Courriel, version 2

Dans Many2Many, Ross Mayfield déclare la mort de l’e-mail comme dispositif central des communications interpersonnelles sur l’internet. Motifs ? Le spam, bien sûr, mais plus encore, l’afflux de messages indifférenciés, copiés à un nombre excessif de destinataires, interrompant sans cesse les tâches en cours. Suivant Esther Dyson, Mayfield imagine une nouvelle « écologie » de l’information et de la communication, dans laquelle le courriel serait très largement remplacé par des espaces de coopération pour les échanges au sein de groupes, des blogs pour les messages publics, des fils RSS et Atom pour l’information et la notification, et des logiciels de « réseaux sociaux » pour les échanges au sein d’un cercle d’amis.
L’info : http://www.corante.com/many/archives/2004/06/08/the_state_of_email.php
Le futur de l’e-mail selon Esther Dyson : http://weblog.edventure.com/blog/_archives/2004/5/20/71527.html
La conférence Inbox a longuement débattu de l’avenir du courriel : http://www.inboxevent.com/2004/
Compte-rendu très riche mais difficile d’accès par Ross Mayfield : http://www.socialtext.net/inboxevent/index.cgi
La surenchère entre Google, Yahoo ou Lycos, à propos des capacités de stockage presque illimitées de leurs services de webmail, risque fort d’avoir des effets indésirables pour les entreprises. C’est l’avertissement formulé par la société norvégienne Ibas, spécialisée dans la récupération de données et l’investigation en matière de fraude informatique. Elle estime que ces services de webmail géants pourront se transformer en plaques tournantes de la fuite d’informations et de secrets industriels : http://www.lentreprise.com/actu/6690.1.html

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *