Une blogosphère de droite et de gauche

Jean-Pierre Cloutier pointe avec raison l’étude (version .pdf) du New Politics Institute, même si celle-ci est un peu de parti pris (le New Politics Institute est étroitement associé au parti démocrate et au NDN, un organisme qui milite pour l’émergence de nouvelles bases progressistes et de nouveaux leaders). Selon les auteurs de l’étude, les blogues politiques de droite ont un fonctionnement très différent des blogues politiques de gauche : « La différence la plus marquante entre les deux blogosphères est la suivante : la blogosphère progressiste amène de nouveaux acteurs sur la scène politique ; la blogosphère conservatrice contribue à consolider ce qui était déjà un espace de cohésion de pensée », soulignent les auteurs. Si l’on en croit l’étude de Chris Bowers, la concentration de l’audience sur un faible nombre de blogues est toujours une réalité. Mais la tendance de 2003 qui faisait prévaloir en terme d’audience les blogs de droite à ceux de gauche, semble s’inverser.

En annexe de l’étude, signale encore Jean-Pierre Cloutier, on trouve un tableau comparatif des points forts respectifs des deux blogosphères politiques :

« Les blogues conservateurs sont plus susceptibles de comporter un volet local. Leur arrimage au message officiel fait en sorte que les médias traditionnels ne craignent pas de les citer, d’interviewer leurs auteurs, ce qui joue évidemment de manière convergente sur leur consultation.

Pour leur part, les blogues progressistes investissent davantage dans des logiciels d’édition ou des solutions d’hébergement indépendantes, dans des sondages en ligne, dans des fonctions de clavardage, bref dans l’offre d’un produit supérieur sur le plan technique. Ils suscitent davantage la création de collectifs, ne craignent pas de s’afficher pro-démocrates (contrairement aux conservateurs qui sont discrets sur leurs allégeances républicaines). »

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *