A lire ailleurs du 08/02/2010 au 15/02/2010

Notes sur New Songdo City – CityOfSound

En transit, Dan Hill s'est arrêté à New Sondgo City, pour nous la montrer telle qu'elle est. On est encore loin de la manière dont on la projette.

Construire l'école transparente ? par Philippe Danino et Christian Laval – skhole.fr

Quelles sont les conséquences de la généralisation des Espaces numérique de travail sur le métier des enseignants, comme c'est le cas du cahier de texte électronique annoncé par Xavier Darcos ? Quelles sont les conséquences de cette construction de l'école numérique par brique ? Deux professeurs du lycée Buffon à Paris analysent l'injonction à utiliser des outils numériques à l'école et comment nombre d'usages, certainement plus efficace au terme d'autonomisation, échappent à cette logique gestionnaire. "La substitution par le numérique n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air. La rationalisation – certainement réelle – qu’elle représente, ne saurait être à elle-même sa propre fin ; « l’efficacité » à laquelle elle prétend ne saurait constituer la seule mesure de la valeur ou du sens d’une pratique. Que veut-on faire de l’école ?"

L’Internet comme miroir des exclusions – Psy et Geek

Internet une "merveilleuse" méritocratie ? Pas vraiment expliquait danah boyd au dernier Personal Democracy Forum – http://www.danah.org/papers/talks/PDF2009.html -, en montrant comment la répartition des populations américaines sur MySpace et Facebook relève de mécanismes d'exclusion sociale. Facebook s'est peuplé depuis les universités et les grandes écoles au détriment de MySpace qui rapidement été ostracisé, à la manière des quartiers de banlieue. Au final, les 2 espaces s'ignorent totalement. Pour danah boyd, il est clair que l'internet est le reflet de nos sociétés, que c'est un espace public qui appartient d'abord aux classes dominantes. Etre sur un réseau social c'est indiquer à quelle population on s'intéresse et à laquelle on ne s'intéresse pas.

Technosciences, un nouveau régime ? – La vie des idées

Intéressante analyse de l'ouvrage de Bernadette Bensaude-Vincent sur les "Vertiges de la technoscience" qui y défend l'idée d'une rupture radicale entre culture et civilisation. L'auteure que l'échelle nanométrique devrait permettre la convergence des sciences et la dissolution des différences entre sciences et technique, nature et artifice, connaissance et marchandise, homme et machine, sujet et objet, virtuel et actuel… autant de transformation qui assignent un but à la connaissance. La philosophe en appelle enfin à une nouvelle alliance entre science et éthique réconciliant les intérêts humains et ceux de la nature.

Les ados ne bloguent pas ni ne tweetent – Mashable.com

Sans grande surprise, la dernière étude du Pew Internet – http://www.pewinternet.org/Reports/2010/Social-Media-and-Young-Adults/Summary-of-Findings.aspx?r=1 – souligne que les adolescents ne sont pas de grands créateurs de contenus, mais qu'ils en sont plutôt des consommateurs.

La fin du web tel qu'on le connait : merci iPad et autres – CNN Money

Jusqu'a présent, le web était relativement simple. Tout le monde surfait sur le même web. Mais avec l'arrivée des iPhone, Kindle, Androïd, BlackBerry et iPad, cela pourrait bientôt ne plus être le cas, estime Julianne Pepitone pour CNN Money. Josh Bernoff, analyste chez Forrester parle même de "splinternet" pour évoquer ce web qui se fragmente – http://blogs.forrester.com/groundswell/2010/01/the-splinternet-means-the-end-of-the-webs-golden-age.html. Une tendance qui n'est pas nécessairement un mal, estime ce dernier : "les consommateurs vont devoir réaliser qu'ils font un choix. Et quoi qu'ils choisissent, certains contenus ne leurs seront pas accessibles." Reste que les entreprises sont désormais confrontées à de nouveaux choix : quels services intégrer ? Quels objets supporter ? De quel parti des consommateurs se couper ?

Pourquoi un clown sur un monocycle ? Pour étudier la distraction au téléphone ? – Well Blog – NYTimes.com

Parler au téléphone nous rend peu attentif à notre environnement explique une étude américaine, beaucoup moins en tout cas que discuter avec un ami ou écouter de la musique.

La puissance du moins… – Emilie Ogez

Nous cherchons tous à gagner en productivité, à faire plus. Et les outils pour nous y aider sont censés être nombreux. Mais selon Leo Babauta, auteur du blog http://zenhabits.net, il serait peut-être temps d'apprendre à en faire moins (pour le faire mieux, ou bien). Pour cela, l'auteur propose 6 principes : se définir des limites, choisir l'essentiel, simplifier, porter attention, se créer de nouvelels habitudes et commencer petit.

Les différentes stats de l’amour – Ecrans.fr

Les fondateurs du site de rencontre américains OKCupid ont lancé un blog – http://blog.okcupid.com – où ils partagent leurs réflexions issues d'analyses de leur base de données. Comment les femmes jugent-elles les hommes (et inversement) ? Quelles sont les images de soi qui déclenchent le plus de messages ? Quels types de messages déclenchent plus de réactions que d'autres ?… Derrière le côté ludique de l'étude, OkCupid dévoile avec ses données les travers de nos contemporains…

Flattr : la rémunération des créateurs par les fondateurs de The Pirate Bay – Numerama

Les créateurs de BitTorrent et PirateBay se penchent sur la rémunération de la création et lancent Flattr – http://flattr.com/beta/ -, une solution de micropaiement en ligne, qui permettra à chacun de rémunérer les créateurs de son choix…

Alsace : Geek 10, la liste virtuelle – Mediapart

Après le parti pirate – http://partipirate.org – qui essaye de lancer plusieurs listes aux régionales, voici venir une liste de chefs d'entreprises issus des nouvelles technologies de l'information en Alsace. C'est en tout cas le but de Geek 10 – http://www.geek10.org -, qui souhaite se lancer dans la course politique pour "sensibiliser les politiques à tout ce qui est économie du numérique". Les questions numériques sont-elles donc insuffisamment comprises par les politiques ?

Warner se retire des sites de streaming de musique gratuite – BBC News

Warner annonce ne plus vouloir continuer à alimenter de son catalogue des sites de streaming de musique gratuits comme SPotifiy ou Deezer… La fin de la musique gratuite et légale ?

Ce que LOPPSI veut dire – Meilcour

"Ce qu’il faut, c’est une police efficace. Pas des péages uniques", explique Nicolas Vanbremeersch dans une très belle tribune sur son blog. "Demain, ces péages qui filtrent nos déplacements, ils pourront filtrer d’autres choses. Mais le simple fait de les instaurer suffit à les repousser. Ils sont absurdes, ils sont une négation de notre simple liberté d’aller et venir. Le fantasme du contrôle d’Etat sur les déplacements individuels n’est pas un thème de droite ou de gauche. La liberté est inscrite sur nos frontons républicains."

La culture du net survivra-t-elle au Web de masse ? – novövision

Narvic continue sa réflexion sur la mort programmée de la culture participative du Net, du fait de l'arrivée massive de millions d'internautes qui pourraient entrainer sa dilution voire sa maginalisation. Et d'opposer le web 2.0 (modèle d'affaire qui repose sur l'exploitation économique de l'intelligence collective des internautes) à celle que propose Apple avec l'iPhone ou l'iPas : un modèle économique classique fondé sur la distribution centralisée et massives de contenus protégés. La massification de l'internet risque de signifier son "tournant idéologique". Pourrons-nous transmettre la "culture du net" à ces millions de nouveaux entrants ?

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *