation des télécommunications (ART) a annoncé que le haut débit serait son chantier majeur pour 2004. L’objectif est double : étendre la couverture haut débit du territoire national et améliorer la qualité de service du dégroupage en favorisant la concurrence entre les technologies et entre les acteurs.
Haut débit : un chantier majeur en 2004 pour l’ART (.pdf) : http://www.art-telecom.fr/communiques/lettre/pdf/lettre36.pdf
Cette annonce intervient alors même que le rythme de dégroupage français se poursuit à vitesse grand V. Sous l’impulsion notamment des « nouveaux entrants » tels Cegetel ou Tiscali, le nombre de lignes dégroupées (partiellement) a crû de 56 % en trois mois, pour atteindre le chiffre de près de 360 000 lignes au 1er mars 2004, toujours selon l’ART. Parallèlement, ce sont pas moins de 173 nouveaux « sites de dégroupage » – locaux fournis par France Télécom aux opérateurs alternatifs pour qu’ils y installent leurs propres matériels de télécommunications – qui ont été ouverts depuis le 1er janvier.
L’info : http://www.vnunet.fr/actu/article.htm?numero=12076&date=2004-03-15
L’ART a mis en ligne une étude comparative sur le marché européen de l’accès haut débit. On y remarque qu’en nombre d’accès rapporté à la population, la France se situe dans la moyenne européenne (6 %), les meilleurs chiffres revenant au Danemark (12,7 %), à la Belgique (12,1 %) et aux Pays-Bas (11,5 %).
L’info : http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/20040319113250
Les éléments de comparaison européens : http://www.art-telecom.fr/dossiers/degroup/comparaison/index-d.htm

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *