Les journaux locaux participatifs sont-ils l’avenir des médias ?

Mark Glaser de l’Online Journalism Review publie un papier assez complet sur les sites médias citoyens "hyperlocaux" qui se multiplient depuis quelques temps notamment sur le territoire américain. Ces médias citoyens, ces journaux locaux communautaires, cet "Open Journalism", consistent en des micro-communautés animées par des journalistes ou des étudiants pour faire participer des citoyens à la publication d’information locale. L’article compare les différents modèles économiques retenus par certains de ces médias dont celui de The Northwest Voice qui semble sur le point de parvenir à ses premiers bénéfices après seulement 7 mois d’exploitation.

Trop récent pour que Mark Glaser ait pu en parler, le dernier média citoyen en vogue sera-t-il Pegasus News ? On le saura à Dallas en 2005 quand Pegasus distribuera son info via un journal papier, un site, des fils RSS, des SMS, des newsletters… Le modèle économique là encore déchaîne des commentaires : "plus les lecteurs contribuent, moins ils payent !"

La participation de chacun à l’information est aussi le sujet de ce reportage venu de 2014 (via Chryde), qui retrace l’histoire de l’internet telle qu’on la racontera peut-être un jour : de l’invention du World Wide Web au portrait des médias du futurs. Ce petit film d’anticipation censé provenir d’un musée des médias américains décrit l’un des chemins possible qui nous conduira peut-être à cet avenir plus inquiétant qu’idyllique où chacun serait rétribué à hauteur de sa participation au réseau.

Certes, 2014 est encore loin, mais ce n’est pas une raison pour que les patrons de presse ne commencent pas à se faire du souci face à la chute de leur audience vis-à-vis des plus jeunes lecteurs comme le souligne Adam Penenberg dans Wired. Assurément, un fossé générationnel est en train de voir le jour…

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Imaginons qu’un blog labelisé « Le Monde », animé par plusieurs abonnés du quotidien cartonne. Quelle sera l’attitude de la direction ? Un abonnement gratuit, deux abonnements gratuits, une contrepartie financière,…
    Il y a de cela quelques mois, Le Monde a décidé qu’il fallait être abonné à l’offre en ligne pour pouvoir poster sur les forums de la maison. Ca n’a pas contenté tout le monde mais cela a été l’occasion de faire le ménage.
    A priori, les contributeurs les plus acharnés ne font pas l’objet de gestes particuliers et cela fonctionne très bien comme ça. Avec des Blogs « Le Monde », les choses pourraient se passer autrement…Des blogs collectifs « Le Monde » pourraient d’ailleurs se créer entre des abonnés qui se seraient rencontrés sur les forums de la même maison ;o) Pas certain au final que la version de TypePad proposé aux abonnés permettent d’animer des blogs collectifs…

  2. Je suis pour ma part un peu sceptique sur ces tentatives de communautarisme par plateforme alors que les blogs facilitent plutôt un communautarisme par thématique ou par affection (que ce soit par opposition ou par reconnaissance) qui devrait transcender les solutions logicielles. Néanmoins, on ne peut nier l’effet plateforme, depuis les Skyblogs ou les blogs de Doctissimo par exemple. J’irais même plus loin, on voit bien qu’aujourd’hui l’un moteur qui préside au choix de sa plateforme de blogging tient à l’animation communautaire : le succès de TypePad auprès des chefs d’entreprise en est une belle démonstration. Est-ce à dire que pour réussir sa plate-forme il faut animer sa communauté ?…

  3. Nous nous lançons sur Niort au début 2005. J’ai divisé l’approche éditoriale en 5 thématiques. Nous commençons par l’ouverture sur le Monde.
    Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.
    Bien à vous.

Répondre à Rodolphe Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *