Le oui et le non à la constitution européenne sur le web décortiqués

Les camps du oui et du non sur la toile
Très intéressante étude, signalée par Pointblog de Franck Ghitalla et Guilhem Fouetillou de l’université de Compiègne sur l’impact des blogs et sites web lors du référendum sur la Constitution européenne en France. Leur étude démontre le déséquilibre entre les sites favorables à la Constitution et ceux qui y étaient défavorables (67 %), alors qu’une proportion exactement inverse s’exprimait sur les trois plus grandes chaînes télévisées. Les deux auteurs révèlent également que les deux camps étaient remarquablement structurés sous la forme de communautés compétitives offrant peu de liens vers des sites proposant des opinions opposées.

Comme ils le soulignent dans une interview accordée à NetPolitique :

« Internet est un media que les partis politiques ne peuvent faire l’économie de délaisser, la campagne sur le TCE a eu le rôle d’un déclencheur et le monde politique commence à prendre conscience du retard qu’ils ont accumulé sur ce sujet. […] Ce qui fait la richesse du web, et la force de certaines communautés qui le colonisent, c’est la capacité à fédérer des ressources et à susciter des relations transversales. C’est précisément le cas pour le camp du « non ». »

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *