Pourquoi allons-nous géo-annoter l’espace physique ?

Jason Tester de FuturNow, après avoir participé à une expérience de géo-annotation virtuelle de lieux réels (un peu sur le modèle des Flèches Jaunes), explique que la motivation première à laisser une empreinte de son passage quelque part tient à des raisons sentimentales. Mais il en liste beaucoup d’autres.

La géo-annotation automatique (un appareil photo numérique avec localisation GPS qui enregistre les données géographiques et paramètres techniques de l’image au sein même de l’image), elle, peut être plus inquiétante, comme le souligne Karl Dubost. En publiant sur un site de partage de photographies – comme FlickR dont nous vous parlions il y a peu -, des données techniques (marque de mon appareil photo, identifiant personnel…), une part de nos données pourraient alors nous échapper.
Karl rappelle quelques règles de bonnes conduites qu’il faudrait implémenter dans toute la chaîne de la photographie numérique  :

  1. Les appareils de prise de vue devraient permettre de désactiver les métadonnées associées à une image.
  2. Les logiciels de retouche d’image devraient pouvoir proposer de rendre anonyme l’image
  3. Les logiciels de communications sur le net (messagerie instantanée, programme de courrier électronique, etc.) devraient proposer d’effacer toutes les méta-données avant l’envoi de la photo.
  4. Et enfin les services d’hébergements en ligne devraient pouvoir permettre l’effacement automatique des métadonnées et la possibilité de liste à contrôle d’accès (ACL), c’est-à-dire cette personne X a le droit de voir les métadonnées mais pas le public.
  5. Par défaut, sur tout l’ensemble de cette chaîne, l’accès aux métadonnées devraient être désactivé. Il faut que l’activation soit un acte volontaire.

Profitons-en pour signaler encore un remarquable billet du même auteur sur la nécessité de hiérarchies simples et intuitives dans les métadonnées.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Karl travaille au W3C, ce qui semble sur le sujet une très bonne source pour les tendances « standards » du web. Quels sont les réseaux sociaux du web, constitue la question suivante, de votre blog, il existe aussi des topologies, même au sein des maximes.

Répondre à Vincent Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *