Sans fil : l’accès, c’est bien, le réseau, c’est mieux

Un réseau sans fil capable de se reconfigurer de lui-même, de router les données et de les mettre en cache de façon « intelligente« , de les partager de façon rapide et suffisamment sécurisée pour que l’armée (entre autres) puisse l’utiliser.

C’est ce que propose le projet Knowledge Based Networking (KBN), mis en place par la DARPA. Interrogé par NetworkWorld Preston Marshall, responsable du projet, reproche à la technologie actuelle d’être « dominée par l’accès sans fil, pas vraiment par les réseaux sans fil« , d’autant que la fiabilité desz points d’accès laisse à désirer, et qu’il suffit de les déconnecter du réseau pour perdre la ligne. A contrario, KBN permettrait de ne plus risquer d’être déconnecté.

Knowledge Based Networking (KBN)

Il combine en effet intelligence artificielle (afin de reconnaître, notamment, les données fréquemment téléchargées pour les mettre en cache), web sémantique (pour que des agents intelligents aident les utilisateurs à trouver les informations par types de contenus plutôt que par mots-clés ou via leurs URLs), radio cognitive (qui permet aux objets communiquants de détecter les fréquences libres afin de les exploiter sans perturber les services environnants), peer to peer (afin de faire circuler les données sans accès direct au Net) et réseau mobile ad hoc (Mobile Ad-hoc Network -MANET-, qui permet à chacun des noeuds du réseau de communiquer directement avec ses pairs).

Via Canard Wifi.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *