Les RFID sensibles aux virus

Des chercheurs de l’Université libre d’Amsterdam ont créés une puce RFID porteuse d’un virus pour démontrer la vulnérabilité des systèmes de puces intelligents, malgré leur très faible capacité de mémoire. Lorsqu’elle est lue, la puce infectée peut ainsi contaminer le système qui recueille l’information qu’elle contient. Si ce système produit d’autres puces (par exemple, un système de suivi des bagages dans les aéroports), celles-ci seront à leur tour porteuses du virus et le transmettront à d’autres systèmes (ici, d’autres aéroports).

« Cette démonstration doit être comprise comme un appel au sursaut. Nous demandons à l’industrie des RFID de concevoir des systèmes mieux sécurisés », explique Andrew Tanenbaum, l’un des auteurs de l’étude.

Via The New York Times (enregistrement obligatoire) et New Scientist.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Répondre à Hubert Guillaud Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *