Le laser comme interface

Illustrations de quelques fonctionnalités de la méthode... Le développement d’interfaces qui répondraient au moindre geste de nos doigts devient d’autant plus pressant que les objets électroniques se miniaturisent et qu’il faut gagner de l’espace physique pour dialoguer avec les machines. Sur les assistants personnels, l’espace de saisie a fusionné avec l’espace de visualisation. Pour le laboratoire Ishikawa-Namiki Komuro de l’université de Tokyo, la prochaine étape logique sera d’enlever l’espace de saisie et son dispositif particulier (stylet, gant de données) au profit de simples gestes.

D’où la création du Smart Laser Scanner for Human Computer Interface qui permet aux utilisateurs d’inscrire des données avec de simples gestes. Couplée à une interface de projection, le système utilise une diode laser et un détecteur qui est capable d’acquérir les coordonnées 3D temps réel du laser.

John Anderton n’a qu’a bien se tenir…

Via We Make Money Not Art.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *