Téléphone contre ordinateur : le débat

Quelle technologie serait la plus efficace pour améliorer les outils éducatifs dans le Tiers monde : l’ordinateur portable à 100 dollars de Nicholas Negroponte ou le téléphone mobile prôné récemment par Bill Gates, s’interroge la Technology Review ?

Pour Shiv Bakhshi, de l’Institut de recherche IDC, il ne sera pas évident de faire en sorte que les habitants des pays en développement s’approprient l’ordinateur portable avec un succès comparable au téléphone ou à la télévision. Sans compter que le projet du MIT ne s’appuie pas sur un réseau commercial. Si l’ordinateur casse, comment le réparera-t-on ? Dans un réseau téléphonique mobile, il y a un réseau de fournisseurs qui peuvent faire le support technique.

Les défenseurs du projet du MIT restent cependant mobilisés. Pour Seymour Papert, membre de l’équipe qui développe des initiatives éducatives pour l’ordinateur portable du MIT : « Si nous pensons que la technologie est seulement un moyen d’accéder à l’information, et l’éducation un moyen d’accéder à l’information, nous devrions peut-être nous engager sur un téléphone mobile. Mais l’éducation n’est pas qu’une question d’accès. C’est aussi « faire » des choses. (…) Un ordinateur, même non connecté, est plus précieux qu’un téléphone connecté. »

Pour Raul Zambrano, du programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), s’attacher à l’objet en tant que tel est un bon moyen de rater sa cible. « Le plus important est de savoir combien coûte une connexion au réseau », avoue-t-il. « Les utilisateurs de téléphone ne payent pas les appels entrants. S’ils doivent se connecter à l’internet via un mobile, il faudra bien qu’ils paient. C’est le grand défi. »

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Ce débat « Ordinateur » – « Téléphone » est stérile et montre bien l’incomprehension ou la volonté de Mysticisme des Acteurs.

    Les « Téléphones » dont parle BillG sont des ORDINATEURS, comme l’ENIAC, les Mainframes IBM, les Mini de DEC ou les Micro tournant sous…Windows !

    Ces objets ne sont que la conséquence logique de la Loi de Moore qui miniaturise et démocratise la puissance informatique : « l’unité centrale » d’un Ordinateur récent sous Windows Mobile a la même puissance qu’un Ordinateur sous Windows 98 à l’époque de sa sortie et est au moins 10 000 fois plus puissant qu’un Mainframe IBM de 1960 !

    Ces objets de poche renferment en eux la promesse de la 5ème Révolution Informatique en la faisant passer de l’ère « Personnel » à l’ère « Symbiotique » où l’ordinateur vit 24/7 avec son possesseur, basés sur des architectures moins couteuses, moins consomatrice et plus multimédia.

    Son gros problème est qu’il est issue de la lignée des Téléphones, c’est à dire des objets Terminaux, dédiés à une fonction : il manque donc un acteur qui promeuve enfin ces objets de poche comme des Ordinateurs Multi-fonctionnels, capable de se connecter sans-fils à tous types d’écran, clavier, souris, réseau.
    Ainsi, de part leur retard sur la vague de l’Ordinateur Personnel, les pays pauvres pourraient se retrouver leaders sur l’Ordinateur Symbiotique.

  2. Je pense que la technologie est utile lorsque celle-ci n’est pas utilisée de façon abusive!La téléphonie mobile soutient tout de même un moyen de communication trés utile lors de mise en danger d’un individu!Toutefois la présence de nocivité est à noté,c’est pour cela que le débat sur la téléphonie mobile reste délicat!
    Merci de votre écoute!!
    à bientôt!

Répondre à Julien Boyreau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *