A lire ailleurs du 25/10/2010 au 01/11/2010

Grande-Bretagne : Internet génère plus de richesses que la construction ou les transports – Zdnet

Selon un rapport du Boston Consulting Group, le poid de l'internet dans l'économie britannique devient stratégique puisqu'il a généré en 2009 115 milliards d'euros, soit 7,2 % du PIB.

Nokia, pourquoi le géant du téléphone décroche – Capital.fr

Face à la déferlante des smartphones, notamment celui d’Apple, le finlandais semble paralysé. Incapable de ­répliquer. En cause : une stupéfiante dérive bureaucratique.

Comment la course à l’attention renforce la société de l’ego – Médiaculture

"Dans cette mise en concurrence des individus sur le temps d’attention disponible, tout le monde ne part pas avec les mêmes chances. Seuls les plus intéressants, les plus drôles, les plus gentils tirent leur épingle du jeu. Les médiocres, les sans-culture, sans-avis, sans-humour sont les 1ers victimes de ce génocide social. Et comme d’habitude, ce sont les moins favorisés socialement, ceux n’ayant pas un degré d’instruction et de culture très élevé, ceux n’ayant pas été initiés au second degré depuis l’enfance. Ceux qui n’ont pas été voir des films intelligents, des musées d’art modernes… qui héritent d’une conversation pauvre, sans valeur aux yeux de la classe moyenne/supérieure."

Les pratiques culturelles à l'ère numérique – Bulletin des Bibliothèques de France

Olivier Donnat, auteur de l'étude sur les pratiques culturelles des Français, revient sur son étude et rappelle que si la révolution numérique a radicalement modifié les conditions d'accès aux contenus culturels, déstabilisé les équilibres économiques, elle n'a pas bouleversé la structure générale des pratiques, ni infléchi des tendances qui étaient déjà à l'oeuvre. Mais les pratiques vues sous un angle générationnelles sont elles plus inquiétantes et montrent une plus grosse rupture de comportement, même si les ressources socioculturelles et économiques continuent à peser lourdement sur les pratiques moyennes.

Sécurité et contrat social – Carnets de La Grange

Karl Dubost revient à son tour sur FireSheep, cet outil pour prendre conscience que les sessions sur un site social ne sont pas sécurisées. Mais pour Karl Dubost, la démonstration est ratée, non pas parce que l'outils diminuerait la confiance et créerait un climat d'insécurité supplémentaire, mais parce qu'il brise potentiellement le contrat social, qu'il ne rend pas finalement l'utilisateur plus conscient des enjeux. La confiance, le contexte partagé n'existent pas dans les réseaux Wi-Fi ouverts ou dans les conférences où FireSheep peut sniffer les comptes sociaux des utilisateurs. Le contrat social n'est pas inné, mais négocié… Or avec les sites sociaux, il est imposé unilatéralement. Et de suggérer que nous avons besoin d'extension pour navigateurs qui nous aident à dresser le tableau de bord de ce que nous partageons par devers nous.

Firesheep : comment (se faire) piquer des données personnelles sur Facebook – Media & Tech

Didier Durand revient sur l'extension Firefox Firesheep qui vise à démontrer l'absence de sécurité des données personnelles des utilisateurs. Les cookies qui permettent de nous identifier facilement quand on revient sur un site, ne proposent pas de solutions de cryptages et sont donc très piratables. Rien de plus facile donc d'utiliser les données d'un autre pour surfer sur le web.

Pourquoi la proximité sociale compte – Frontal Cortex

Selon une étude publiée par le Journal of Neuroscience, nous n'avons pas les mêmes réactions sur les personnes que l'on connait que sur celles que nous connaissons pas, même si nous partageons peu de points communs avec nos proches. La similitude est agréable, mais elle est moins importante que la proximité. Nous nous soucions des gens que nous connaissons, même s'ils n'ont pas les mêmes idées que nous…

Les internautes français face aux contenus numériques – Etreintes digitales

Le gratuit face au payant ? Le réel face à l'immatériel ? Marie Catherine Beuth donne à lire les premiers chiffres de l'étude – http://www.gfkrt.com/imperia/md/images/rt-france/cp_gfk-_agence_afp_r__sultats_premi__re_vague_du_barom__tre_num__rique_rec_-_r__f__rence_e-content_oct_2010.pdf – Gfk/AFP sur les comportements des internautes français en matière de consommation des contenus numériques

ContreInfo : Inégalités : les américains préfèrent le modèle Suédois          

Une étude de Dan Ariely et Michael Norton montre que les Américains, comme tout un chacun, ont une fausse perception de la répartition des riches dans leur pays et que leur idéal est encore plus loin de la réalité existantes ou estimée… Une étude qui montre que notre perception de la richesse est tout ce qu'il y a de plus fausse.

Sans télé mais pas sans écran : portrait d'une génération – Lexpansion.com

Ils n'ont pas la télé chez eux, mais la regardent quand même. Pour ces ménages, internet a pris toute la place et vivre sans télé n'est plus une idéologie. Le sociologue Bertrand Bergier a enquêté sur ces "précurseurs"

Que pense la police de Stockholm du radar loterie pour inciter les gens à respecter les limitations de vitesse – Nudge

Un radar pour inciter les gens à respecter les limitations de vitesse et qui récompense, au hasard, certains bons conducteurs ? Après la carotte pour les cyclistes en infraction à Copenhague – http://nudges.org/2010/09/01/cycling-carrots-in-copenhagen/ -, voici la loterie pour récompenser les bons conducteurs – http://nudges.org/2010/09/28/speed-lottery-prize-20000-kronors/ ! Et si nous incitions les gens autrement que par la seule punition ?

Google Chrome OS = iOS + iTunes – FredCavazza.net

Google Chrome OS, l'alternative Google à Androïd pour les écrans non tactiles n'est toujours pas là, un an et demi après l'annonce de son arrivée prochaine. Cela n'empêche pas Frédéric Cavazza de faire le point, de montrer la fragilité de l'écosystème d'Apple qui repose sur la fermeture, face à un écosystème Google qui repose sur l'ouverture. A terme, avec Chrome OS et Android, Google pourrait faire tourner 100 % des équipements connectés : une domination encore plus forte que Microsoft ?

Pour en finir avec les licenciements Facebook – Bug Brother

La charte sur le droit à l'oubli numérique que vient de présenter Nathalie Kosciusko-Morizet est une vaste tartufferie estime Jean-Marc Manach. La CNIL ne l'a d'ailleurs pas signé, pas plus que les principaux acteurs du numérique. En plus, elle autorise les parents à censurer leurs enfants. Par contre, le droit à l'oubli dans les fichiers policier, lui, mériterait bien d'être aussi vivement défendu…

Nano Supermarket – NextNature.net

A l'occasion de la semaine du Design d'Eindhoven, Next Nature présente le NanoSupermarket, un supermarché de produits nanotechnologiques, volontairement provocateur.

Le SMS comme arme au Nigeria – Global Post

Alors que des organisations comme PeaceNet au Kenya – http://www.peacenetkenya.org/index.php?option=com_frontpage&Itemid=50 -, lors des élections présidentielles de 2007, ont démontré le pouvoir positif de la technologie mobile pour résoudre des conflits, en permettant de collecter de l'information sur des combats potentiels pour mieux les prévenir, le SMS vient de jouer un rôle important pour inciter les violences sectaires dans le Nord du Nigeria où des centaines de chrétiens et de musulmans ont trouvé la mort depuis janvier. La rivalité entre bergers musulmans et agriculteurs chrétiens lié à la désertification a donné lieu à des massacres ethniques et religieux. Les SMS ont joué un rôle important dans l'escalade de la violence, un peu sur le modèle de la Radio des Mille Collines dans le génocide Rwandais. A l'inverse de ce qu'il s'est passé au Kenya, le manque de préparation des acteurs locaux pour canaliser ces informations a joué comme un facteur agravant.

Des objets faits de la même étoffe que les songes – Psyy&geek

Une étude de l’Université de Cornell – http://www.physorg.com/news189277732.html – montre que l’expérience est plus satisfaisante que la possession. Le plaisir de la possession peut être intense mais il est finalement limité dans le temps. L’expérience est beaucoup plus profonde d’abord parce qu’elle est intime. Ce que chacun vit auprès de ses objets est difficilement comparable avec l’expérience d’une autre personne même si les objets peuvent être identiques ou virtuels, estime le psychologue Yann Leroux.
L'investissement, c'est ce qui fait la différence : nous pouvons nous attacher passionnément à des objets sans valeur et traiter avec peu de soins des objets qui sont très onéreux. (…) Ce n’est pas parce que les objets numériques sont non-tangibles qu’ils ne peuvent pas être investis. Mieux : ce caractère non-tangible en fait d’excellents candidats pour des transactions inconscientes, comme nos pensées !

 : Jeunes entreprises innovantes : pourquoi alourdir l'avion qui décolle ? – Henri Verdier

Henri Verdier prend la défense du statut de Jeunes entreprises innovantes menacé par un projet de réforme lié au projet de loi de finances 2011. C'est mal comprendre les mécanismes d'innovation !, clame le Président du Pôle de compétitivité Cap Digital.

Revu et corrigé : l’Hadopi et le grand projet de censure du net sur France 5 | ReadWriteWeb France

L'émission Revu et corrigé de Paul Amar sur France est revenu sur l'Hadopi en présence de Fabrice Epelboin et Marc Guez. Retour sur les 15' d'émission avec les liens vers les arguments. Pédagogique, on vous le dit.

Spezify

Un moteur de recherche visuel.

La détection corporelle arrive jusque dans nos téléphones – NYTimes.com

La société BodyMedia – http://www.bodymedia.com – qui commercialise un capteur corporel que l'on porte sur soi, vient d'annoncer avoir développer une application pour marier son capteur à un simple SmartPhone. L'appareil, qui permet de surveiller quelques 9000 variables corporelles (activité physique, calories brûlées, chaleur corporelle, sommeil…) en temps réel est proposé tant pour les clubs de sports que pour des applications cliniques. Le corps est en passe de devenir une source de données…

TC TearDown, 13 façons de générer 10 millions de $ de revenus – Techcrunch

Les 3 catégories (médias, services payants, biens physiques) et les 13 business models majeurs du B2C.

Manifeste 2010 – Ars Industrialis

Difficile de résumer le manifeste 2010 d'Ars Industrialis, qui mérite pourtant largement une lecture. La déconstruction du désir par son exploitation consumériste (le comportement pulsionnel du consommateur) nous conduira à notre ruine. La société consumériste est devenue toxique, pour notre environnement physique comme pour nos appareils psychiques et nos structures mentales. Pour Ars industrialis, la question du soin doit revenir au coeur de l'économie politique et proposer un nouveau modèle industriel tel qui émerge dans l'économie de la contribution naissante.

Une webcam pour mesurer nos signaux vitaux – MIT News

Et si une webcam était suffisante pour prendre notre poul, notre pression sanguine, mesurer notre rythme respiratoire ? C'est ce que propose Ming-Zher Poh, étudiant au MIT, qui est arrivé à déterminer ces mesures via une simple webcam. Tel est le but du Miroir Médical du MIT – vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=LyWnvAWEbWE&feature=player_embedded

Des techniques relationnelles aux technologies relationnelles – Christian Fauré

Les pratiques relationnelles sont celles qui nous permettent d'appréhender l'altérité, comme la courtoisie, l'hospitalité et nécessitent un apprentissage. Pour Edgar Morin, les techniques relationnelles sont des pratiques constitutives de la civilité et de la civilisation qui reposent elles-mêmes sur des techniques de soi et de nous, qui nous permettent de nous individuer. A l'heure où techniques et technologies cohabitent, le relationnel devient médiatisé voire hypermédiatisé. A l'heure des technologies relationnelles, nos pratiques deviennent donc essentielles et distinguent les technophobes (peu de pratiques ni d'usages), des consuméristes (peu de pratiques, beaucoup d'usages), des hackers (beaucoup de pratiques et peu d'usages), et de l'individu individué (beaucoup de pratiques et d'usages). Reste que les techniques relationnelles recommandées dans l'utilisation des technos relationnelles sont encore pauvres (nétiquette ?) d'autant qu'elles sont désajustés par les pratiques.

Draw on any webpage. Share your ideas. – MarkUp

Un outil pour dessiner sur n'importe quelle page web et conserver ses dessins. Intéressant.

Le discours d'inauguration de Pierre Musso – Modélisations des imaginaires

A l'occasion de l'ouverture de la chaire "Modélisations de imaginaires", Pierre Musso, titulaire de la chaire en a rappelé les objectifs, notamment d'anticiper les processus d'innovation pour mieux en comprendre le cheminement du concept aux méthodes.

Même si vous n'êtes pas sur Facebook, Facebook vous connait – Rory Cellan-Jones

Comment quelqu'un qui n'a jamais eu de compte sur Facebook, dès l'ouverture d'un compte, peut se voir proposer d'entrer en relation avec des amis, sans même avoir permis à Facebook de scanner son répertoire d'adresse e-mail ? Simple, estime Rory Cellan-Jones pour la BBC, Facebook doit garder trace des répertoires d'adresses que nous lui confions.

Usage des réseaux sociaux et e-participation – Marsouin

Marsouin vient de livrer un point rapide et clair sur les usages des réseaux sociaux : si nous utilisons tous courriels et moteurs de recherche, massivement, nous sommes loin de les utiliser tous quotidiennement. Si les usages multimédias progressent, 70 % des internautes ne sont pas actifs sur les sites sociaux ! Seuls les usages liés à la vie locale, l'actualité et les transports ne présentent pas de différence significative d'une tranche d'âge à une autre. Pour tous les autres usages, les jeunes sont plus actifs que les autres tranches d'âges. En terme de participation citoyenne, les usages demeurent faibles, sauf pour ceux qui sont impliqués dans du bénévolat ou une association qui ont tendance plus que d'autres à dépasser le stade de la simple consultation.

Usurpation d'identité visuelle en temps réel – Culture mobile

Altérer la réalité en temps réel pour faire disparaître des objets ou transformer nos proportions technologiques…

L’absence de risques dans le capital risque en France – Techcrunch

Laurent Kretz, coorganisateur de Start in Paris et cofondateur de SubMate dénonce le fait que les investisseurs français ne soient pas très aventuriers sur le web social. L'essentiel des investissements se font sur le web transactionnel (qui se porte d'ailleurs plutôt bien en France), presque aucun, sur le web social. Une belle société n'est pas la même pour un investisseur ou un entrepreneur…

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *