A lire ailleurs du 26/12/2011 au 02/01/2012

. Gladwell vs. Shirky : un an plus tard, terminer le débat sur les révolutions liées aux médias sociaux – Wired
Bill Wasik est courageux. Un an plus tard, il revient sur le débat Shirky/Gladwell pour savoir si les liens faibles qu’on développe via les médias sociaux peuvent jouer un rôle dans les révolutions qui mobilisent des liens forts. La technologie a-t-elle changé la nature des groupes sociaux qui l’ont utilisé ? L’activisme requiert plus qu’une bonne communication, comme le notait Gladwell. Pour autant les liens forts ne sont peut-être pas le plus important dans l’activisme. D’abord parce qu’ils peuvent s’établir même à distance désormais. Ensuite, parce que le plus important, ne repose peut-être pas sur la qualité des liens, mais sur le rapport que les activistes dressent entre eux, qu’ils soient proches ou lointain.

. L’ouvrier du futur, ce superhéros – L’Usine nouvelle
Ce qui attend l’ouvrier de demain : protections en tout genre, outils qui monitorent sa santé et qui renforcent sa collaboration avec la machine…

. La tendance de l’année en technologie : la complexité – Slate.com
Pour Farhad Manjoo, ce qu’il faut retenir de 2011, c’est la tendance à la complexification… Et ça ne va pas s’arranger !

. Les meilleures innovations 2011 – WSJ.com
Les meilleures innovations ne sont pas celles qu’on croit. Le Wall Street Journal distingue l’ordinateur Watson d’IBM, le Drône X-47B, une nouvelle valve cardiaque, la start-up diagnotics for all, etc.

. Facebook, tu me fais peur | Slate
Facebook nous prépare-t-il un internet sans anonymat possible ? Un internet civilisé et policé pour défendre ses seuls intérêts économiques ?

. L’ordinateur personnel est mort pour laisser place à des prisons dorées ? – Framablog
Le Framablog a traduit l’article de Jonathan Zittrain sur la mort de l’ordinateur personnel paru début décembre dans la Technology Review. Zittrain y explique comment les applications ont pris le contrôle de l’informatique connectée et qu’elle risque de se répandre sur d’autres appareils que les mobiles et les tablettes. Apple vient d’ouvrir un magasin d’application pour le système d’exploitation des Mac. Le risque, c’est celui de la censure du code et des contenus comme cela n’avait jamais été possible auparavant.

. Facebook et Google nous livrent leur version « malbouffe » de l’information – Framablog
Devrions accorder la même importance à notre régime informationnel qu’à notre régime alimentaire ? C’est ce que suggère Eli Pariser, auteur de The Filter Bubble, qui explique comment les algorithmes transforment notre rapport à l’information. Alors qu’Eli Pariser avait fait attention à suivre sur Facebook des amis tant libéraux que conservateurs, il constata qu’avec le temps, les avis des seconds avaient tendance à disparaître simplement parce qu’Eli Pariser ne cliquait pas dessus. Google utilise 57 indicateurs propres à l’utilisateur pour modifier et adapter les résultats, tant et si bien qu’il n’existe plus de recherche générique. « Cela nous conduit vers un monde dans lequel internet nous montre ce qu’il pense que nous voulons voir, mais pas nécessairement ce que nous avons besoin de voir ». Le risque étant d’être exposé à un champ toujours plus réduit d’opinions et de contenus. Nous sommes enfermés dans une « bulle de filtres », un univers d’information unique et personnel, qui dépend de ce que vous faites, de qui vous êtes, mais où vous ne voyez pas ce qui s’en trouve rejeté. « Nous avons vraiment besoin que ces algorithmes incorporent le sens de la vie publique, de la citoyenneté responsable. » La pertinence ne peut être le seul critère pour regarder le monde : il faut aussi pouvoir voir les choses dérangeantes, stimulantes ou importantes.

. Pourquoi Amazon est-il le meilleur stratège en techno ? – Forbes
Pourquoi Amazon est-il le meilleur stratège en techno ? Contrairement aux autres géants, Amazon n’a rien inventé, mais la société de Jeff Bezos applique depuis le début une stratégie.

. Nicholas Carr : 2012 will bring the appification of media – Nieman Journalism Lab
2012 va-t-il être l’année de « l’appification » des médias ? C’est ce qu’estime Nicholas Carr pour le Nieman Journalism Lab.

. Apps Are Media – TechCrunch
Les applications sont les médias de demain, estime Erick Schonfeld pour TechCrunch, notamment parce qu’elles sont les premiers médias à être globaux, sans restrictions géographiques. Comme le disait déjà Marc Andreessen dans le Wall Street Journal, en évoquant les progrès de l’industrie logicielle qui est en train d’avaler l’édition – http://online.wsj.com/article/SB10001424053111903480904576512250915629460.html – la différence entre le logiciel et le média est en train de se restreindre. Désormais le succès se fait sur Facebook et Twitter plutôt que sur la télévision et la radio, estime certainement un peu vite le rédacteur de TechCrunch.

. Notre société est-elle plus violente ? – Sciences Humaines
Depuis 30 ans, les actes violents sont de moins en moins nombreux dans notre société et pourtant, ils nous semblent de plus en plus intolérables et cristalisent de plus en plus le débat public.

. affordance.info : Le mot friction, dis-tu ?
Facebook va désormais intégrer des « remontées » automatiques de nos activités, nos pages de profils se remplissant désormais « sans friction »… Un petit mot qui a déjà déclenché un vaste débat, autour du nécessaire frottement comme marque de la nécessaire rugosité sociale qui nous pousse à mieux évaluer les interactions. Mais peut-on abolir la « friction » en développant toujours plus la proximité sociale ? Assurément, comme le rappelle le New York TImes, il est ici plutôt question de faciliter l’entrée « sans friction » de nouveaux membres, notamment via l’entremise de services tiers toujours plus nombreux.

. affordance.info : Vers une sanctuarisation du Search ?
Olivier Ertzscheid s’interroge sur les transformations récentes de Google, qui a fermé de nombreux services et notamment certains pourtant dévolus aux fonctions de recherche (comme la Timeline ou l’interface de recherche avancée). Faut-il voir chez Google un simple recentrage de son écosystème de service – d’autant que Google continu ses investissements dans de nouveaux services ? Ou pire, y voir la sanctuarisation du « Search » par une industrialisation des requêtes.

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Je profite des habituels voeux de bonheur pour vous remercier de partager les récoltes habituelles de vos pérégrinations sur le web. C’est toujours un plaisir de lire ces articles =)

  2. Merci Gaspard. Notre automatisation via Delicious étant cassée depuis le changement de propriétaire de Delicious, il nous faut encore mettre à jour la nouvelle passerelle automatique via Diigo. Mais ce n’est pas si simple. Ce qui explique que l’automatisation du dimanche soir fasse sauter les résumés, que l’on tente d’ajouter dans la semaine. Cordialement, HG.

Répondre à Gaspard mais revient Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *