A lire ailleurs du 05/12/2011 au 12/12/2011

. Arduino sonar glove – YouTube
Une carte Arduino, des petits capteurs ultrasons… Et voilà qu’Hugues Aubin construit un gant pour aider les aveugles à se déplacer en suivant et améliorant l’idée développée par Steve Hoefer : http://grathio.com/2011/08/meet-the-tacit-project-its-sonar-for-the-blind/

. Ce que la France devrait rappeler à Google | Slate
Pour Giuseppe de Martino de DailyMotion, l’implantation de Google en France ne doit pas nous faire oublier les critiques que nous lui adressons : « une absence d’imposition, un système opaque et arbitraire de référencement qui le rend peu «neutre», et également de nombreux changements unilatéraux de politique commerciale sans aucun préavis ni dialogue avec les acteurs numériques français. »

. Energie big mac – Votons pour la science
Selon Daniel Nocera, professeur au MIT, d’ici 2050, la demande d’énergie va doubler si on réalise un vaste programme d’économies d’énergie, tripler dans le cas contraire. La solution est-elle dans la construction de mini-centrales énergétiques par tous pour optimiser le coût de production par unité ?

. L’avenir de la science en 2021 – Institute For The Future
L’Institut pour le futur vient de publier une carte qui met en valeur 6 grandes histoires de la science qui vont se jouer dans les prochaines années : le décryptage du cerveau, le hacking de l’espace, les données massivement multijoueurs, l’avenir de la mer, la matière étrange et l’évolution usinée. Des scénarios qui déplacent l’écologie de la science vers l’ouverture, la réutilisation et la participation citoyenne.

. Des Expériences basées sur les jeux pour apprendre -FutureLab
Future Lab vient de produire un rapport plutôt complet sur les expériences d’apprentissages par le jeu, en dressant une taxonomie et des principes de conception : http://www.futurelab.org.uk/sites/default/files/Games_based_experiences_for_learning_0.pdf

. affordance.info : Extension du domaine de la statusphère
Facebook vient d’autoriser la publication de statuts jusqu’à 63 000 caractères. La contrainte de briéveté vient de sauter et Facebook se différencie un peu plus de Twitter.

. Pourquoi la plupart des technologies adaptées au shopping continuent-elles de décevoir ? -CBS News
Où sont les assistants 3D holographiques qui promettent de nous aider à faire nos courses ? Ou est la réalité augmentée sensée nous aider à essayer les vêtements ? Où sont les écrans publicitaires qui déposent leurs remises dans nos téléphones mobiles dès qu’on les touche ? Pourquoi il semble toujours y avoir un écart entre les prototypes futuristes qui dessinent l’avenir du commerce électronique et le monde réel du shopping ? Selon les analystes, c’est parce que la technologie à déployer pour faciliter la vente de détail augmentée n’est pas si facile que cela à déployer. Si le logiciel et le matériel existent, encore faut-il former le personnel et équiper la chaîne logistique. Ensuite, parce que beaucoup de détaillants intègrent la techno comme une animation commerciale éphémère, plutôt que comme un nouveau processus. Dans le commerce aussi, l’expérience transmédia est encore rare.

. Clashe ta boîte sur Facebook – Owni.fr
« Une étude menée par le fabricant de logiciels de sécurité Symantec souligne que 94 % des entreprises reconnaissent des incidents liés aux médias sociaux et ayant des répercussions concrètes sur l’image de l’entreprise, ses activités et ses relations avec les clients.
Cependant, reconnaître n’implique pas forcément admettre ou comprendre. Face à ce qu’elles estiment constituer un péril pour la réputation de leur enseigne, les entreprises oscillent souvent entre l’établissement de chartes internes pour tenter de réguler de potentielles dérives et l’inflexibilité radicale en bloquant les accès aux réseaux sociaux depuis les postes externes. Selon une étude du Kaspersky Lab en septembre 2011, 64 % des sociétés françaises ont recours à de telles extrémités à l’heure où le Web 2.0 bat son plein et où ces mêmes sociétés déclament vouloir investir celui-ci … pour leurs marques ! »

Internet massivement surveillé – Owni.fr
Owni et Wikileaks ont travaillé à rendre public des documents montrant l’état du marché de la surveillance de masse. Ces SpyFiles permettent de rendre compte de l’état des « marchands d’armes de surveillance » qui proviennent pour l’essentiel de pays riches et démocratiques.

. « Tout nu sur le Web », l’Américain Jeff Jarvis vante la « publitude » | Rue89 Eco
Jeff Jarvis est venu défendre son nouveau livre « Tout nu sur le web », plaidoyer pour une transparence maîtrisée, où il propose le concept de publitude (publicness) c’est-à-dire de passer par la plus grande transparence pour maîtriser sa vie privée.

. Big Brother au bureau – NYTimes.com
oDesk – https://www.odesk.com – est une solution de surveillance et de tracking des travailleurs nomades mode crowdsourcing qui prend des clichés de l’ordinateur de ceux qui travaillent pour vous à intervalle régulier mais aléatoire pour mieux surveiller leur productivité. L’article du New York Times évoque d’autres outils de ce type (comme TaskRabbit, Mechanical Turk, Elance, HyperHour, Tahometer…) mais conclut que le plus important demeure de savoir comment gérer une équipe virtuelle, plus que de la surveiller.

. L’habitat coopératif : mode d’emploi d’une utopie urbaine – Rue89Lyon
Retour sur le Village Vertical, première coopérative d’habitants dans la banlieue lyonnaise.

. Des outils pour l’action : l’influence des mondes virtuels sur la réalité – First Monday
Pour Sandy Schumann et François Luong, deux mécanismes expliquent que les actions en ligne puissent transcender la réalité : un mécanisme explicite (des informations pour se coordonner et organiser des actions) et un mécanisme implicite (qui permet une meilleure identification avec le mouvement).

. OpenData : La moyenne pour un data.gouv.fr sous formats propriétaires – Regards Citoyens
L’association Regards Citoyen livre une bonne analyse du portail de données publiques de l’Etat qui vient de sortir : http://data.gouv.fr. Après s’être félicité de cette avancé, basée sur la gratuité et l’absence de barrière juridique, l’association pointe néanmoins le problème des formats : la majorité des données publiées sont sous Excel.

. Quand le cache du navigateur trahit l’internaute à distance – Numerama
En calculant le temps de réponse d’un site dans un navigateur, on peut déterminer si son utilisateur s’est rendu sur ce type de sites récemment.

. De l’éthique dans les big data – GigaOm
Le New York Times proposait récemment un article montrant comment un logiciel permettait aux propriétaires de maximiser la location de leurs biens en utilisant des données sur le niveau locatif d’autres biens d’un même secteur – http://www.nytimes.com/2011/11/30/realestate/commercial/landlords-use-computers-to-arrive-at-the-right-rental-fee.html. Derrick Harris estime que les big datas ont des effets réels. La capacité à traiter les data est inégalement distribuée et certains propriétaires d’appartements s’en servent pour augmenter leurs loyers… Quels sont les effets des réglages des loyers via la statistique ? Les algorithmes ne prennent pas les externalités en considérations.

. La webcampagne 2012 aura-t-elle lieu ? | Petit Web
L’enjeu de la campagne électorale en ligne s’est déplacé de celui de construire un espace alternatif à celui de devenir média, estime Nicolas Vanbremeersch. Comment passer du cercle des militants à celui de la mobilisation épisodique de masse ? Quand on observe la faible mobilisation politique sur Facebook des différents candidats à l’élection présidentielle, on constate que c’est bien dans le discours, sa forme, que tout se joue. L’enjeu est plus de produire de l’information adaptée aux différents canaux pour mobiliser la capacité relationnelle des gens, qu’autre chose. Le fait que les politiques français favorisent Twitter plutôt que Facebook, où il retrouvent plutôt des journalistes, est un symptôme clair de l’absence des citoyens, estime l’analyste politique. « La webcampagne est une métaphore des défis qui se posent à toutes les organisations aujourd’hui. Les campagnes présidentielles ont une capacité d’impulsion et de changement dans les pratiques de communication.  »

. Retour sur l’affaire Cora : Web social et dynamiques d’influence – Linkfluence
Linkfluence revient sur l’affaire Cora (autour du licenciement d’une caissière qui avait récupéré des bons de réduction qu’une cliente avait abandonné) pour en observer les délinéaments sur le web et notamment dresser un comparatif Facebook / Twitter des plus intéressants. En effet, l’étude montre que Twitter est plus un espace de réflexivité, avec une prise de parole éclairée et distanciée, que ne l’est Facebook, plutôt espace de contestation et d’injonction et d’identification avec la victime. Liknfluence met en avant non seulement les temporalités différentes, mais également des modes d’incarnation différents selon l’outil social utilisé.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *