Les Memory Spots d’HP : les étiquettes « super » intelligentes

Fin juillet, Hewlett-Packard a dévoilé une minuscule puce sans fil, baptisée Memory Spot, de la taille d’un demi-grain de riz, qui peut stocker jusqu’à 4 Mo d’information – suffisamment pour héberger un message audio, une petite vidéo ou un livre entier. Comme les puces RFID passives, les Memory Spots ne nécessitent aucune alimentation interne et sont alimentées par induction magnétique lorsqu’un lecteur s’approche d’elles, pour transmettre les données à quelques 10 Mbit/s.

Bien que proche des étiquettes intelligentes (Rfid), les Memory Spots en diffèrent souligne le New York Times parce qu’elles sont équipées d’un processeur, qu’elles sont lisibles seulement à très courte distance (à quelques millimètres de la puce contre plusieurs mètres pour certaines puces Rfid, précise la Technology Review) et offrent un espace de stockage infiniment plus vaste (les Rfid ne savent stocker qu’une centaine ou qu’un millier de bits d’information). Les Memory Spots resteront plus chères que les puces Rfid et n’auront certainement pas les mêmes applications.

Pour HP, les applications pourraient par exemple consister à joindre des enregistrements vidéos ou audio à des dossiers papier, des images à une carte postale ou d’ajouter des informations supplémentaires à des documents imprimés.

Alex Soojung-Kim Pang de l’Institut pour le futur ne s’en pose pas moins encore quelques questions techniques sur l’interopérabilité entre les Spots et les Rfid, mais ses remarques portent surtout sur la nature des applications d’une telle puce : quand cela a-t-il un sens d’emporter les données sur soi, plutôt que de les rendre accessibles en ligne ? L’exemple de la carte postale, dans un monde de FlickR et autres YouTube, ne lui semble pas le mieux choisi.

Le Memory Spot ne serait au fond qu’un nouveau membre d’une « nouvelle famille de dispositifs, à des niveaux variables d’intelligence, de mémoire et de portée, dont le but est d’organiser la fusion fonctionnelle des bits et des atomes. »

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *