A lire ailleurs du 6 au 10 avril 2009

Ce fil d’information, accessible sur notre site ou sur aaaliens.com, est aussi disponible au format RSS. Vous êtes invités à nous aider à réaliser cette sélection en nous signalant des articles qui vous semblent importants et qui interrogent notre réflexion et notre futur en utilisant le tag “internetactu” dans Del.icio.us.

Ressources
. Démocratie en réseaux : Comptes-rendus
Synthèses écrites des ateliers et conférences de la journée Démocratie en réseaux du 17 novembre 2008.

. CHI 2009 : Les actes
Si vous n’êtes pas allé à Boston à la conférence Computer Human Interaction, vous pouvez vous procurer les actes, reprenant tous les articles qui y ont été communiqués sur la bibliothèque numérique ACM. Une mine !

. Information Technologies & International Development
Une revue scientifique au croisement du développement et des technologies de l’information.

Innovation
. Dream Orange : La facture électronique enrichie
Orange dévoile une intéressante perspective sur la facture électronique qui ne soit non plus un .pdf, mais un véritable logiciel de gestion de ses dépenses.

. Wired : L’application iPhone des Nine Inch Nails (angl.)
Trent Reznor du groupe de rock Nine Inch Nails s’amusait avec son iPhone quand il s’est rendu compte que les fans diffusaient des photos de concerts via leurs iPhone. Il a alors eu l’idée de leur envoyer des images des coulisses et a commencé à penser à l’application gratuite pour iPhone qu’il vient de publier, qui permet de partager entre fan, des photos, des messages, des vidéos et même sa géolocalisation, d’écouter la musique de NIN et d’acheter place de concert et morceaux spéciaux.

. Dream Orange : Samsung lance son service de téléchargements de films sur mobile en version beta
La video à la demande arrive sur les mobiles… Avec 500 films accessibles à la location ou à l’achat.

. Ecrans.fr : Avec Internet, ma télé se la pète
A quoi ressemble la télé à l’heure de la révolution internet ? Présentation de Connected TV – http://connectedtv.yahoo.com – de Yahoo, la solution de télé connectée, avec des widgets pour suivre le Net depuis sa télécommande, tchater depuis son émission préférée, et bien sûr consommer socialement…

Politique
. Le Blog de Netpolitique : US Government 2.0, quand Etat-Providence et transparence vont de pair
Obama ne s’est pas contenté de faire campagne sur internet, il en a épousé la culture, explique NetPolitique, en promouvant les TIC pour moderniser la communication et le fonctionnement de l’Etat. Reste qu’après la publication d’un livre blanc « Transforming online government » – http://www.usa.gov/webcontent/documents/Federal_Web_Managers_WhitePaper.pdf – et d’un mémorandum sur la transparence et la gouvernance ouverte – http://www.govexec.com/execorders/opengov012109.pdf -, il n’est pas si simple de passer au 2.0 du fait des codes et règlements administratifs qui rendent complexe la possibilité de poster une image sur le net. Mais l’administration centrale ne désarme pas et a annoncé un accord avec YouTube, FlickR et Facebook pour permettre aux agences d’y publier leurs contenus. Les objectifs restent clairs : mettre en place un mode de gouvernement plus transparent pour établir une relation moins distante avec le citoyen et leur donner un droit de regard sur la performance publique.

. Journal du Net : L’influence de Google sur Barack Obama
Excellent dossier qui tente de mesurer les relations entre l’équipe du président américain et le géant de l’internet.

. Emerging Technology Trends : Comment faire du gouvernement 2.0 une réalité ? (angl.)
A la Web 2.0 Expo à San Francisco, Andrew McLaughlin, directeur des politiques publiques de Google a expliqué comment faire du gouvernement 2.0 une réalité. Et d’évoquer CapStat – http://capstat.oca.dc.gov – une collection d’applications pour mettre les données locales aux mains des citoyens ; Virtual Alabama – http://www.dhs.alabama.gov/virtual_alabama – une application 3D géolocalisée pour recenser toutes les images publiques de l’Etat ; le tableau de bord du management – http://www.tib.wa.gov/performance/Dashboard – pour aider les agences de l’Etat de Washington à mieux gérer leurs budgets… ; SeeClickFix – http://www.seeclickfix.com – un système de surveillance local ouvert à tous… Et McLaughlin d’insister sur les obstacles à l’ouverture, à la transparence et à la participation… comme des problèmes d’accès, de vie privée, de sécurité, de management ou de financement de ce types d’applications.

Hadopi
. Fluctuat.net : Entretien avec Rickard Falkvinge, fondateur du Parti Pirate suédois
Richard Falkvinge est le fondateur du Parti des pirates suédois. « Depuis les années 1960, tu peux photocopier des poèmes, des dessins, des blagues, et les envoyer par le courrier. C’est une violation du droit d’auteur. Pourtant, il est absolument, totalement interdit aux services postaux d’ouvrir des lettres pour constater ces infractions, et inimaginable l’idée que l’on puisse priver des individus de leur droit à la correspondance (en leur interdisant d’envoyer du courrier). Le secret postal est inviolable, du moins tant que tu n’es pas suspecté d’avoir commis un crime grave. Nous demandons que les libertés civiles soient également respectées hors-ligne et sur le web. (…) Si les gens ne veulent pas payer pour des produits culturels, alors aucune loi ou monopole ne sera capable de les forcer à payer pour des biens qu’ils ne désirent pas. Dans ce cas, les lois de protection de monopoles seront inefficaces. »

. Ars Technica : En Suède, quand l’anonymat sur l’internet disparaît, le trafic plonge (angl.)
La Suède a mis en oeuvre le 1er avril une loi qui permet de dévoiler l’anonymat de l’IP des téléchargeurs sur les réseaux P2P en application de la directive de renforcement des droits sur la propriété intellectuelle européenne (Ipred). Après une frénésie de dernière minute, dès son entrée en vigueur, la loi a eu pour effet immédiat de faire chuter le trafic internet. Mais chute ne veut pas dire disparition et Ars Electronica rappelle très justement que les campagnes de poursuites d’internautes aux Etats-Unis notamment ont échoué à réduire l’échange de fichier… Un fléchissement en attendant l’arrivée d’Ipredator, annoncé par The Pirate Bay, un système permettant d’anonymiser l’adresse IP des utilisateurs.

Usages
. M@rsouin.org : Les étudiants breton et l’internet, mythes et réalité
Intéressante étude du laboratoire Marsouin sur l’usage d’internet par les étudiants qui montre une typologie progressive des usages dont le socle repose sur la recherche de divertissement, avant les besoins de communication et la recherche d’information. Quant à être un outil de travail indispensable : nous en sommes loin ! Si les étudiants sont bien équipés et très souvent connectés, ils se connectent peu à l’internet depuis l’université, échangent peu avec leurs professeurs et ne savent pas beaucoup trouver de l’information en ligne pour leurs besoins. Quant aux logiciels de bureautique, leur pratique n’est pas acquise ! Quant aux usages militants ou citoyens de l’internet, ils sont à l’image de leur rapport ambivalent avec le net qu’ils considèrent à la fois comme un vecteur de diversité culturelle et comme un outil qui facilite la diffusion de la haine, de la propagande et de la violence.

. Journal du Net : Outils numériques au service des usagers
Reportage photo au Centre Erasme, qui propose des innovations en matière d’Espace Numérique de Travail, d’indépendance des personnes âgées, ou encore de muséographie.

. L’Infobourg : La technologie entre au gymnase
En cours de séance, les élèves peuvent se référer à leur lecteur pour revoir les consignes (évitant ainsi à l’enseignant de les répéter sans cesse). De même, les élèves se prennent en photo et comparent leur posture avec les images modèles. Ils sont ainsi en mesure de se corriger plus aisément.

. Dream Orange : Les digital natives européens et la vidéo
Dream Orange fait un point sur la baisse de la consommation de télé des jeunes. Le temps d’écoute de la télévision baisse chez les 15-24 ans (-10 minutes en 10 ans, alors que le temps d’écoute global a augmenté de 20 minutes sur la même période pour atteindre 3h27). La télévision est devenue un média secondaire pour les jeunes, 40 % des 16 et 24 ans estiment moins utiliser la télévision au profit d’internet. 3 adolescents sur 10 ne regardent plus la télé ! En 2007, les 15-24 ans et les 11-14 ans sont les cibles les moins consommatrices de télévision. Le support original (la télé) n’est plus le support principal pour la regarder (entre 16 et 40 % des contacts avec les contenus télé proviennent de nouveaux supports : P2P, vod, mobiles…). Les modes de récupération des vidéos par les jeunes sont plus diversifiés que leurs aînés (streaming, P2P, vod…). Ce n’est pas l’attrait pour les clips, les séries ou les films qui diminue, mais bien les modes de consommation qui changent.

. Slate.fr : Racailles… Après le feu du web
Nicolas Vanbremeersch revient sur la vidéo montrant une scène d’agression dans un bus de la RATP et souligne le rôle des diffuseurs dans le processus qui la rend publique (cette vidéo était visiblement disponible en ligne depuis décembre 2008), mais n’est devenue polémique et visitée que cette semaine.

. LeMonde.fr : Surfer plus pour travailler plus

Selon un professeur de marketing australien, les salariés qui surfent à des fins personnelles sont environ 9 % plus productifs que les autres. « De courtes et discrètes pauses, comme un petit tour sur Internet, permettent à l’esprit de se reposer, donc de favoriser la concentration lors d’une journée de travail, et au final, d’accroître la productivité », argumente Bren Coker.

Futur
. The sceptical futuryst : Made in Suède (angl.)
L’Institut de Design d’Umea en Suède a publié les travaux de ses étudiants en design d’interaction qui consistent en des pièces d’électroniques avec des histoires improbables, comme un ventilateur d’ordinateur capable de favoriser la pollinisation des plantes, un système pour paralyser nos robots organiques…

Energie
. Science News : Si les virus apportaient de l’énergie ?
Les virus n’aident pas nos ordinateurs à fonctionner, mais les virus biologiques pourraient aider nos batteries au lithium à mieux fonctionner !

Débat
. Faber Novel : Pourquoi Google n’est pas invincible
FaberNovel liste les menaces qui pèsent sur Google : menaces réglementaires, fablesses internes, menaces stratégiques…

. Journal du CNRS : Les enjeux scientifiques de la communication
Le Journal du CNRS consacre un intéressant dossier à la communication : que changent nos outils dans nos relations, dans notre citoyenneté ? Mais la communication est toujours plus complexe que les techniques et le taux de compréhension et de tolérance entre les hommes n’évolue pas aussi vite que nous outils. Comme le montre l’histoire de CNN, qui avait pour mission d’ensemencer la conscience démocratique, et qui a surtout secrété de l’anti-américanisme, « regarder ne suffit pas à adhérer, être influencé ne suffit pas à être dupe », explique Dominique Wolton de l’ISCC – http://www.iscc.cnrs.fr. L’un des enjeux actuels consiste à distiller plus de démocratie et de transparence dans les processus de normalisation, rappelle Jacques Perriault.


. ReadWriteWeb : Androïd n’est pas un système d’exploitation pour téléphone parce que l’avenir ne sera pas aux téléphones (angl.)

Après la démonstration qu’Androïd pourrait prochainement équiper des Netbooks d’Asus-HP et l’annonce de T-Mobile que l’OS de Google pourrait équiper des équipements domestiques, Marshall Kirkpatrick du ReadWriteWeb rappelle que l’avenir n’est peut-être pas à des objets pensés comme des téléphones. « Il n’y a pas de bonne raison pour que les téléphones continuent à exister comme des objets distincts spécialisés dans les communications vocales ». A l’avenir, il n’y aura pas de téléphones, seulement des objets capables de tout types de communication, autant la voix que le web. La voix et les données ne pourront pas rester séparées encore bien longtemps…


. Axon Post : Internet n’a pas engendré la crise des médias !

Pierre Fraser décortique pourquoi on accuse l’internet d’être à l’origine de la crise des médias, et accuse : « Je pense que les journaux ont fait appel à des gestionnaires et non à des visionnaires. Lorsque des gestionnaires dirigent une entreprise, ils gèrent. Lorsque des visionnaires dirigent une entreprise, ils donnent une vision à une entreprise et se préoccupent essentiellement de sa survie et de sa rentabilité à moyen et long terme.  » Et Lionel Kaufmann d’ajouter en commentaire : « la situation des journaux papiers ne pouvait qu’aller en ce sens à partir du moment où la répartition des revenus entre ceux provenant de la vente aux lecteurs et ceux provenant des revenus publicitaires était aussi inégale. Cette situation renforce la dépendance extrême de l’écrasante majorité des journaux à l’égard de la publicité et elle a dévalué la valeur même de l’information pour les lecteurs. » (via Martin Lessard : http://tinyurl.com/dxc547).


. enikao – Innovation et usage : le match sans fin

Si Porsche écoutait ses clients, il fabriquerait des Volvo : il ne faut pas toujours écouter ses utilisateurs car sinon on perd sa particularité, et surtout, on ronronne ! L’innovation de rupture implique des changements de comportements de la part des clients.

. Bloc-notes de Jean-Michel Salaün : La messe des données
Jean-Michel Salaün décortique le discours de Tim Berners-Lee lors du dernier congrès TED, montrant que son argumentaire pour en appeler à la libération des données s’appuie sur certaines caractéristiques de l’économie de l’information, en en oubliant d’autres (l’expérience : c’est parce qu’on ne connait pas un document avant de l’avoir lu qu’on peut le vendre ; et l’attention : c’est parce qu’elle est limitée qu’on peut la vendre). Et de s’intéresser également à la forme du discours prononcé, proche du prêche religieux Californien…

. New York Times, Bits Blog : Est-ce que l’iPhone 3.0 va permettre une nouvelle ruée vers l’or ?
Il devient de plus en plus difficile, pour les développeurs, d’imaginer une application populaire pour l’iPhone à mesure que celles-ci sont de plus en plus nombreuses (et donc de moins en moins chères). Mais la prochaine version logicielle de l’iPhone qui paraîtra cet été pourrait bien redonner du tonus à l’économie de l’iPhone. Comment ? En permettant aux développeurs de vendre des abonnements et aux utilisateurs de faire des achats via les applications elles-mêmes. Ce qui devrait libérer de nouvelles applications commerciales.

. New York Times : Léger et pas chers, les Netbooks sont sur le point de remodeler l’industrie du PC (angl.)
Des Netbooks quasi gratuits ? Telles sont les offres qui s’apprêtent à débarquer aux Etats-Unis après le Japon. Pour quelques dollars, et en échange d’un abonnement de services et de communication (type 3G), les Netbooks s’apprêtent à bouleverser le marché des ordinateurs portables. L’ordinateur à 100 dollars (voir un peu moins) est en passe de devenir une réalité pour tous !


. AEIOU : Pourquoi cette obsession du temps réel ?

Google pourrait acquérir Twitter pour améliorer la réponse en temps réel de son moteur ? « Le temps réel est-il l’avenir ? » Mais que nous apprennent vraiment les informations temps réel que l’on trouve sur Twitter ? « Le temps réel est la dernière procuration pour l’expérience directe. On utilise l’expression pour renforcer l’idée de la réalité, or c’est bien plus le principe du substitut à cette réalité qui prévaut », explique EasyWriter sur Fluctuat. Le temps réel est névrotique, puisque c’est lui qui nous dit que nous sommes dans la grande fiction de la vie !

Mobilité
. Journal du CNRS : Quand la recherche nous transporte
Jean-Louis Léonard, président du Programme de recherche et d’innovation dans les transports terrestres (Predit) explique et détaille les nouvelles orientations du programme de recherche sur les transports : maîtriser la consommation d’énergie et les rejets nocifs ; améliorer la fiabilité, la sécurité et l’accessibilité ; améliorer la mobilité ; optimiser les organisations logisitiques ; assurer la compétitivité de l’industrie…

. ReadWriteWeb : Hyperlier le monde réel (angl.)
Sarah Perez du ReadWriteWeb revient sur le projet européen Mobvis – http://www.mobvis.org – qui permet à une utilisateur de caméra téléphone d’hyperlier le monde réel. Le système identifie la photo d’un immeuble ou d’un objet et permet de l’augmenter de texte pour le rendre accessible, en situation de mobilité, à d’autres personnes.

Cerveau
. Le journal du CNRS : Cerveau : ça innove !
Passionnante plongée dans les salles d’expérimentation du Laboratoire de neurosciences intégratives et adaptatives (LNIA) de Marseille qui travaille par exemple à créer une « neurothèque », c’est-à-dire une bibliothèque de codes neuronaux de mouvements. La stimulation du cerveau est indispensable pour entretenir le cerveau, comme le montre le logiciel Mémo-Technik, un programme d’entrainement cérébral pour les personnes âgées – http://www.memo-technik.fr.


. New York Times : Des spécialistes du cerveau ouvrent la porte de la mémoire à la carte (angl.)

Imaginez que des scientifiques puissent effacer certains souvenirs avec une simple drogue et vous faire oublier une peur panique, une perte traumatique ou une mauvaise habitude. C’est ce que sont en passe de réussir des chercheurs américains en administrant une drogue qui bloque une substance que le cerveau utilise pour retenir une information.

IdentitésActives
. Les Echos : Axel Türk, « Nous ne savons pas résister à la tentation technologique »
Il faut cesser de politiser le débat sur les libertés publiques. « Notre société est fascinée par la technologie et nous ne sommes pas capables de résister à cette tentation. Prenons l’exemple des nanotechnologies : dans une dizaine d’années, on disposera de systèmes d’information si petits qu’ils ne seront plus visibles, même avec un microscope classique. Le risque, c’est que nous n’aurons jamais plus la garantie d’être seul. L’intimité, ce sera terminé. Or, pour moi, une société dans laquelle on n’a plus la garantie d’être seul est une société dictatoriale. Ces mêmes nanotechnologies permettront certes des progrès phénoménaux en matière de santé, et il ne s’agit pas de s’en priver, mais pourquoi ne déciderait-on pas d’interdire leur usage dans le domaine de l’information ? »

. LeMonde.fr : Tous amis, tous pistés
« Bye-bye, vie privée ! » Aka-Aki – http://www.aka-aki.com -, le nouveau réseau social « géolocalisé », permet à ses membres de détecter tous les autres membres se trouvant dans les parages, et de communiquer avec eux en temps réel, via leurs smartphones. Mais personne ne sais si c’est licite…


. FactoryCity : Mon nom n’est pas une URL (angl.)

Chris Messina revient sur la vanité des URL, c’est-à-dire la possibilité d’avoir sur Facebook une URL qui corresponde à son nom, comme c’est déjà le cas sur Twitter ou MySpace. Une évolution qui devrait apporter une nouvelle pierre à la transparence de l’identité numérique qui lie la durabilité de l’identité.

Villes 2.0
. Emerging Technology Trends : Interview avec Andrea Vaccari, chercheur au SENSEable City Lab
Intéressante interview avec Andrea Vaccari, chercheur au Senseable City Lab du MIT qui travaille au projet Current City : http://currentcity.org, un projet d’analyse et de représentation de l’information urbaine, qui collecte les ombres numériques (les informations provenant de nos logs avec des systèmes pervasifs) et nos empreintes numériques (les informations explicites que nous laissons derrière nous). Le but du laboratoire : gérer les foules, comprendre les dynamiques urbaines et les politiques urbaines.

. Mobility on demand (.pdf)
Le laboratoire Smart Cities du MIT a publié en juin 2008 ce livret sur la mobilité à la demande, qui interroge l’avenir du transport urbain en regardant le développement du transport à la demande à travers le monde. A noter l’existence de plusieurs études de cas :
Florence : http://cities.media.mit.edu/pdf/Mobility_on_Demand_FlorenceCaseStudy.pdf -,
Lisbonne : http://cities.media.mit.edu/pdf/Mobility_on_Demand_FlorenceCaseStudy.pdf -,
Shangai : http://cities.media.mit.edu/pdf/Mobility_on_Demand_ShanghaiCaseStudy.pdf -,
et San Francisco – http://cities.media.mit.edu/pdf/Mobility_on_Demand_SanFranciscoCaseStudy.pdf.

Education
. Discover Magazine : Est-ce que l’internet va remplacer l’université ? (angl.)
L’internet est en train de tuer la presse, va-t-il tuer les universités se demande Kevin Carey dans The Chronicle of Higher Education. Est-ce que le fait que l’université propose une éducation basée sur la classe, nous permette de développer notre sentiment d’appartenance à une communauté, nous permette de rencontrer différents types de personnes ou d’établir notre indépendance nous permettra de la conserver ? C’est la recherche et la scolarité qui établit la réputation d’une école, mais c’est l’enseignement qui amène les étudiants et le financement. Une fracture philosophique qui signale une instabilité : le but de l’université est-il de produire une nouvelle scolarité ou un enseignement ? Avec l’internet, il sera difficile de mixer l’enseignement et la recherche, comme le montre l’université de Phoenix dont la majorité de l’enseignement se fait en ligne. Reste que le problème de ce modèle risque à son tour de bouleverser le financement de l’université.

. Squiggle.be : La prévention de la violence par le jeu de rôle à l’école maternelle

Squiggle fait le point sur la dernière recherche du psychanalyste Serge Tisseron qui a fait jouer des jeux de rôles à 142 enfants de maternelle pour prévenir la violence précoce à l’école. Une étude qui montre qu’il est possible de lutter contre la tendance de certains enfants à s’identifier précocement et en toutes circonstances à un agresseur ou à une victime…

Fracture
. Putting people first : La montée de la fracture mobile (angl.)
Le sociologue Rich Ling de l’université de Copenhague a publié un article sur la montée de la fracture mobile où il montre que le surintérêt pour les utilisateurs avancés de téléphone mobile, masque le manque d’attention que nous portons à ceux qui forment le gros des troupes des utilisateurs : les utilisateurs non avancés (ceux du tiers monde notamment) et nos parents (qui se servent de peu de fonction de leurs mobiles). Vers une nouvelle fracture ?

Internet des objets
. Psy et Geek : A propos des « evocative objects »
Yann Leroux revient sur les « evocative objects » de la psychologue américaine Sherry Turkle, des « objects évocateurs » aux contacts desquels nous « devenons autres ». En devenant plus mobile, notre électronique personnelle est devenu plus intime : comme les vêtements, ils affichent notre identité, nous protègent, sont en relation avec notre intimité psychique. Les objets numériques sont porteurs de traces de souvenirs et d’émotions réactivées dès qu’on les parcoure.

Robotique
. Reuters : Le robot qui raisonne et fait des découvertes a été mis au point
Adam peut non seulement mener à bien des expériences scientifiques mais aussi en interpréter les résultats et prévoir quelle doit être l’expérience suivante. Il a même fait une découverte scientifique indépendante – en l’occurrence, de nouveaux faits sur le génome de la levure.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

Répondre à morsayprez Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *