L’e-commerce pleinement intégré dans la stratégie des distributeurs américains

Selon l’enquête 2004 de l’e-tailing Group, les responsables e-commerce des distributeurs américains se sentent désormais pleinement intégrés à la stratégie multi-canaux de leur entreprise. Seuls 13 % des sites d’e-commerce sont encore isolés dans une filiale à part. 25 % des e-marchands ne vendent que sur l’internet ; 37 % combinent vente par catalogue, vente en magasin et vente en ligne. La principale source de trafic est l’accès direct à la page d’accueil via la saisie du nom de domaine ou un site de recherche. Viennent ensuite le catalogue papier du distributeur et le marketing direct par courriel. Les taux de conversion des visites en achats, pour les 58 % de vendeurs qui savent le mesurer, se situe entre 2 et 3 %. Parmi les progrès à prévoir, les outils de mesure (un e-marchand sur deux ne connaît pas le taux d’abandon d’un achat en cours), la personnalisation, les outils de recherche et les ventes croisées.
L’info : http://www.emarketer.com/news/article.php?1002734
Résultats (très) détaillés : http://www.e-tailing.com/research/merchantsurvey/index.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *