Enjeux 2006 : Des indices vers les nouveaux terminaux

Les progrès des batteries, écrans, mémoires et nouveaux réseaux pourraient amener rapidement à l’apparition de nouveaux terminaux.

Parfois, avant de voir de grands changements, il y a des signes avant-coureurs. C’est le cas de l’évolution des terminaux. Peut-être que la notion d’ordinateur va se banaliser au point de caractériser bien d’autres objets qui accèdent aussi à l’internet (qui contiennent des microcontrôleurs ou des ordinateurs complets malgré tout). Après les ordinateurs, les assistants personnels, les téléphones mobiles… et les lapins, chaque objet devrait être touché. Mais pour cela il faut rassembler quelques pièces de puzzle :

  • Une communication pas chère et banalisée : si les microcontrôleurs (et donc les objets intelligents) ont dépassé le nombre d’êtres humains en 2002, ce sont les Rfid (et donc les objets communicants) qui vont dépasser le nombre d’êtres humains en 2006. Cela sans compter les nouveaux réseaux dédiés aux objets : Zigbee, NFC… A quand la banalisation des objets intelligents ET communicants ?
  • Les écrans Oled promettent une baisse des prix, des formes adaptées (pliables et même… découpables), et des consommations basses. Ils existent depuis 2005 dans quelques téléphones portables et baladeurs MP3. Il faudra guetter en 2006 leur arrivée sur d’autres objets et probablement, cette année ou la suivante, l’apparition d’écrans sur des objets qui n’en avaient jamais porté, ou l’invention d’objets entièrement nouveaux.
  • Les batteries sont un des points faibles de la mobilité. Les premières piles à combustibles sont sorties en 2005 pour des objets encore lourds (des caméras portables de télévision par exemple). Il faudra surveiller leur progression en 2006. Elles devraient petit à petit envahir le marché.
  • Les mémoires solides en remplacement des disques durs pour un PC simplifié ou un objet technologique (camescope…) Il fallait que les capacités atteignent 1 à quelques Go : c’est chose faite avec les nouvelles cartes flash sorties en 2005. Il devient possible de réaliser un PC complet (encore simplifié) sans pièces mobiles. Même si le prix au Mo de la mémoire flash est 100 fois supérieur à celui du disque, elle permet des gains intéressants lorsque l’on a besoin de petites capacités de mémoires. Mais l’avenir est sans doute aux mémoires MRAM dont les premiers prototypes sont sortis il y a un an et qui promettent les avantages du disque (prix), de la mémoire vive (rapidité) et de la mémoire flash (non volatilité).

Intéressant de constater que cette conjonction d’innovations qui arrivent sur le marché en ce moment promettent : Des ordinateurs simplifiés peu chers ; des objets technologiques toujours plus puissants (téléphones, pda, robots, appareils photos, camescopes…) ; et surtout l’arrivée de l’intelligence aux objets qui nous entourent (après la voiture : les vitrines, aspirateurs…).

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *