A lire ailleurs du 29/08/2011 au 05/09/2011

Flickr vous présente les géosécurités ! – Flickr Blog

La géoconfidentialité permet de contrôler facilement l'accès à des photos selon le lieu où elles ont été prises.

France numérique 2020 : le gouvernement ouvre les consultations – Clubic

Le ministre de l'Economie numérique ouvre une consultation sur 5 sujets majeurs : la fracture numérique, la protection des données personnelles, la neutralité du net, le Cloud Computing et la stimulation de l'entrepreneuriat. Vous avez jusqu'au 30 septembre pour répondre : http://www.economie.gouv.fr/consultation-publique-pour-elaborer-le-plan-france-numerique-2020

La fin de la Silicon Valley – Gizmodo

Les garages sont devenus des musées. Steve Jobs a quitté Apple. HP abandonne la construction. Les entreprises de matériel se lancent désormais en Chine. S'il y a encore des start-up dans la Valley, ce sont des entreprises du savoir, plus des industries. La Valley appartient désormais à des entreprises lancées dans des chambres et des labos et non plus dans des garages. Elles font du logiciel et non plus du matériel.

La première télévision numérique avec du BitTorrent dedans – Torrent Freak

Une télévision équipée d'une application pour chercher sur les réseaux P2P ses contenus préférés. C'est ce que propose Chrysalis imaginé par le fabricant Vestel.

L'impact du partage de véhicule sur la propriété (.pdf)

Le partage de véhicule peut réduire le nombre de véhicule par foyers, même si 60 % de ceux qui le pratiques ne possèdent pas de voiture. On estime qu'en Amérique du Nord, il y aurait 600 000 membres des sociétés de partage de véhicules dans les 20 principales villes mais que cela ne concernerait que 10 000 véhicules. 

Les nouveaux médias et les insurrections portées par le peuple – Arab Spring,Technology Review

Comment les régimes autocrates arabes ont-ils pu rester aussi longtemps au pouvoir, s'interroge le sociologue Zeynep Tufekci. Alors que ces régimes ont été constamment contesté de grèves et manifestations, comment la nouvelle écologie des médias a modifié la donne, permettant de faire réussir ce qui n'avait pas réussi jusqu'alors. Les régimes autocrates survivent par la censure, l'isolement et la répression, ce qui rend les actions collectives plus difficiles à organiser. La liberté de discussion qui existait en ligne, la possibilité de mesurer et de construire une dynamique visible, permettant de créer un public conduisant à une spirale d'action et de protestations. La nouvelle écologie des médias (l'internet, mais également le réseau de diffusion pan-arabe politisé d'Al-Jazira, la diffusion de la vidéo, l'utilisation des téléphones et des médias sociaux) montre que les médias sociaux sont un outil de changement social qui modifie la dynamique d'action collective.  

The Measured Life – Technology Review

Le blog d'Emily Singer sur la vie mesurée pour la Technology Review.

Digital Studies (2) : Cultural Analytics

Christian Fauré nous explique avec beaucoup de clarté la différence entre les Digital Humanities et les Cultural Analytics… Si les deux disciplines tentent de dynamiser les Sciences humaines par leur couplage à l'informatique, la première reste couplée au texte, alors que la seconde tente de refonder la discipline et la culture dans son ensemble. Les Digital Humanities s'intéressent aux textes, quand les Cultural Analytics s'intéressent plutôt aux grands corpus de données. "C'est avec les données que l'on va faire oeuvre".

Digital Studies (1) : Digital Humanities

Christian Fauré revient sur l'origine des Digital Humanities, les humanités numériques, telles que définies par Roberto Busa, qui s'inaugure par le traitement automatique de l'écriture. Où comment le premier livre machinique s'est mis en route… "Les Humanités entrent dans le champ scientifique avec l'idée révolutionnaire de faire du calcul sur les textes écrits." "Les Digital humanities sont donc à la charnière entre un mouvement de retour aux textes classiques, revisités par un nouveau statut accordé au texte d’une part, et d’autre part une projection vers les nouveaux modes de production de données numériques qui vont, au fil des décennies, explicitement se tourner vers une conception de l’écriture conçue comme une écriture pour les machines."

Comment Apple est en train de détruire Nintendo | Slate

Comment et pourquoi Apple gagne des parts de marchés dans le secteur du jeux vidéo et comment les smartphones ont déboussolé ce même marché.

Ordinateurs : la mort du démarrage à rallonge | Slate

Le long démarrage des ordinateurs commence à être un vieux souvenir, explique Farhad Manjoo… L'allumage instantané est né pour répondre à la concurrence des Smartphones.

IKEA Hackers

Comment les gens hackent la célèbre enseigne de meubles.

L'habitat coopératif : un enjeu pour le futur – Place Publique

Le logement, avec l’emploi, est aujourd’hui la préoccupation majeure des Français. Pour pallier aux difficultés, de nombreux groupes et associations de citoyens s’engagent dans une démarche collective et alternative de conception de l’espace à vivre, en repensant les questions de l’organisation de l’habitat, de la propriété et de l’urbanité.

L’arbre généalogique de la consommation collaborative – Loic Hay

L'arbre généalogique de la consommation collaborative réalisée par Antonin Léonard et Nathan Stern pour SFR Player. 

Deux degrés (vidéo) – Pecha Kucha Night

Une critique décapante et amusante des villes charmantes imaginées par les architectes. 

Maison et Domotique

Maison et domotique est un excellent centre de ressource sur la domotique, non seulement par les analyses qu'il fourbit, mais surtout par les tests de produits qu'il réalise. 

Et si votre iPhone rejouait votre journée ?- Le blog de Nicolas Bordas

Replay My Day – http://replaymyday.com/ – est une application, qui va vous permettre de garder automatiquement une trace de ce que vous faites chaque jour (les lieux que vous fréquentez, les photos que vous avez prises associées à ces lieux, les commentaires que vous avez faits sur Twitter ou Facebook…). Un journal intime, en quelque sorte, qui s’écrit automatiquement, et qui vous permet même de revivre votre journée dans une vidéo d’une minute, en cliquant sur le bouton “replay”.

Concevoir, télécharger et imprimer sa maison avec WikiHouse — The Pop-Up City

La prochaine révolution dans l'architecture repose sur l'architecture sans architecte. WikiHouse – http://wikihouse.cc/index.html – est la première plateforme open source pour la conception de maison en permettant aux gens de réaliser les plans de leur maison via Sketchup

La casualisation des jeux vidéo – InaGlobal

Selon Danah Boyd et Nicole Ellison (2007), est considéré comme un réseau social tout service Internet qui permet à ses utilisateurs : de créer des profils publics ou semi-publics en son sein ; d’articuler ces profils avec des listes d’utilisateurs avec lesquels ils sont connectés ; de naviguer à travers ces listes de contacts, les leurs et celles des autres. La nature des liens et les fonctionnalités qu’ils permettent à l’intérieur du système varient d’un réseau social à un autre. Il résulte de cette définition que les réseaux sociaux combinent au moins trois fonctions fondamentales : celle de support de l’identité numérique, celle de moyen de sociabilité sur la base de critères d’affinité, et celle de média réticulaire de communication interpersonnelle et/ou intergroupe.

Les réseaux sociaux : reflet des différences culturelles ? – InaGlobal

Selon Danah Boyd et Nicole Ellison (2007), est considéré comme un réseau social tout service Internet qui permet à ses utilisateurs : de créer des profils publics ou semi-publics en son sein ; d’articuler ces profils avec des listes d’utilisateurs avec lesquels ils sont connectés ; de naviguer à travers ces listes de contacts, les leurs et celles des autres. La nature des liens et les fonctionnalités qu’ils permettent à l’intérieur du système varient d’un réseau social à un autre. Il résulte de cette définition que les réseaux sociaux combinent au moins trois fonctions fondamentales : celle de support de l’identité numérique, celle de moyen de sociabilité sur la base de critères d’affinité, et celle de média réticulaire de communication interpersonnelle et/ou intergroupe.

Netflix : une nouvelle stratégie qui sème le doute – InaGlobal

Netflix, entreprise californienne fondée par Reed Hastings et Marc Randolph en 1998, a tout d’abord lancé un site proposant la location par correspondance de cassettes vidéo, avant de développer quelques mois plus tard le concept d’abonnement mensuel sur ce secteur. En peu de temps, la compagnie construit sa réputation grâce à son système de location illimité sans date de rendu ou frais de retard et en 2008, Netflix introduit dans son offre la vidéo en streaming[+]. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 23 millions d’abonnés aux États-Unis et au Canada, alors qu’en 2004, ils étaient au nombre de 3 millions. Le site représente d’ailleurs jusqu’à 30 % du trafic Internet aux États-Unis le soir aux heures de pointes, où il se retrouve propulsé à la première place des sites les plus fréquentés.

C’est quoi, un Etat moderne ? Les réflexions de Vivek Kundra – RSLNmag

3 jours après avoir quitté son poste de directeur des services informatiques de la Maison Blanche, Vivek Kundra publiait un long texte très personnel de réflexion sur les 10 ans passés au service de l'Etat. RSLN mag revient sur les propos du premier DSI de l'Etat américain, chef de file de l'Open Data. Il y défend la nécessité de la transparence, de l'agilité et du cloud computing et propose une autre vision de la sécurité, qui ne doit pas être utilisée pour justifier l'opacité, mais pour développer l'innovation.

« Les médias sociaux sont des outils, pas des déclencheurs d'émeute » – RSLNmag

Paola Tubaro et Antonio Casilli reviennent avec beaucoup de pédagogie sur leur étude des violences londoniennes de l'été et montrent comment ils sont arrivé à leur résultat : à savoir que les médias sociaux accompagnent les manifestations sociales et que la censure modifie en qualité mais pas en quantité l'enchaînement des violences…

Commotion, le projet d'un Internet hors de tout contrôle – LeMonde.fr

Le projet Commotion – http://tech.chambana.net/projects/commotion – est "un logiciel permettant la création de réseaux sans fil à haut débit 100 % autonomes, qui fonctionneront sur les fréquences Wi-Fi, sans s'appuyer sur aucune infrastructure existante – ni relais téléphonique, ni câble, ni satellite. Ils seront mouvants, horizontaux, entièrement décentralisés et échapperont à toute surveillance, car le trafic sera anonyme et crypté."

Homo Numericus : Qu'apportent les digital humanities ? Quelques exemples (1/2)

Pierre Mounier revient sur les apports récents des digital humanities à la compréhension du monde en pointant deux exemples notables. L'analyse d'Antonio Casilli et Paola Tubaro sur les émeutes britanniques qui montre que couper les communications électroniques, comme le proposait le gouvernement Cameron, risque surtout de favoriser les éruptions insurrectionnelles plutôt que de les faire disparaitre. Et l'analyse en vidéo de Matthias Stork sur l'évolution du tournage des scènes d'action dans le cinéma contemporain, montrant une esthétique du chaos, par un déluge d'effets spéciaux et de violence. Deux réponses qui montrent surtout que l'apport des humanités numériques repose tant sur le fond que sur la forme de la communication scientifique à l'heure de l'électronique. 

Censure des médias sociaux : éléments pour une sociologie des émeutes britanniques – Owni.fr

La censure des médias sociaux, prônée par David Cameron, empêcherait-elle les émeutes ? Une simulation sociologique menée par Antononio Casilli et Paola Tubaro montre que cela ne ferait qu'augmenter le niveau général de violence, bien que réduisant l'acmé des crises.

L'espace public parisien au XXIe siècle (.pdf)

L'observatoire des usages de l'école d'architecture de Versailles publie une intéressante étude sur l'évolution des pratiques des usages des espaces publics au XXIe siècle qui montre l'importance de la sociabilité dans l'espace public.

Google +, Google – | Slate

"La plupart des gens n'ont aucun problème avec un seul cercle relationnel gigantesque et chaotique, et leur demander de passer beaucoup de temps à réfléchir aux conséquences des trucs qu'ils partagent, c'est complètement naze."

Google Plus, la dictature des vrais noms – Owni.fr

"De mon point de vue, mettre en place des politiques visant à ce que les gens utilisent leurs vrais noms au sein des espaces en ligne est donc un abus de pouvoir" estime danah boyd qui revient sur l'erreur de Google, d'obliger les utilisateurs de son réseau social, Google+, d'utiliser leurs vrais noms et qui s'enthousiasme de l'indignation qui secoue le réseau. 

Recherche sérendipité désespérement (3/3) – Owni.fr

"Si nous voulons créer des espaces en ligne qui encouragent la sérendipité, nous devons commencer par nous inspirer des villes" et nous défier de la planification urbaine et de la séparation des zones. "Les rencontres fortuites dans les espaces partagés sont le cœur de la vie en communauté, et si les espaces urbains sont mal conçus, les gens les traverseront aussi vite que possible."

Les espaces en lignes sont conçus par des urbanistes, comme l'explique Eli Pariser dans son dernier livre. Les bulles de filtrage sont confortables, elles nous donnent une marge de contrôle et nous isolent de la surprise. Comment et par qui être guidé dans ses errances ? Comment attirer l'attention des gens sur le cosmopolitisme et la diversté qui composent les espaces physiques et numériques ? Zuckerman lance quelques pistes liées au jeu… A nous d'y jouer.

Recherche sérendipité désespérement (2/3) – Owni.fr

Internet n'est pas aussi polarisant politiquement qu'on le croit, en tout cas il l'est moins que dans les communautés physiques, rappelle Ethan Zuckerman qui a regardé les préférences médiatiques des internautes. "Il nous faut des mécanismes qui permettent d'ajouter de la sérendipité à nos recherches" plutôt que des outils qui nous guident vers de nouveaux contenus selon les intérêts de nos amis. Pour trouver la sérendipité, il faut y être préparé… Et c'est peut-être cette préparation qui nous manque, explique le chercheur. 

Recherche sérendipité désespérément (1/3) – Owni.fr

La ville a longtemps été perçu comme un lieu libérateur, celui où l'on s'évadait de la clôture de son quotidien, rappelle Ethan Zuckerman. Sauf que les sociologues et les outils de traçages que sont nos mobiles nous montrent que ce n'est pas si vrai. Nos déplacements reflètent notre réalité sociologique. C'est la même chose dans nos rencontres et actions en ligne.

Open data >> défi accepté – Owni

L'Open Data Challenge a fait plancher designers et développeurs européens sur des outils de réutilisation de données publiques. Alice Samson passe en revue les réalisations les plus marquantes comme cette application slovaque qui permet de savoir quelles personnalités influentes se cachent derrière chaque contrat signé entre l'Etat et des entreprises nationales – ou encore cette application britannique qui indique instantanément la position exacte des rames du métro londonien sur une carte.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *